Enerzine

Transition énergétique : Chaire d’entreprises consacrée aux enjeux paysagers

Partagez l'article

La Ministre de l’écologie a présidé le mardi dernier à Versailles, la signature de la chaire d’entreprises « paysage et énergie », en présence du président du directoire de RTE (Réseau de Transport d’Electricité), et du directeur de l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage (ENSP) de Versailles.

La chaire « paysage et énergie » a pour objectif, à travers un espace de recherche, de création, de formation et d’échange, de permettre l’élaboration des paysages issus de la Transition énergétique.

Développer les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et une économie plus respectueuse de l’environnement (Economie circulaire), entraine la transformation des cadres de vie. La construction et l’aménagement des paysages doit ainsi être pensé, anticipé, et placé au cœur des enjeux de la Transition énergétique.

La chaire « paysage et énergie », qui s’inscrit dans le cadre du plan d’action en faveur du paysage, présenté par Ségolène Royal lors du Conseil des ministres du 25 septembre 2014, déploie des actions dans quatre domaines :

– la formation, en offrant la possibilité de construire des cursus diplômants qui préparent à de nouveaux champs d’exercice du métier ;
– la recherche, en développant notamment des programmes sur les paysages de l’énergie et les « paysages économes » ;
– la création, en offrant un espace à l’expression culturelle relative aux paysages et aux territoires de l’énergie ;
– la capitalisation et la diffusion de la connaissance, en constituant un centre de ressources en matière de « paysage et énergie ».

Les travaux de la chaire ont vocation à montrer comment le projet de paysage peut être un levier pour penser des aménagements qui articulent les potentialités écologiques, géographiques et économiques des lieux. Ils doivent permettre d’explorer et de revisiter notre rapport sensible et culturel à l’espace, dans l’esprit de la convention européenne du paysage.

La chaire a comme premier membre fondateur Réseau de Transport d’Electricité (RTE). La chaire d’entreprise s’adosse à l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles.

Sur ses deux sites, de Versailles et de Marseille, l’école forme des paysagistes concepteurs au niveau master et doctorat qui œuvrent pour le développement durable des territoires.

Cette chaire, première dans ce domaine, a vocation à accueillir très largement d’autres acteurs, issus ou non du secteur de l’énergie.

Ainsi, EDF soutient d’ores et déjà le développement à l’ENSP de compétences sur les transformations des paysages de la production énergétique.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Transition énergétique : Chaire d’entreprises consacrée aux enjeux paysagers"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Nature
    Invité

    Il n’est pas nécessaire de suivre les cours d’une école pour percevoir le caractère insupportable des éoliennes dans un paysage à forte valeur naturelle ou culturelle . Leur incongruïté et leur démesure sont des évidences ,sauf pour ceux que le paysage indiffère ou pour qui il ne constitue qu’une base pour la mise en usage économique .Mais la sensibilité de ceux- là ne sera pas métamorphosée par un cours ,quel qu’il soit .

    wpDiscuz