Total s’engage dans un méga projet stratégique de gaz naturel liquéfié

Total a annoncé hier sa décision d’investir dans le projet terrestre, Yamal LNG, en Russie dans lequel le pétrolier français détient une participation directe de 20 %.

Ce projet devrait permettre de développer plus de 5 milliards de barils équivalents pétrole de réserves. Il comprend également la construction d’une usine de gaz naturel liquéfié (GNL) d’une capacité de 16,5 millions de tonnes par an (Mt/a). Selon les estimations de l’opérateur, Yamal LNG représente un investissement total de 27 milliards de dollars.

"Avec le lancement de Yamal LNG, Total renforce son portefeuille de projets qui soutiendront sa production au-delà de 2017 pour les décennies à venir et accroît sa présence en Russie, dans une région à fort potentiel en ressources gazières" a commenté Yves-Louis Darricarrère, Président Upstream de Total. "Yamal LNG a enregistré des progrès considérables ces derniers mois et Total, en partenariat avec Novatek, continuera à mobiliser ses compétences afin de démarrer ce projet GNL de premier ordre dans les temps".

Russie : Total soutient un projet stratégique de gaz naturel liquéfié

Le projet, opéré par la société Yamal LNG JSC, porte sur le développement du gigantesque gisement onshore de gaz et de condensats de Tambey Sud, situé sur la péninsule de Yamal. Le projet comprendra trois trains de liquéfaction de 5,5 Mt/a chacun, dont le démarrage du premier est prévu en 2017, des infrastructures de stockage de GNL et des installations portuaires à Sabetta.

Russie : Total soutient un projet stratégique de gaz naturel liquéfié

La construction des infrastructures (aéroport, port, quartier de vie) a bien progressé, le chantier mobilisant plus de 3.000 personnes sur place.

Le développement de Yamal LNG est l’un des projets industriels les plus importants de la zone arctique. Il prévoit le forage de plus de 200 puits, trois trains de GNL, un vaste terminal méthanier et la mise en service – pour la première fois au monde – de 16 méthaniers brise-glace d’une capacité de 170 000 m3

Environ 70 % de la production de GNL du projet Yamal LNG a déjà été vendue dans le cadre de contrats à long terme indexés sur le cours du pétrole, principalement à destination de l’Asie, et le solde en Europe.

Russie : Total soutient un projet stratégique de gaz naturel liquéfié

Situé dans l’estuaire de l’Ob pris par les glaces neuf mois par an, le projet Yamal LNG déverrouille l’accès aux immenses ressources gazières de l’Arctique russe et inaugure une nouvelle grande route de transport maritime de gaz naturel liquéfié vers l’Europe et l’Asie. Seize méthaniers brise-glaces assureront le transport du GNL vers les marchés internationaux.

Yamal LNG est aujourd’hui détenu par Novatek (80 %) et Total (20 %). En septembre 2013, Novatek et China National Petroleum Corporation (CNPC) ont conclu un accord pour l’entrée attendue de CNPC à hauteur de 20 % dans le projet.

Total Exploration-Production en Russie

Présent en Russie depuis 1991, Total y a produit 179.000 barils équivalents pétrole par jour (bep/j) en 2012.

Cette production provient du champ onshore de Kharyaga (détenu à 40 % et opéré par Total) ainsi que d’autres champs, via la participation du Groupe dans Novatek qui produit plus de 10 % du gaz russe.

En dehors de Yamal LNG, Total (49 %) et Novatek (51 %) développent également le champ onshore de gaz et de condensats de Termokarstovoye (d’une capacité de 65 000 bep/j), situé dans la province de Yamalo-Nenets et dont la production devrait démarrer en 2015.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Total s’engage dans un méga projet stratégique de gaz naturel liquéfié"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sicetaitsimple
Invité

27 Md$….. C’est rien, c’est en gros une année d’EEG en Allemagne…. Et en plus ce n’est pas de la fracturation, et c’est loin chez les Popovs, on ne va certainement pas voir un de nos écolos vertueux d’Enerzine se lever pour crier au scandale! Alors qu’un puit d’exploration en France, là c’est 15 à 20 posts à coup sûr…..

wpDiscuz