Transport:l’Irlande encourage le passage à l’électrique

L’Irlande a récemment lancé une mesure d’incitation fiscale pour encourager les entreprises à passer aux véhicules électriques.

Fin novembre, les ministres irlandais de l’Energie, Eamon Ryan et des transports Noel Dempsey, ont dévoilé une mesure de déduction fiscale pour les entreprises s’équipant en voitures électriques.

Le gouvernement irlandais compte ainsi inciter les entreprises à convertir massivement leur parc automobile. Ils espèrent voir 250 000 véhicules électriques sur les routes irlandaises d’ici 2020, soit 10% du parc automobile du pays. De l’avis même de Dempsey, l’objectif sera difficile à atteindre.

Il nécessitera notamment le développement des infrastructures, sur lequel se penche actuellement un groupe de travail. Pour le ministre Eamon Ryan, l’objectif est de réduire la facture d’importation de combustibles fossiles, actuellement de 6 milliards d’euros par an, tout en luttant contre les émissions de CO2 des transports. Selon la Sustainable Energy Ireland, l’Agence irlandaise de l’énergie, le transport compte pour plus d’un tiers dans les émissions de carbone du pays.

Pour que la mesure ait un effet positif de vue climatique, encore faut-il que l’énergie électrique provienne de sources ‘propres’. Pour le ministre de l’Energie, les "ressources éoliennes massives" de l’Irlande sont susceptibles de répondre à ces nouveaux besoins. "Nous pouvons stocker l’énergie la nuit, brancher nos véhicules, alimenter la batterie, et bénéficier d’un carburant bon marché dès le lendemain", estime-t-il.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Transport:l’Irlande encourage le passage à l’électrique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gp
Invité
avec ces appels de tout bord, on peut sans doute commencer à penser que les constructeurs automobiles envisagent une vraie filière électrique dès demain au sein de leur gamme…pour cela, faudra sans doute qu’ils veillent à ce que ca ne soit pas les ingénieurs qui contribuaient hier à gaver les moteurs thermiques de chevaux vapeurs qui contribueront demain à fabriquer des voitures électriques… car pour être en phase avec son temps et les enejux de ce siècle, il faudra aussi en profiter pour revoir en profondeur ce que l’on exige d’un véhicule qui sert à transporter 1 à 2 personnes 90% du temps à la vitesse moyenne de 45 km/h…”l’avenir… Lire plus »
wpDiscuz