Turbiwatt ou la micro hydroélectricité de proximité rentable

Écluses, canaux, bases de loisirs, déversoirs d’étangs, mais aussi stations de traitement des eaux, (potables ou usées), moulins… Autant de sites désormais éligibles à une production hydroélectrique performante et rentable.

Start-up de la micro-hydroélectricité et finaliste du Prix de l’innovation du Salon des maires dans la catégorie Environnement/Énergie, Turbiwatt a mis au point un concept de microturbines pour les basses et très basses chutes à partir de 1,20 m et 90 litres/seconde (3 gammes de turbines différentes).

Sur cette ressource, délaissée jusqu’à ce jour faute de technologie rentable, Turbiwatt n’a pas de concurrent. Le champ d’exploitation se révèle considérable « Tous les jours, nous découvrons de nouvelles applications potentielles » a déclaré Didier Greggory, président-directeur général de Turbiwatt.

Si les collectivités territoriales et les grands opérateurs de l’eau sont directement intéressés, ils ne sont pas les seuls : les industriels utilisateurs d’eau (papeterie, chimie, agroalimentaire, pisciculture, brasserie, mines, etc.) le sont également.

La rentabilité de l’exploitation est assurée par les faibles coûts à l’achat des micro-turbines permis par une conception très simple et une fabrication standardisée. Selon leur puissance, le coût des turbines s’échelonne de 1 200 € à 2 950 € du kW nominal. À titre d’exemple, une turbine Lion de 36 kVA produira plus de 300 000 kWh par an, soit l’équivalent de 3 000 m2 de panneaux solaires pour un investissement (hors génie civil) 20 fois plus faible.

Fin 2015, une vingtaine de moulins et micro-centrales seront équipés de turbines Turbiwatt, premier marché visé car d’accès direct pour une entreprise qui amorce la phase de commercialisation.

Turbiwatt ou la micro hydroélectricité de proximité rentable

Les retours d’expérience témoignent de l’efficacité du dispositif « En service depuis près de quatre ans, ma turbine Turbiwatt de 6 kW assure efficacement le chauffage de mon moulin. C’est une solution simple et fiable qui m’apporte entière satisfaction. » a souligné Robert Lion, propriétaire d’un moulin, ex-directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, et fervent défenseur des énergies renouvelables.

Turbiwatt ou la micro hydroélectricité de proximité rentable

 

Une production qui favorise l’autonomie énergétique des territoires

Dans la perspective d’une diminution de la part des énergies fossiles dans l’approvisionnement énergétique et afin d’assurer leur sécurité énergétique, les territoires s’orientent vers une production locale d’énergie.

Les solutions autonomes proposées par Turbiwatt permettent un maillage fin et souple du territoire en rendant exploitables de très nombreuses chutes d’eau jusqu’alors délaissées. Elles permettent aussi bien de consommer localement l’électricité produite en évitant les déperditions dues au transport, que de la restituer intégralement au réseau.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

49 Commentaires sur "Turbiwatt ou la micro hydroélectricité de proximité rentable"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alphasud
Invité

Belles machines mais le problème en France aujourd’hui, ne porte pas forcément sur la technologie developpée mais plutôt sur les autorisations. Tout le monde ne posséde pas un moulin déjà fonctionnel et apte à alimenter une turbine. Avec toutes les associations anti tout et autres Zadistes je vous souhaite du plaisir pour installer ce type de matériel sur le joli ruisseau qui traverse votre propriété.

Pastilleverte
Invité

reste que toute solution de mix énergétique adapté aux possibilités locales et, apapremment “économique et rentable” est bonne à prendre. On a un potentiel de quelques pour mille supplémentaires, quelques % si on est optimiste, c’est bien dans l’ordre de grandeur des enr.

Herve
Invité

Pour des machines de ce type (petite puissance,

stephsea0
Invité
Sur ce point, pas de doute. De la belle technologie pour la petite hydro. Et la gamme s’agrandie. Et très rare : des turbines qui travaillent avec de petits débits et de petites chutes, à partir de 0,5kw environ. C’est super. C’est déjà une partie significative de la consomation d’un ménage (lissée). Concernant les autorisations… En effet il y a une difficulté grandissante à installer du petit hydro. Il y a même destruction de barrages séculaires (et classé), interdiction de certains moulins anciens et historiques de produire à nouveau de l’énergie, problème de droit d’eau, de dossiers retardés, de difficulté… Lire plus »
stephsea0
Invité

Et si des investisseurs se sentent une fibre hydro ou simplement ENR, il ya des moulins à remettre sur pieds dans oute la France, des professionnels et des associations pour les y aider efficacement. Vous voulez un liste? Et le pire obstacle que rencontrerons ces porteurs de projet, c’est bien celui de l’administration au service d’intérêts anti-ENR, et armée pour ce combat des nouveaux textes foncièrement tournés contre les moulins.

trimtab
Invité
“……mais le problème en France aujourd’hui, ne porte pas forcément sur la technologie developpée mais plutôt sur les autorisations……” Et si un proprétaire d’un moulin, dépité par des tas complications pour pouvoir injecter un peu de ‘jus’ dans le réseau, décidait de rendre son compteur à EDF et aller ‘off the grid’ pour fonctionner en site isolé avec un pack batterie rechargé par sa turbine, a t il besoin de demander des authorisations…? Même si la puissance disponible dans ce type de cas de figure restera toujours relativement modeste (selon bien sur la taille et type de pack batterie choisi… Lire plus »
Herve
Invité
“Et si un propriétaire d’un moulin, dépité par des tas complications pour pouvoir injecter un peu de ‘jus’ dans le réseau, décidait dans un esprit un peu ‘désobéissance technologique et économique’, de rendre son compteur à EDF et aller ‘off the grid’ pour fonctionner en site isolé avec un pack batterie rechargé par sa turbine, a t il besoin de demander des autorisations…? ” Si vous voulez être en conformité avec la loi, oui, meme si votre machine fait 1W et que vous la faites fonctionner qu’1h dans l’année. Bon aprés si vous habitez une maison reculée dans les bois,… Lire plus »
Dan1
Invité

Il ne faut pas s’imaginer faire du tord à EDF en “libéralisant” les moulins. L’hydraulique en France actuellement (grosse et petite) c’est 60 à 70 TWh de production. En tirant au maximum on pourrait peut être faire 30 TWh de plus pour atteindre 100 TWh, mais après on est au-delà du raisonnable. Or la France tourne avec 550 TWh de production et 480 à 500 TWh de consommation. La petite hydraulique restera petite…. même démultipliée et sans les pêcheurs empêcheurs ! Aucun grand pays industrialisé n’a réussi à se développer uniquement avec l’hydraulique passé la deuxième guerre mondiale :

alainraf
Invité
bon courage à TURbiwatt s’il veut s’attaquer au marché français qui a un gros potentiel mais qui est bloqué par l’administration qui impose un parcours du combattant pour obtenir les autorisations nécesaires. L’export est leur seul chance de développement. ce même type de machine standardisée a été développé à la fin des années 70 par un grand constructeur français Leroy Somer; plusieurs machines tournent toujours.La fabrication a été abandonnée faute de clients, ceux ci ont été grandement démotivés par cette administration applicant la loi éditée par des députés largement influencés par les lobbyes EDF et fédérations de pêche. Aujourd”hui l’Etat… Lire plus »
stephsea0
Invité
Contrairement à la thèse de Dan1, EDF (et d’autres grands intérêts) est vent debout contre les petits moulin et a déployé les grands moyens pour en abolir jusqu’à l’existence, y compris les moulins classés avec leur barrage. Le problème n’est pas concurentiel, EVIDEMENT. En tout cas pas aujourd’hui. Mais EDF qui ne sait pas (ne veut pas) prédire le cout de deconstruction d’une centrale nuke, sait très bien quelle complexité représente pour le réseau la multiplication des producteurs. Oui les pêcheurs sont contre les barrages, certains pêcheurs du moins, et certains écolos de la vieille école aussi, type religieux sectaire… Lire plus »
Pgdm
Invité

Vous avez raison sur toute “la ligne”. On fait croire que ces sont les Zadistes les casseurs, alors que c’est les black bloc, soutenue par le big buissness. On se croirait en turquie. Il faudra que quelques uns soient dissidents, être le grain de sable qui fasse fasciller la grosse machine buissness.

Le bel elio
Invité
@à Hervé : le système insupporte la construction des microgrids en charge de valoriser (sur une habitation ou une usine) une production renouvelable locale. MAIS il y a déjà eu 3 recours contre ERDF qui ont été jusqu’en Cour de Cassation, avec, dans les 3 cas, la condamnation d’ERDF qui s’opposait avec des motifs variables, quelquefois simplistes, à ces microgrids. Alors, c qqf possible. D’autre part, la CRE a intellectuellement basculé vers ces positions, par l’édition en juin 2014 de “solutions pour les smartgrids”, et depuis, pas à pas, cette position se renforce (actuellement recherchent plutôt les expérimentations). Alors, pour… Lire plus »
Dan1
Invité

Et au-delà de la philosophie, c’est quoi le potentiel national de la mini et microhydraulique ? Exprimé en GW et TWh naturellement.

stephsea0
Invité
Ce genre de question laconique et condécendante est assez symptomatique… C’est évidement encore une question qui contient sa réponse. Je vous la fait en mode poli : ferme ta charmante petite bouche, espèce de personne de très petite taille, tu postillones sur mes doigt de pieds. En route vers la Lune, ou Mars, ou même plus humblement, en route vers mémé qui habite à Trifouilli les oies, et qui nsou attends avec des iles flottantes, je pense à son grand père qui ne se déplacait qu’à pied et à cheval. La grande ville à 30km, il y allait une fois… Lire plus »
Dan1
Invité
Je ne sais pas si je détiens le record des commentateurs en matière d’insultes proférées à son endroit, mais je pense tout de même détenir un fort potentiel ! Comme d’habitude, je posais juste une question simple et centrale en rapport direct avec le contexte. Je n’avais nullement l’intention de démolir la mini ou la micro hydraulique que je trouve très sympathique et que j’emploierai peut être un jour si l’occasion s’en présente. Mon but était juste de montrer que ces filières ne peuvent absolument pas faire d’ombre à EDF (que je paye et non l’inverse) qui joue dans une… Lire plus »
stephsea0
Invité
On peut être insultant sans employer un vocabulaire insultant. Vous le savez bien. Votre question insulte toute la méthode toute l’histoire qui a permis à l’espèce homo sapiens d’arriver là ou elle est, à partir d’une savanne où ses ancêtres vivaient sur un pied d’égalité avec les grands prédateurs, les virus, les caprices du destin, les aléas de toute sorte. Avec la technologie, la conscience (et la philosophie qui est un état de l’art de la pensée, mais devient une insulte dans votre vocabualire… symptomatique) doit progresser. Elle le fait necessairement sous peine d’extinction, mais parfois avec un peu de… Lire plus »
Herve
Invité

Dan1 n’a pas tord, le potentiel de la trés petite hydrau n’est pas trés important, disons de l’ordre de quelques Twh, 1/2 reacteur nucléaire, pour les installation

