Transformer les toits d’acier en collecteurs solaires

Les universités de Bath, Bangor et Swansea, Imperial College London (ICL) et l’entreprise métallurgique Corus Colors collaborent depuis peu sur un projet de trois ans co-financé par le gouvernement ayant pour objectif la conception d’un revêtement à cellules solaires nanocristallines à colorant, utilisable sur les toits en acier des entrepôts et supermarchés.

Ce produit devrait se présenter sous forme d’un revêtement sérigraphié ou de spray. L’avantage des cellules solaires semi-conductrices à colorant (DSSCs pour Dye-Sensitised Semi-conductor Cells) sur les cellules solaires en silicium est leur bon rendement sur une plage d’intensité lumineuse variable.

L’intérêt principal d’un tel produit réside dans les surfaces de toits disponibles : un entrepôt de taille moyenne possède typiquement une surface de toit de 20 000 m2 ou plus, ce qui permet de générer une quantité raisonnable d’électricité, même avec un taux de conversion relativement faible comme celui des DSSCs.

Les principaux obstacles au développement d’un tel produit proviennent de la complexité de son procédé de fabrication et de sa durabilité. C’est pourquoi l’équipe du projet prévoit d’enduire directement les rouleaux d’acier avec ce produit grâce aux procédés déjà utilisés par Corus Colors pour les revêtements de bâtiments.

Selon le Dr Maarten Wijdekop, chef de projet chez Corus Colors, "cette technologie est encore loin de l’étape de commercialisation, mais possède le potentiel pour rendre les surfaces photovoltaïques plus économiques". Corus Colors devrait a priori introduire ce type de revêtement sur le marché dans cinq ans environ.

 
BE Royaume-Uni numéro 75 (5/04/2007) – Ambassade de France au Royaume-Uni / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42160.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz