Total rejoint le Centre Européen de Recherche – CERFACS

A compter d’octobre 2008, Total devient actionnaire du CERFACS, le Centre Européen de Recherche et de Formation Avancée en Calcul Scientifique. Implanté à Toulouse, le CERFACS est une société civile de recherche spécialisée dans le calcul scientifique à haute performance.

Total s’associe à ce centre d’excellence, afin de déployer sa stratégie de R&D dans les technologies de la simulation numérique et du calcul intensif. Les équipes pluridisciplinaires du CERFACS (une centaine de physiciens, mathématiciens appliqués, numériciens, informaticiens) y apporteront leur concours. (1)

L’un des enjeux majeurs pour Total, comme pour les autres associés** du CERFACS, réside dans la préparation de l’arrivée de la prochaine génération de calculateurs «petaflopiques (2) », et au-delà. Les outils de simulation numérique permettent d’optimiser la vitesse d’acquisition des connaissances grâce à une exploitation plus rapide et plus efficace des données expérimentales. Ils ouvrent ainsi la voie à la multiplication des expériences de façon à pouvoir plus facilement identifier les plus prometteuses d’entre elles.

La simulation numérique prend une place importante au cœur des activités de toutes les branches du groupe Total, en particulier en matière de R&D. Au niveau des activités de l’Amont d’une part, dans le domaine des géosciences, et en particulier du traitement des données sismiques et de la simulation numérique des réservoirs d’hydrocarbures pour en améliorer la définition. Au niveau des activités de l’Aval d’autre part, qu’il s’agisse d’optimiser des unités de transformation et des utilités comme la combustion dans les fours, ou de développer et d’améliorer la compréhension du comportement de nouveaux matériaux élastomères et composites dans le secteur de la chimie de spécialités.

Total a récemment acquis un calculateur haute performance, installé au sein de son Centre Scientifique et Technique de Pau.

1 Les principaux thèmes de recherche transversale du CERFACS sont l’algorithmie massivement parallèle, l’assimilation de données, le couplage de modèles, et les applications correspondantes dans les différents domaines que sont l’écoulement des fluides, la combustion, le climat et l’environnement, l’électromagnétisme et les sciences de la Terre.

2 Flops = unité de puissance relative au nombre d’opérations qu’une machine peut réaliser par seconde (Floating point Operations Per second) / PetaFlops = 1015 Flops, soit l’équivalent d’environ 500 000 « très bons » processeurs.

** six autres actionnaires : le CNES, EADS, EDF, Météo-France, l’ONERA et SAFRAN

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz