Total se conforte dans le secteur de la pétrochimie en Asie

Total a annoncé la poursuite de l’extension et de la modernisation du site pétrochimique de Daesan** en Corée du Sud, que le Groupe détient à parts égales avec Samsung dans le cadre de la JV Samsung Total Petrochemicals.

La plateforme pétrochimique de Daesan sera ainsi dotée d’une deuxième unité aromatique(1) et d’une unité EVA (Ethylene-vinyl acetate copolymer) (2). Le montant d’investissement global a été évalué à environ 1,8 milliard de dollars.

La nouvelle unité aromatique, dont la construction sera achevée d’ici à septembre 2014, aura une capacité annuelle de production d’environ un million de tonnes de paraxylène et de 420 000 tonnes de benzène. Le paraxylène sert à la fabrication du polyester tandis que le benzène est en particulier utilisé pour produire du styrène (3).

D’ici à 2014, la capacité annuelle de production de paraxylène du site sera ainsi portée à 1,76 million de tonnes grâce à la nouvelle unité aromatique et à la modernisation en 2012 de l’unité de paraxylène existante.

La nouvelle unité EVA permettra quant à elle de produire chaque année 240 000 tonnes de copolymères d’éthylène et d’acétate de vinyle. De la famille des résines, ceux-ci sont utilisés dans les câbles électriques, les adhésifs ou encore les panneaux solaires. Etant donné leurs qualités environnementales et la variété d’usages auxquels ils se prêtent, ils devraient continuer de bénéficier d’une demande particulièrement soutenue.

Comme le souligne Patrick Pouyanné, directeur général de la branche Raffinage Chimie de Total, « à travers cette opération d’investissement en partenariat avec Samsung, qui s’inscrit dans la stratégie de développement du Groupe sur les marchés en croissance, nous nous donnons résolument les moyens de nous maintenir au rang des grands fournisseurs de produits à valeur ajoutée pour satisfaire la demande asiatique, notamment chinoise, en concentrant en priorité nos investissements sur les plateformes intégrées les plus performantes comme l’est celle de Daesan. »

(1) Unité de production de benzène et de paraxylène, produits de chimie de base dérivés du pétrole qui entrent dans la fabrication des polymères dont sont issues les matières plastiques.

(2) Unité de production de copolymères d’éthylène et d’acétate de vinyle.

(3) Le styrène est l’un des grands intermédiaires de la chimie de base. Il intervient dans la production de très nombreux plastiques.

** La plateforme pétrochimique de Daesan représente un outil de production de taille mondiale qui fabrique principalement quatre produits – polypropylène, polyéthylène, styrène monomère et paraxylène -, dont 50 % sont destinés à l’export, essentiellement vers la Chine.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Total se conforte dans le secteur de la pétrochimie en Asie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
rouget
Invité
Des entreprises françaises qui font des profits à l’étranger et investissent à l’étranger grâce à l’héritage de l’influence française dans le monde et se voient abattre largement leurs impôts dans l’Hexagone (pour aider leur compétitivité de leur absence en France sûrement contrairement aux PME exportatrices si florissantes en France que l’on peut taxer allègrement) pour ce qui y reste, exception en premier lieu de l’argent dans les paradis fiscaux. Quand on est du bon côté de la barrière internationale tout va bien, pour la France on repassera. Comparez la situation avec celle de Samsung : 200 milliards de CA en… Lire plus »
wpDiscuz