Transition énergétique : le Sénat regrette une occasion manquée

 La commission des affaires économiques et la commission du développement durable du Sénat a déploré l’échec de la commission mixte paritaire réunie mardi dernier sur les dispositions restant en discussion du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte.

Le Président et les rapporteurs ont dénoncé les conditions dans lesquelles cet échec a été constaté : "Cette issue était attendue dès lors que le Président de la République avait annoncé son refus de tout compromis sur la seule question de l’échéance de la réduction de la part du nucléaire dans le mix électrique."

Voici les arguments avançés :

"La commission des affaires économiques avait en particulier, sur le titre Ier du projet de loi,  adhéré au principe d’une diversification progressive du mix énergétique, en conservant notamment l’objectif de baisse de la part du nucléaire à 50 % de la production d’électricité, selon des modalités préservant davantage les chances de la France d’atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Au titre II, elle avait renforcé les dispositions en faveur de la rénovation thermique des bâtiments – possibilité pour le maire de déroger à certaines règles d’urbanisme pour permettre la réalisation d’une isolation par l’extérieur et précisions apportées au carnet numérique de suivi et d’entretien du logement."

"En outre, elle avait accompagné la nécessaire montée en puissance des énergies renouvelables en élargissant les possibilités de financement participatif des projets ou en confortant le nouveau cadre de gestion des concessions hydroélectriques, soutenu résolument les entreprises fortement consommatrices d’électricité en prévoyant des conditions particulières d’approvisionnement ou des réductions de tarifs en leur faveur et complété les mesures de lutte contre la précarité énergétique pour interdire les frais liés au rejet de paiement pour les bénéficiaires du chèque énergie ou encore pour rendre effective l’interdiction des rattrapages de consommation sur une longue période."

"La commission du développement durable avait, de son côté, considérablement enrichi les titres III et IV du projet de loi. Sur le titre III relatif aux transports, elle avait notamment renforcé le dispositif des zones à circulation restreinte permettant de lutter contre les pics de pollution dans les agglomérations, élargi la stratégie nationale pour les véhicules propres à l’ensemble de la mobilité propre, englobant ainsi toutes les mobilités innovantes, telles que le covoiturage ou l’autopartage et accentué les moyens de lutter contre les émissions de particules fines dans le secteur des transports."

"L’échec de la commission mixte paritaire est donc une occasion manquée d’assurer la réussite d’une transition énergétique qui devrait réunir les uns et les autres, par-delà les positionnements idéologiques. Il retardera d’autant le vote définitif de la loi" ont ils conclu.

** CAE-CAD présidées respectivement par Jean Claude Lenoir (UMP – Orne) et Hervé Maurey (UDI-UC – Eure) et dont sont Ladislas Poniatowski (UMP-R – Eure) et Louis Nègre (UMP – Alpes‑Maritimes)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Transition énergétique : le Sénat regrette une occasion manquée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Steph
Invité

Les vieux Mr sappent toutes les EnR et la ils nous pondent un texte larmoyant rejetant la faute sur le gouvernement, du foutage de gueule. Ok reduire a 50% le nuke d’ici 2025 est intenable, surtout avec la lenteur actuelle, mais leur decret de defense du nuke, et de sappe de la micro-hydroelectricite qui maintenant n’est plus soutenue que jusqu’a 500 kW, et que dire du PV qu’on oublie tres opportunement de relancer, tout ca est la marque d’une politique d’homme du passé accrochés a une energie du passé … et moribonde.

jmdesp
Invité
Le sénat remet en priorité l’objectif officiel de la transition, réduire les émission de CO2. La partie réduction du nuke mettait la priorité sur réduire le nucléaire y compris si cela augmente les émission de CO2. Si le texte ne relance pas le PV, ce n’est pas à cause d’un ajout/modification des sénateurs. 500 kW cela ne semble pas tellement micro, de toute façon c’est une partie annexe du texte, qui du départ ne favorisait pas tellement l’hydrolique. Bref ils sont censé “sapper” toutes les EnR, parcequ’ils limitent le soutien au pseudo-micro hydraulique d’un texte qui ne faisait de toute… Lire plus »
Temb
Invité
Le Sénat s’accroche au nucléaire moribond et fait un beau travail de sape anti-ENR, comme à son habitude ! Ce n’est pas demain que l’on verra les responsables du fiasco monumental d’AREVA traduits devant une commission spéciale pour répondre de leur incapacité à adapter nos outils industriels aux réalité d’aujourd’hui. Partout dans le monde les ENR se développent à grande vitesse, alors que le nucléaire est en déclin, sauf en Chine. D’ailleurs après avoir tué le solaire sur le pretexte qu’il était trop chinois, voilà que nos dirigeants veulent vendre Areva aux Chinois pour essayer de garder quelques miettes de… Lire plus »
Dan1
Invité
“Dinosaures Le Sénat s’accroche au nucléaire moribond” Ben c’est sûr que le parc 2G français est totalement moribond et compte pour du beurre : Bon, le vieux parc nucléaire n’a pu couvrir que 87% du besoin des français pendant l’hiver 2014-2015… c’est pas énorme… c’est insuffisant… on attendait 100 % et plus. Le vieux parc nucléaire français n’a produit que 12 000 milliards de kWh et il est probable qu’il ne sera pas capable de produire encore beaucoup plus de 12 000 milliards de kWh. Au total, en 50 ans d’exploitation, il n’aura donné que 24 000 milliards de kWh… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Quand vous dites “Partout dans le monde les ENR se développent à grande vitesse” et ensuite “après avoir tué le solaire sur le pretexte qu’il était trop chinois,”, vous n’avez pas l’impression que c’est vous qui nagez en pleine contradiction? Vous pensez vraiment que c’est en France qu’il faut aujourd’hui installer les 50GW environ qui sortent des usines annuellement? Il ne seraient pas par hasard beaucoup mieux utilisés ben par exemple en Chine? Les circuits courts, y’a que ça de vrai, non?

Sicetaitsimple
Invité

Bien entendu je ne parlais pas de la totalité des 50GW produits annuellement à installer en France…Juste au cas où un blaireau passerait par là…. Alors , ça se développe à pleine vitesse ou ça a été tué ? (par les sénateurs français…).

Gofast
Invité
bonjour Qu’ils sont drôles nos pro-nukes ! J’espère qu’ils le seront encore quand la vallée du Rhone sera zone interdite pour des centaines d’années ! Loin de nous l’idée de nier l’apport du nuke dans la production française ! Ca nous a permis de gaspiller une énergie considérable pendant des années ! Et accessoirement d’accumuler des tonnes de plutonium et autres saloperies dont on ne sait que faire ! Sans compter le démantèlement hypothétique de ces bouilloires infernales ! Je ne vous parle même pas de la cata au coût incalculable, puiqu’en France c’est impossible ! En tous cas ça… Lire plus »
Devoirdereserve
Invité
La “cata”, c’est le coût d’importation des hydrocarbures, et les servitudes stratégiques que cela nous impose : 30 à 60 milliards d’euros, chaque année, suivant le cours du pétrole. Danger pour notre économie, danger pour la démocratie, danger pour nos valeurs : notre dépendance énergétique, c’est la compromission avec des pays gavés de pétrodollars, dont pas un seul n’est une démocratie. La première fois qu’on a tenté de s’en affranchir, c’est après 1973. Le nucléaire, avec tous ses défauts, déjà connus à l’époque, c’était la moins pire des solutions, plutôt que la guerre permanente. Et aujourd’hui ? On est capables,… Lire plus »
Gofast
Invité
re Comme si le nucléaire nous dispensait d’importer du pétrole, du gaz et du charbon ? Ok le nuke représente 80% de notre électricité, mais combien de toute l’énergie consommée en France ? Quelle transition? La France veut persister dans le nuke, shooté au MOX même, plutôt qu’envisager une réelle transition !Les 55 Milliards du grand carénage, pour rafistoler ces marmites infernales, on les mettra pas dans les nouvelles technologies et n’empêcheront en aucune manière la cata qui viendra de là où on l’attend pas ! Genre flottile de drones qui en moins d’une heure peuvent mettre tout le réseau… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

“Ce qui est cool c’est que Areva s’auto détruit avec son EPR bidon !” Apparemment, EOn s’auto détruit aussi avec la sortie du nucléaire et l’investissement dans les ENR…

Bachoubouzouc
Invité

“Ok le nuke représente 80% de notre électricité, mais combien de toute l’énergie consommée en France ?” C’est très bien de se soucier d’autre chose que de l’électricité. Mais alors pourquoi tout ce dont vous parlez c’est d’ENR électrogènes et de sortir du nucléaire électrogène ?

Gofast
Invité
re Parce que si on sort pas du nucléaire c’est le nuke qui va nous sortir de France ! Et ce jour là on sera vraiment dans la mouise, vous pouvez comprendre ça ? Vous ne suivez pas l’actualité des fabuleuses découvertes que l’humanité est en train de faire ? Nanorouille, graphène, cellules photovoltaïques imprimables, piles à combustible et tout ça ? Vous vous arcboutez sur ce maudit nuke capable de stériliser des régions entières pour des générations, et je vous parle pas du stockage des déchets pour des millénaires ! Sectaires que vous êtes ! Au fait, comment on… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Parce que si on sort pas du nucléaire c’est le nuke qui va nous sortir de France ! Et ce jour là on sera vraiment dans la mouise, vous pouvez comprendre ça ?” Le risque d’un accident est, d’après les études de sûreté, d’un sur un million par an et par réacteur, vous pouvez comprendre ça ? Donc à moins que le nucléaire sous sa forme actuelle soit exploité pendant 16 000 ans, ce que vous dites est pure spéculation. Et non, les ingénieurs ne disaient pas la même chose à Fukushima. Les japonais ont agit pendant des décennies sans… Lire plus »
Dan1
Invité
A Gofast. En attendant, le parc nucléaire historique français a assuré 87 % du besoin en électricité des Français pendant l’hiver 2014-2015. Ceci est un résultat factuel, pas une opinion. Après vous l’affublez des qualificatif grandiloquents que vous voulez, puisque c’est votre passion. Mais vous noterez quand même que cela ne changera rien à la réalité que je décris. La cata pour l’instant c’est que la France a réussi à démontrer au monde qu’il était possible d’alimenter, pendant des décennies, un pays développé avec plus de 75% d’électricité nucléaire. Cela n’aurait jamais dû être autorisé, car alors on aurait pu… Lire plus »
Gofast
Invité

re vous direz quoi après la cata ? C’est pas grave ! on l’a pas fait exprès ! c’est pas de notre faute ! Normalement ça aurait pas du arriver ! On comprend pas ! C’est pas normal ! vous êtes des irresponsables butés !! a+

Dan1
Invité

Un spécialiste comme vous qui ne parle que de cata, ne s’exprime curieusement qu’à l’encontre de la France. Pourtant les catas dépassent les frontières et peuvent être potentiellement pire ailleurs. Que pensez-vous donc du maintien en service des réacteurs RBMK plusieurs dizaines d’années après Tchernobyl : Vous ne devez plus dormir la nuit ?

Devoirdereserve
Invité

Je viens de comprendre ! Gofast est un pro-nucléaire déguisé en éco-débile, dans le seul but de décrédibiliser les EnR et la transition énergétique. Bien joué ! J’y ai cru !

Sicetaitsimple
Invité

Dénigrer comme ça a priori les idées de Gofast, c’est pas fair! D’ailleurs Gofast doit bien avoir un scénario de transition énergétique ( pas uniquement électrique) qu’il n’a juste pas eu le temps de nous expliquer, Il va certainement prendre le temps de nous le présenter, en volumes et en coûts. J’ai d’ores et déjà noté l’importance de la nanorouille, qui est une avancée majeure dans l’accompagnement de la bouillabaisse. Mais visiblement ce n’est pas le seul argument dont dispose Gofast pour nous convaincre. On vous écoute, M. Gofast. Quoi, quand, combien?

Tech
Invité
une fois qu’un monopole est installé, c’est trop tard, cf Intel et ses malversations reconnue au japon, en corée, en europe et aux états unis, qui’ s’en est sorti en payant une ridicule amende en particulier à AMD. Amende qui ne représentait quelques pourcents de ses profits et qui leur permet de rester au delà de ces 80% dont certains parlent! pour le nuke c’est un peu comme avec les narcos trafiquants,, on vous “donne” ou presque du produit au début et donc vous ne faites rien pour ne pas en consommer, et après vous êtes accroc! On justifie alors… Lire plus »
Dan1
Invité
A Tech Sous entendre, voire affirmer que le nucléaire électrogène français aurait poussé à la surconsommation d’électricité comparer autres modes de production est une célèbre vache sacrée antinucléaire qui ne résiste pas à l’analyse. Rappel 1 : La Norvège consomme environ 3,5 fois plus d’électricité par habitants que la France, et ce sans nucléaire Rappel 2 : 40 % de l’électricité mondiale est produite avec du charbon-lignite et l’explosion de la consommation en Chine c’est 70 % de charbon… dont on parle si peu. Le thème de la gabegie française d’électricité est surtout le faut de militants antinucléaire qui n’apporte… Lire plus »
Tech
Invité
à DAN1 selon DAn1 c’est vrai qu’en Norvège il fait moins froid qu’en france et quel impact dans une partie du pays où ils ne voient pas le jours pendant des mois! c’est donc vraiment le pays à comparer !!! leur hydro est aussi très perfomant au point d’être capable de fournir de l’énergie à l’europe plus au sud! c’est vrai aussi que selon DAn1 l’augmentation de conso de charbon lignite en Chine s’est fait dans la dernière décennie et n’a pas dépendu de l’externalisation des productions industrielles occidentales! selon DAN1 ce prix de l’énergie nuke devait permettre à notre… Lire plus »
lr83
Invité

Pour me détendre, je lis un peu les articles d’Enerzine dans lesquels je suis à peu près certain de retrouver les commentaires de nos pro-nukes préférés. Et je ne suis jamais déçu ! Leur immobilisme caricatural, leur arguments éculés sont toujours très droles. Merci à vous pour ces moments de détente ! :))

Dan1
Invité
A Tech J’ai déjà “publié” les comparaisons Norvège-France pondérées de la rigueur climatique. Donc pas besoin de dénigrer il suffit de calculer et pour vous, il suffit juste de lire puisque j’ai déjà fait le travail avec la source des données et notamment les DJU. Je ne suis pas dans l’incantation et le dénigrement, mais dans les faits établis. L’augmentation COLOSSALE (ou COLOS-SALE) de la production d’électricité en Chine (qui dépasse les Etats-Unis) ne dépend pas uniquement des exportations, mais aussi du développement d’un énorme pays qui part de loin et qui a décidé de rompre un isolement séculaire à… Lire plus »
Gofast
Invité

re Peut être l’épouvantable catastrophe à venir, capable de pourrir une bonne partie de l’Europe en moins de 3 jours ! ça me motive pas mal effectivement ! a+

Dan1
Invité
Dans ce cas là, vous avez peut être déjà pris contact avec Vladimir Poutine pour lui expliquer qu’il doit fermer immédiatement ses réacteurs RBMK toujours en service : 11 réacteurs RBMK russes toujours en service. 4 RBMK-1000 à Kursk (dont 1 de 1976) 4 RBMK-1000 à Leningrad (dont 1 de 1973 et 1 de 1975) 3 RBMK-1000 à Smolensk Là, ça doit vous foutre les jetons ! Sinon, vous avez prévu une action en Suisse à Beznau, où se trouve le plus vieux réacteur nucléaire encore opérationnel. Pour le sud de L’Europe, je ne sais pas trop, mais pour l’est…… Lire plus »
Gofast
Invité
Re bsr C’est sûr qu’avec tous ces sous marins nuke en train de rouiller dans l’arctique, ya aussi de quoi prendre tristesse ! Mais je n’ai pas plus contacté Poutine que Hollande ! Je suis juste horrifié par l’ampleur de ce désastre planétaire en cours et à venir ! Et qu’il y ait de mes contemporains pour défendre cette filière catastrophique me navre et me désole ! Mais bon, il ya aussi des gars capables de tirer dans le tas sans s’émouvoir ! Alors tant pis pour nous, allons y gaiement, à fond dans le brouillard, file de gauche, avec… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

On attend toujours que notre clown de service nous présente un scénario crédible et argumenté de sortie du nucléaire, mais ça a l’air un peu compliqué d’accoucher…. Au secours! sortez les forceps, la ventouse,….

Gofast
Invité

re c ‘est pas rien d’être ministre de l’énergie, du batiment et du désarmement ! Mon programme prend corps! Normalement devrait être prêt le premier avril ! Vous impatientez pas ! En tous cas, soyez content : vous ai trouvé du boulot ! a bientôt nucléocrate !

wpDiscuz