Total se lance en tamdem dans le carburant renouvelable

La signature d’accords entre Total et Amyris a été annoncée mercredi dans l’objectif de renforcer d’une part leur partenariat R&D et de créer d’autre part une société commune qui développera, produira et commercialisera une gamme de produits et de carburants issus de matières premières renouvelables.

Les deux entités amplifient leur partenariat de R&D afin d’accélérer le développement du Biofene® et de mettre au point un biodiesel grâce à cette molécule issue du sucre d’origine végétal.

Cet ambitieux programme démarré en 2010 et mené conjointement par les chercheurs des 2 sociétés, vise à développer les étapes nécessaires à l’industrialisation et à la commercialisation de biocarburants de nouvelle génération. Total s’est déjà engagé à participer à hauteur de 105 millions de dollars au financement de ce programme estimé à 180 millions de dollars.

Parallèlement, Total et Amyris ont décidé de créer une joint-venture (50/50) qui détiendra les droits exclusifs de production et de commercialisation des biodiesels et biojets fuels (carburants pour avions) dans le monde entier ainsi que des droits non exclusifs pour d’autres produits d’origine renouvelable tels que les fluides de forage, les solvants, les polymères et des biolubrifiants spécifiques. Cette joint-venture devrait être opérationnelle dès le premier trimestre 2012.

« La création de cette joint-venture et le lancement de ce nouveau programme de R&D sur le biodiesel sont deux nouvelles étapes majeures pour Total qui ambitionne de devenir un fournisseur important de biocarburants, » a déclaré Philippe Boisseau, directeur général Gaz & Energies Nouvelles de Total. « Le biodiesel issu de la technologie avancée Amyris bénéficiera du savoir-faire et des capacités d’accès aux clients de l’ensemble du groupe Total présent dans plus de 130 pays. Il permettra de renforcer les positions du Groupe sur un marché mondial du biodiesel qui devrait doubler d’ici à 2020, passant de 17 Mt en 2010 à 32 Mt par an. »

« Des carburants à la chimie, Amyris entend proposer aux clients et aux consommateurs des produits renouvelables de qualité aussi performants que les produits issus du pétrole, » a ajouté John Melo, Président directeur général d’Amyris.

 

La technologie d’Amyris

Amyris a mis au point des technologies (engineering et screening) qui lui permettent de modifier la façon dont les micro-organismes transforment le sucre. Elle utilise sa plate-forme technologique de biologie synthétique pour concevoir des micro-organismes, principalement des levures, qui deviendront de véritables usines vivantes intégrées aux processus de fermentation nécessaires à la conversion du sucre des végétaux en produits chimiques et biocarburants.

Amyris dispose de laboratoires et d’une usine pilote en Californie ainsi que d’un site de démonstration et d’une usine pilote au Brésil. Sa production de Biofene est répartie, selon différents accords de production, entre ses sites en Europe, aux États-Unis et au Brésil où de nouvelles usines sont actuellement en construction.

Cette technologie permettra d’atteindre des taux d’incorporation de composants renouvelables (biomasse, déchets organiques, etc.) aux carburants bien supérieurs aux 7% actuellement fixés par la règlementation européenne notamment. Le biodiesel produit ainsi par Total et Amyris se caractérisera par des qualités comparables aux meilleurs diesels issus du pétrole (densité énergétique, performances moteurs, propriétés de stockage), voire supérieures (lubrification et résistance aux basses températures).

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Total se lance en tamdem dans le carburant renouvelable"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
an391
Invité

Sinon rappelons quand même que les “enveloppes théoriques” sur les quantités psossibles d’agro carburants n’ont de toute manière rien de réjouissant (sans parler EROEI engrais, ou phosphate qui n’a strictement rien de “renouvelable”) et que l’important aujourd’hui est bien plus de faire sérieusement maigrir les bagnoles en augmentant la TIPP d’au moins 0,5€

Yoananda
Invité
@an391 z’êtes fou ou quoi ? venir parler d’EROEI ici alors que ce blog ne rapporte essentiellement que des news censées nous faire rêver sur les énergies de demain… comment ca va être super grâces aux nouvelles piles haute densité et autres gadgets pour bobos … pas une ligne pour parler de la fin de la civilisation du pétrole qui va balayer tous ces chercheurs dont aucune des techno à peine rentable à l’échelle d’une société (EROEI minimum du minimum de 10) mais surtout pas scalable pour en fait de la consommation de masse. Ca ne sera utile qu’a une… Lire plus »
an391
Invité

Un peu sans doute oui 🙂 Ou comme disait S Dali “la seule différence entre un fou et moi, c’est que je ne suis pas fou !” Mais effectivement ce blog n’a pas grand intêrèt si ce n’est suivre plus ou moins “ce qui se dit” … Et puis faire maigrir les voitures de beaucoup par exemple tout à fait possible, une clio actuelle plus lourde que ne l’était une R16!

wpDiscuz