Touche pas à mon panneau solaire !

Le décret en question, d’une illégalité sans pareille, a vu naître un collectif : Touche pas à mon panneau solaire (TPAMPS). Celui-ci rassemble plus de 3600 membres et ne cesse de croître, rassemblant des professionnels du secteur mais aussi des particuliers sensibles aux devenirs des ENR.

Ce décret et ses conditions, depuis leur publication,n’ont pour l’instant permis que de tristes constats : licenciements, fermeture d’entreprise, colère, projets formidables annulés, pertes de confiance, pertes d‘investissements, file d’attente EDF EN cachée, découverte du vrai coupable :
EDF EN…

A la suite d’une telle injustice, plus de 80 entreprises regroupées sur TPAMPS ont déposées à l’aide d’Ecologie Sans Frontières un recours en suspension annulation du décret. L’audience s’est déroulée le 21 janvier 2011 pendant 2h40. Le résultat est attendu avec beaucoup d’espoir pour le 28 janvier 2011.

Cette semaine est donc cruciale et nous nous efforçons de garder la tête haute ! Depuis le 9 décembre, le gouvernement a donc mis en place des réunions de concertations entre les acteurs du photovoltaïque. Plusieurs d’entre elles se sont déroulées et ont permis de constater que le dialogue qu’essaye de mettre en place l’Etat n’est qu’un dialogue de sourds où toutes les décisions ont déjà été préalablement prises en amont. Des quotas insuffisants risques d’être mis en place, des marchés aux formes d’appels d’offre pour favoriser des faiseurs de projets semblent se mettre en place… En clair, des propositions irréalistes et inéquitables.

Ce moratoire ne pressent rien de bon, nous nous apercevons que toutes les belles promesses du Grenelle en 2007 semblent aujourd’hui bien loin, appuyées par un lobby nucléaire. Nous sommes là, à nous battre, tous ensemble et les agriculteurs, très touchés par ce décret font également partie de cette grande colère.

Même notre ministre de l’écologie, censée nous soutenir, avancent des arguments tous autant absurdes et invérifiés les uns que les autres : le recyclage de panneaux qui n’existe pas, une augmentation de la facture d’électricité des citoyens à cause du photovoltaïque, pas de créations
d’emplois etc etc. Notez que ces arguments ont été contrés et prouvés via un DRAFT, travail effectué solidairement grâce au collectif TPAMPS.

Face à ce dialogue de sourds, le collectif TPAMPS a décidé d’organiser une manifestation le vendredi 11 février à Paris car c’est à cette date que le rapport de fin de moratoire naîtra et c’est CE jour où notre avenir se décide. Seront présents les membres du collectif mais aussi les agriculteurs nous accompagnant dans ce combat ainsi que des engagés dans l’Ecologie.

[ Archive ] – Cet article a été écrit par TPAMPS

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz