“Transition écologique” : Eva Joly promet 1 million d’emplois

Eva Joly, la candidate des écologistes à l’élection présidentielle 2012 a développé vendredi dernier son Pacte écologique pour l’emploi, alors même qu’elle rencontrait des salariés de M-real qui s’opposent vivement à la fermeture de leur usine de papier (l’Eure) "rentable" et défendent également sa conversion écologique.

"La raffinerie Pétroplus est en train de fermer ses portes. Si nous engagions la transition écologique, nous aurions dès demain les moyens de produire ici (NDLR : à Alizay) des agrocarburants de nouvelle génération qui correspondraient à 20% de la capacité de production de Pétroplus" a précisé Eva Joly.

Un consortium européen aurait proposé une offre combinée entre le papetier et le raffineur. Le premier produirait un nouvel agrocarburant à partir de bois, tandis que le second le raffinerait sur le site de Petroplus.

« La France poursuit des mirages et des impasses pour répondre au chômage, à commencer par l’espérance vaine d’une croissance retrouvée. La réponse des écologistes pour créer un million d’emplois, c’est l’économie verte et le vivre-mieux ; c’est l’économie de proximité ; c’est le retour du long terme dans l’économie par la rénovation du dialogue social. En changeant de perspective, de modèle, nous montrons aujourd’hui que nous sommes les seuls à ouvrir le chemin pour créer de nouveaux emplois », a déclaré par ailleurs Eva Joly.

Ce Pacte écologique pour l’emploi repose sur 5 piliers dont celui de la création nette d’1 million d’emplois par "la transition écologique", d’ici 2020. "Il ne s’agit pas d’une promesse en l’air, nous avons chiffré et mesuré l’impact de la transition écologique de l’économie. Ma priorité, c’est de montrer qu’en France, créer de l’emploi, oui c’est possible." a affirmé la candidate verte. Et d’affirmer son slogan : "Un million d’emplois, c’est faire le choix de la transition énergétique, des énergies renouvelables et des économies d’énergie !"

Dans son discours, elle a aussi interpellé Henry Proglio (PDG EDF), lui indiquant "que nous sommes les seuls à ouvrir le chemin pour véritablement créer de nouveaux emplois. Ces chiffres sont précis et calculés dans le dossier de presse que vous avez entre les mains."

Rien que dans les énergies renouvelables et les économies d’énergie, Eva Joly a chiffré le nombre de création d’emplois à plus de 400.000. Voici ci dessous, les éléments mis en avant par les Verts pour atteindre cet objectif, dont celui de la reconversion progressive de la filière nucléaire.

Extraits du chiffrage détaillé sur le document 1 million d’emplois (disponible ici en intégralité).

"Les énergies renouvelables :
+141 000 emplois directs et indirects"

Le développement de la part des énergies renouvelables est fortement créateur d’emplois. Les énergies renouvelables sont en effet des énergies produites localement, contrairement au pétrole et au gaz importés. Les énergies renouvelables ont aussi un mode de production plus intensif en travail que les énergies fossiles.

Le développement des énergies renouvelables permettrait la création de plus de 110 000 emplois directs et indirects d’ici 2020 (2). En détail, la filière solaire permettrait la création de 80 000 emplois pour une puissance installée de 20 gigawatt (soit 20 fois la puissance du parc solaire installé à fin la 2010). La filière éolienne pourrait créer 40 000 emplois pour une puissance installée de 30 gigawatt (soit 6 fois le parc actuel). La filière bois pourrait créer 15 000 emplois directs et indirects et le biogaz 6 000.

En matière d’énergie renouvelable, la France doit suivre la voie tracée par l’Allemagne dont 10% de l’énergie totale est aujourd’hui d’origine renouvelable et a ainsi créé une filière qui emploie 5 fois plus de salariés qu’il y a 10 ans.

"Les économies d’énergie : +440 000 emplois directs et indirects"

La politique de l’énergie repose sur deux piliers : produire ET économiser. La réhabilitation énergétique des logements est prioritaire pour diviser par quatre les émissions de CO2. L’objectif est d’atteindre un rythme de 900 000 logements par an réhabilités aux normes basse consommation d’ici 2020. La réalisation de cet objectif permettrait la création de 440 000 emplois nouveaux dans le secteur du bâtiment. 70% de ces emplois seront créés par la rénovation des logements, le reste dans le tertiaire. Au total, 130 000 emplois directs et indirects seront créés dans les ouvertures, 260 000 dans l’isolation et 45 000 pour les systèmes de chauffage efficaces (3).

"Des emplois à reconvertir dans les énergies fossiles : –65 000 emplois directs et indirects"

Personne ne croit plus aujourd’hui en une croissance infinie de la consommation d’énergie fossile. Ces secteurs sont peu intensifs en main-d’œuvre et consistent principalement en la distribution de produits importés. D’ici 2020, la conversion à l’économie verte doit permettre une réduction de 30% de la consommation de pétrole et de gaz. Cette diminution de la
consommation des énergies fossiles se traduirait par la perte de 65 000 emplois directs et indirects.


"Une reconversion progressive de la filière nucléaire : –70 000 emplois directs et indirects"

L’industrie nucléaire et ses 240 000 emplois directs et indirects ne vont pas disparaître brutalement. Le démantèlement du parc nucléaire et le renforcement du niveau de sécurité des centrales en activité exigeront de maintenir une partie importante de l’emploi. D’ici 2020, les destructions d’emplois devraient principalement se concentrer dans les centrales qui fermeront d’ici 2020 (37 réacteurs, soit 63% du parc installé) ou verront leurs chantiers arrêtés (réacteur EPR de Flamanville).

L’étude PricewaterhouseCoopers pour Areva (4) estime que le démantèlement d’un réacteur implique de conserver un tiers des emplois d’une centrale en activité. L’arrêt de 37 réacteurs devrait donc se traduire par la suppression de 20 000 emplois directs sur les 47 000 emplois dans l’exploitation et la maintenance. L’arrêt de la construction de l’EPR de Flamanville et une réduction progressive des activités d’enrichissement et de retraitement entraîneront la perte de 20 000 emplois directs.

Le développement d’un savoir-faire en matière de démantèlement sera susceptible de créer des une nouvelle filière dont les emplois ne sont pas comptabilisés ici. Au total, 70 000 emplois directs et indirects seront supprimés d’ici 2020.

2 Source : Méthodologie P. Quirion, CIRED CNRS, et ratios emplois issus de l’étude ADEME /IN NUMERI, Marchés, emplois et enjeu énergétiques des activités liées à l’amélioration de l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables, situation 2008-09 perspectives 2010
3 Idem
4 Etude PricewaterhouseCoopers pour Areva : ICI

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

36 Commentaires sur "“Transition écologique” : Eva Joly promet 1 million d’emplois"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
traonvouez
Invité

passer des grosses structures centralisés à des petites structures décentralisées, j’y crois; par contre pour les chiffres sont à creuser, les fabricants d’éoliennes comme VESTAS licencient pendant qu’on projette des emplois en France; pourquoi les fabricants d’éoliennes ne braderaient’ils pas leurs produits? Et puis la collusion monopoles – politiques, MMe Joly connait!

traonvouez
Invité

passer des grosses structures centralisés à des petites structures décentralisées, j’y crois; par contre pour les chiffres sont à creuser, les fabricants d’éoliennes comme VESTAS licencient pendant qu’on projette des emplois en France; pourquoi les fabricants d’éoliennes ne braderaient’ils pas leurs produits? Et puis la collusion monopoles – politiques, MMe Joly connait!

Jp du carladez
Invité

Il faudrait revoir les chiffre! ‘La filière éolienne pourrait créer 40 000 emplois pour une puissance installée de 30 mégawatt (soit 6 fois le parc actuel). 30 MW c’est 15 éoliennes! Notez qu’au Danemark, Vestas le leader mondial de l’éolien licencie. Pression de la concurrence chinoise, baisse du carnet de commande (USA), coût de la recherche et développement, manque de visibilité. Ferions-nous mieux ??? 6 fois plus d’éolienne c’est impossible sans 3 fois plus de centrales à Gaz.

Reivilo
Invité
Il y a une coquille dans l’article, pour l’éolien il s’agit bien sûr de GW et non pas de MW. Le refrain ressassé des centrales à gaz, a pris un méchant coup de vieux ces dernières semaines au vu des chiffres publiés par le RTE. Il serait bon de renouveler les arguments à la FED 😉 Quant aux licenciemnet chez Vestas, il ne vous aura pas échappé que nous vivons dans un monde … mondialisé et en crise. Les énergies renouvelables n’échappent pas à la règle mais leur progression dans la production électrique est toujours solide, portée notamment par la… Lire plus »
oeildecain
Invité

– L’éolien et le solaire n’en sont qu’à leur début : ces 2 sources les mieux réparties au monde vont aussi produire des gaz ….. qui eux vont électrifier à la demande ……. Ce n’est pas parce que Mme JOLY est peu engageante que l’avenir doit en souffrir : pas de croissance possible en dehors des emplois verts …

Bachoubouzouc
Invité
“D’ici 2020, la conversion à l’économie verte doit permettre une réduction de 30% de la consommation de pétrole et de gaz.” Comment c’est possible, alors que dans tous les pays qui sortent/sont sortis du nucléaire (Allemagne, Italie, Autriche), ce nucléaire a systématiquement été remplacé par du gaz et du charbon ? Eva JOLY croit-elle aux miracles ? Eva JOLY table sur un million d’emplois avec la “transition écologique”, dont 580 000 liés à l’énergie et le reste n’ayant rien à voir (le “vivre mieux”). Comment compte-elle créer ces 420 000 emplois restants dans le “vivre mieux” (services à la personne,… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour ce qui est de la contribution de l’éolien en période de froid, je vous suggère un rapide coup d’oeil ici : Analysez coorectement la production éolienne allemande des 15 et 16 janvier 2012. A comparer avec le record de production du 12 janvier à 14h45 : 22 995 MW Mais comme dirait Reivilo à l’âne : EEX ça veut rien dire ! Enfin l’Allemagne ne manque pas d’électricité grâce, dans l’ordre à : – Lignite – Nucléaire – Charbon (hard) – Gaz Tout ceci visible ici : Pour la France, un détail : le nucléaire est passé au-delà de… Lire plus »
Tonys
Invité

Quelle est la position d’EELV sur les perspectives de développement des véhicules électriques, de la fermeture des centrales nucléaires, de la baisse de la consommation d’électricité et de pétrole? Arrivent ils à corréler ces différents paramètres?

Reivilo
Invité

La position d’EELV sur ces différents points s’inspire largement du scénario négaWatt. Pour les autres partis politiques, les plus hostiles à la transision sont dans le parti actuellement aux affaires ce qui ne représente pas une énorme surprise malgré les discours et les “Grenelle”.

Jp du carladez
Invité

Il est pourtant vrai que les centrales à Gaz se développent et vont se développer pour pallier aux aléas de la production éolienne. Bien entendu les champion de l’éolien seront les champions du thermique. A se demander si le but de l’éolien ne serait pas de nous coller du thermique ? L’hydro assure déjà 50 % des volumes appelés à la Hausse et 79% des appels à la Baisse et pour peanuts. Il ne faudrait pas lui en demander trop.

chelya
Invité

C’est bête mais contrairement aux éléments de langage distribués par EDF à tous ses salariés pour les fêtes de noël, les allemands n’ont pas du tout remplacé le nucléaire par les énergies fossiles ni ne l’a remplacé par des importations massives, elle a simplement exporté moins d’électricité et produit plus de renouvelables et d’efficacité énergétique… 2011 en Allemagne c’est : moins d’énergie consommée, plus de renouvelable produits et une consommation de fossile (charbon + lignite + gaz + pétrole) et de fissile en baisse…

Tonys
Invité

Et ça ne vous parait pas tiré par les cheveux le scénario Negawatt? -67% de consommation en énergie primaire dans les transports par rapport à 2010? Par quel miracle? L’extrapolation des courbes me parait grotesque. Comment croire qu’avec un peu de volonté politique on peut autant changer les usages + la technologie de 60 millions de personnes sans subir une inflation galopante et un phénoménal creusement de la dette publique?

Bachoubouzouc
Invité
@ Chelya : Mes souvenirs d’allemand commencent à être un peu vieux, alors avez vous un document en français ou en anglais pour justifier ce que vous avancez ? Parce qu’aux dernières nouvelles les allemands construisaient toujours en gros 10GW de centrales au charbon… pour 8GW de nucléaire arrêté ! C’est bête mais les “éléments de langage” d’EDF ne sont au final que des chiffres qui ont le mauvais goût d’être vrais… @ Tonys : En effet, voici un simple détail qui illustre bien l’ensemble du rapport négawatt : De 2010 à 2050, négawatt compte faire passer la consommation électrique… Lire plus »
Jim
Invité

Même à ceux qui n’aiment pas l’association Sauvons le Climat (mais à condition qu’ils aient gardé un esprit ouvert et soient capables de dialogue et non simplement d’anathèmes) je conseille de lire -énergies-renouvelables-remplaçant-des-centrales-nucléaires-détruisent-des-emplois.html

renewable
Invité

Dans votre argumentaire EDF de noël votre patron pote du fouquet’s de votre chef de file du nucléaire, notre cher président, il manque les fermetures de centrales à charbon… 20GW… 20-10 = 10GW qui ferment, à la même vitesse que vos yeux de pro-nucléaire sur le vrai progrès.

Reivilo
Invité
Pour croire au miracle annoncé par négaWatt, allez jeter un oeuil sur le site Top Ten, catégorie lave-linge A+++, vous trouverez un modèle consommant 0,79 kWh/cycle. Avec un cycle tous les 3 jours on n’est déjà pas si loin du compte. Mais il y a bien plus à gagner sur le froid qui fonctionne 8760 heures par an (frigo/congélo) Vous pouvez vous amuser à comparer la consommation d’un appareil performant actuel combiné 300 litres (150 kWh/an pour le A+++ le plus économe) avec un modèle équivalent des années 90 (500 kWh/an ou davantage). Personnellement je viens de passer d’un modèle… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

“il manque les fermetures de centrales à charbon… 20GW…” Vous avez une source pour appuyer ce que vous dites ?

Bachoubouzouc
Invité

Non, décidemment j’ai pas trouvé trace sur internet de fermeture de centrale au charbon allemande. Par contre j’ai trouvé ceci : Il s’agit d’un document du CDC climat, chargé de la commercialisation des marchés, qui décrit les différents scénarii d’augmentation des émissions de CO2 de l’Allemagne suite à leur fermeture de centrales nucléaires. C’est instructif, et ça a le mérite d’être vrai.

Pastilleverte
Invité

n’engagent que ceux qui les tiennent ? I millio, c’est bienc’est beau ça fait un compte rond, c’est vendeur (le millio, le million) Sont-ce des emplois perennes nets des pertes d’emploi dans les secteurs énergétiques actuels ? A t on compté la baisse des emplois directs et indirects dans l’automobile au senes large ? Dans les transports ? En résumé : “Allez les verts” (c’est mal parti, mais bof, on verra ça la prochaine fois…)

Reivilo
Invité

Pour avoir un comptage précis et une appréciation fiable il faudrait consulter Standard and Poors comme dit l’autre. Ou alors questionner son bon sens ce qui est peut-être plus simple et sûr. Qui peut encore soutenir que la solution est dans l’accroissement de la consommation d’énergies de stock et que notre avenir repose sur le gaspillage de ces ressources polluantes, dangereuses, limitées et inéquitablement réparties ?

Aphi
Invité
Extrait de Mme Joly qui manifestement est plus dans le “sensationnel” que dans le concret : “En matière d’énergie renouvelable, la France doit suivre la voie tracée par l’Allemagne dont 10% de l’énergie totale est aujourd’hui d’origine renouvelable” Le programme d’Eva Joly serait donc de réduire la part des renouvelables !!!! ??? En effet, si Madame Joly était tout à fait honnête dans sa communication (ou peut-être ne connait-elle pas le site Enerzine qui reprend ces chiffres …), elle reconnaitrait que la part de renouvelable est plus importante en France qu’en Allemagne (Allemagne 10,7%, France 12,4% => ) Voila ce… Lire plus »
Dan1
Invité

A Aphi : Je vous propose deux liens pour y voir plus clair : Que la France suivent les Allemands ! Ils parviendront à 18% en 2020 d’énergie renouvelable dans le mix énergétique en 2020 au lieu de 23% ! Souvenez-vous que ces deux pays sont de toute façon à 90% FOSSILE + FISSILE et que ça ne va s’inverser en deux coup de cuillère à pot. Et souvenez-vous qu’il n’y a pas que l’électricité dans l’énergie.

Eloi
Invité

Je vous trouve bien durs avec cette pauvre Joly. C’est parfaitement possible de créer 1 millions d’emplois. On donne 500.000 pelles à un premier groupe de 500.000 personnes, puis 500.000 pelles à un deuxième groupe de 500.000 personnes, on ordonne au premier groupe de creuser et au deuxième groupe de reboucher. A 10.000 € bruts par tête de pipe, la mesure ne coûte que 10 milliards d’€, que l’on finance par une taxe de 7% sur le chiffre d’affaire du bâtiment. Et voilà ! Hop ! 1 million d’emplois ! Après l’utilité de la chose peut effectivement être débattue.

tortue
Invité
Il est difficile de croire que certains participants comme Bachoubouzouc, ont si peu de réflexion sur l’économie d’énergie et la reconversion des déchets. Au moins Éva Joly le rappelle et je crois que le changement d’énergie va avec consommer moins et consommer mieux. Le modèle allemand n’est pas le seul modèle au monde et la place à l’innovation dans l’industrie du renouvelable est possible en France. Arrêtons de faire peur aux gens avec un post-nucléaire style fin du monde. Par exemple, au Québec les hivers sont 5 fois plus rigoureux qu’en France et le déficit est moins grand qu’en France.… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Il est difficile de croire que certains participants comme tortue, ont si peu le sens de ce qui est réel et de ce qui ne l’est pas. Diminuer la consommation de courant, alors qu’elle ne fait qu’augmenter dans tous les pays depuis l’invention de l’électricité, ce n’est pas réel. Je suis évidemment favorable à toute mesure d’économie d’énergie, mais je trouve que baser sa future politique énergétique sur une réduction de la consommation de courant est à peu près aussi illusoire que de fonder le budget gouvernemental de l’année 2012 sur une croissance de 1%…

Nana33
Invité

Si on avait des politiciens de valeurs et non des escrocs et des marchands de tapis corrompu à l’écoute des lobbies il y a longtemps que la consommation électrique aurait diminuer de moitié et que l’électricité renouvelable représenterait plus de 50% de la production électrique… En Chine ils en sont déjà aux fermes de batteries…

Dan1
Invité

A Eloi. Un autre solution avait été suggérée pour résorber le chômage voir créer beaucoup d’emplois rapidement : il s’agit de séparer la population en deux groupes : – les femmes sur une île – les hommes sur une autre île. Il paraît que les hommes travailleront rapideront à construire des bateaux ! Voilà pour la construction navale, pour le reste je n’ai pas d’idées.

Dan1
Invité

Pour Nana33 Si on veut se préoccuper réellement d’écologie et en particulier d’énergie, il est assez stupide de s’arc bouter sur la seule réduction de la consommation électrique qui ne représente au mieux que 25% du problème du mix énergétique. De plus, vouloir à tout prix réduire la consommation d’électricité, c’est s’interdire les transferts d’usage et notamment un glissement progressif des fossiles vers les renouvelables : par exemple pour faire monter en puissance un parc de véhicules électriques.

Tonys
Invité

… des constats aussi simples que ceux évoqués pas Dan1 sont occultés. Comment combiner baisse de la consommation nationale d’électricité (scénario Négawatt si je ne me trompe) et éventuelle émergence du parc automobile électrifié? Quelle est la position d’EELV la dessus? J’aimerais bien voir leur argumentation…

Dan1
Invité

Peut être par que certains font voeux de cacher ce qui se voit trop ! Enfin, pour les antinucléaires c’est normal, il faut lutter contre l’électricité parce que le nucléaire produit de l’électricité. Pour Négawatt, la majorité des grands trajets en 2050 sera effectué au gaz : Voir également la vidéo de présentation de négawatt 2011 (à la 40ième minute) :

Bachoubouzouc
Invité
Je n’avais pas relevé dans votre commentaire précédent : “De plus le Québec n’a pas de nucléaire” Oooh le vilain mensonge… éaire_de_Gentilly Et dans la masse des conneries que vous racontez j’ai beaucoup aimé ceci : “En Chine ils en sont déjà aux fermes de batteries…” Ah bon, la Chine est un pays doté de “politiciens de valeurs et non des escrocs et des marchands de tapis corrompu” ? Loooool ! Et j’attend de voir comment avec quelques fermes de batteries vous allez atteindre 50% de la production électrique ENR 😀 Encore un anti-nucléaire qui a des difficultés à maitriser… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

“il manque les fermetures de centrales à charbon… 20GW…” Renewable, j’attend toujours vos sources pour cette affirmation. Si vous le dites, c’est bien que vous l’avez entendu quelque part, cela doit pouvoir être corroboré par un article sur internet, non? Vous ne nous auriez pas menti quand même ?

Lionel_fr
Invité

Vous êtes sans doute occupé à croiser le fer avec vos anti-nuke préférés mais j’ai trouvé une page sur les robots américains qui ont visité Fukushima : Les 2 bots en question, fabriqués par iRobot (qui fait aussi des bots aspirateurs) ont une communication par fibre optique et un bras articulé à 3 segments. La page ne parle pas des composants mais je peux deviner qu’ils sont prévus pour intervenir sur un théatre NBC. Voilà, vous pouvez recommencer votre pugilat , excusez moi pour cette diversion

Bachoubouzouc
Invité
Il semblerait, Renewable, que le sujet de notre discussion ait été repris ici : Votre présence y manque. D’après Dan1, qui a pour l’occasion ressorti ses cours d’Allemands, l’Allemagne aurait dans ses cartons des scénarios de construction de pratiquement 20GW de centrales au charbon/lignite… Et d’après un document en Anglais qu’il a ressorti (p7/12), les allemands vont construire de 2011 à 2013 pour 6,1GW de nouvelles centrales charbon/gaz/lignite… Pratique pour compenser la perte de 8GW de centrales nucléaires ! Il semblerait donc, mon cher Renewable, que vous nous ayez menti depuis le début : les allemands n’ont en aucun cas… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Merci pour le document. Les japonais ont donc fait appel à des robots de ce type.

Dan1
Invité

Revenons au million d’emplois qu’EVA JOLY va nous procurer si on vote pour elle. J’espère que ce sera possible même si nous n’avons pas les emplois promis dans le solaire : “En détail, la filière solaire permettrait la création de 80 000 emplois pour une puissance installée de 20 gigawatt (soit 20 fois la puissance du parc solaire installé à fin la 2010)” Parce que pour les emplois du solaire ça va pas être facile :

wpDiscuz