stephsea0
Invité
Dan1
Invité
A stephsea0 “Votre question insulte toute la méthode toute l’histoire qui a permis à l’espèce homo sapiens d’arriver là ou elle est, à partir d’une savane où ses ancêtres vivaient sur un pied d’égalité avec les grands prédateurs, les virus, les caprices du destin, les aléas de toute sorte.” Là, s’il est avéré que Dan1 insulte l’espèce humaine… il faut l’arrêter. Parce que c’est de la récidive, Dan1 a déjà tenté de destabiliser l’Allemagne : Mais là, ça va trop loin, c’est directement l’espèce humaine qui est en cause !! A moins qu’il faille en passer par Talleyrand qui disait… Lire plus »
Herve
Invité
Effectivement, dans certaines configs, la petite hydrau permet de fonctionner en autartie. (C’est plus ou moins mon cas). Cette config n’est pas forcement la meilleure car seule une petite partie du ptentiel est du coup exploité. Par contre ce qui le font “touchent” les difficulutées des compagnier électrique pour maintenir l’offre demande. Il est vrai aussi que si on veut se raccorder ERDF ne facilitent pas la tache (il y a quelques astuces qui permettent de contourner une partie des difficultées), et se montrent parfois assez con (par exemple quand ils refusent les protection de découplage VDE126 alors que cette… Lire plus »
Tech
Invité
la méthode des pronuke à la DAN1 est toujours la même. on oppose une nouvelle opportunité ENR à TOUTE la production électrique! et la petite hydraulique n’a pas vocation à remplacer toute la production de masse mais bien sur que cette production potentielle, c’est peu , mais ça dépend pour qui! celui qui ‘s’autoalimentera avec ses petits kWh se “foutra” complètement des teraWattheures nuke ! ceux qui utilisent mieux leur biomasse (poèle, chaudières ou inserts nouvelle génération) s’en loquerot également. surrtout si en plus ils complètent avec quelques panneaux Solaires thermique et PV et/ou même une petite éolienne, avec qq… Lire plus »
stephsea0
Invité
Dan, vous insultez l’histoire, pas les personnes ou le genre humain. Lisez moi mieux et plus complètement. C’est trop long? En effet, si vous le prennez ainsi, notre échange devient insignifiant. Encore une insulte, à mon intelligence? C’est pourtant bien pour remettre du sens que je me suis permis de vous rappeler à l’ordre (à la philosophie bien ordonnée). La philosophie est première, est essentielle (au sens philosophique). Dire que pensez les énergies décentralisées, les sources multiples et dispersées est de ma “philosophie”, c’était évidement une insulte à notre intelligence, et à notre histoire, et à al philosophie qui est… Lire plus »
Dan1
Invité
J’informe ceux qui n’aurait pas suivi que l’offense intolérable qui me vaut ce déferlement de philosophie est : J’ai eu le malheur de poser la question du potentiel de la mini et microhydraulique et de citer un document de “France Hydro Électricité” qui est le syndicat professionnel représentant la petite hydroélectricité. Vous vous rendez compte de l’offense : cité un document du syndicat qui représente les intérêts des petits producteurs ! Pour la peine vous aurez la profession de foi du syndicat (attention c’est subversif) : “France Hydro Électricité a pour principales missions d’anticiper et préparer l’évolution de la profession… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Vos propos sont justes intolérables, que fait la modération! Remarquez, c’est vrai que Stephsea est relativement selectif en matière de micro-hydro, puisqu’il écrivait à propos de l’experimentation d’une hydrolienne Hydroquest en Guyane il y a peu de temps: “Quelle mauvaise fois incommensurable de se servir des indiens du maroni (ou d’autre gentils sous-developpés, peuples-de-la-rivière) pour justifier leur mécano de labo à 2.5M€! Et en l’occurence la rivière est bel et bien barrée par un joli pont en acier… Si vraiment il fallait des ENRs là bas en Guyanne française (quelle rigolade quand on compte les centaines de milliards de Arianne),… Lire plus »
stephsea0
Invité
Les chevaliers pronuke se sont retrouvés, encore une fois, et c’est grâce à moi, mais pas un mot de remerciement! Je ne vais pas plus loin dans la démonstration, ca va partIr en cachuette. A deux ils sont invincibles. Quand on se choisi un pseudo aussi vertueux que “sicetaitsisimpel”, on devrait s’appliquer d’abords à soi même cet exigence. Mais non… On fait des sophismes, du simplisme, de al citation hors contexte, des ronds de jambes virtuose. Si c’était si simple… Je ne soutiens moins hydroquest tout simplment parce que je lui vois moins de qualités, des applications plus restreintes, moins… Lire plus »
Dan1
Invité

“Vive turbiwatt! Vive les pico barrages, et les grands aussi si ils sont bien réalisés.” Je peux reprendre ce viva, j’aime bien l’hydraulique même très petite, c’est assez passionnant, reste que : Le potentiel déclaré par le syndicat qui représente les petits producteur est de 3 TWh/an soit 0,5 % du besoin. Ceci n’est pas une opinion, mais un fait établi.

sunny
Invité

Les scythes? Et toutes ces boites qu’EDF a fait crever, ou limiter leur expansion dans la pico et la petite hydro, comme THEE, leader européen à l’époque (des boites d’ingénieurs). Là je vous parle d’avant 2000. J’étais plus jeune à l’époque, mais je me souviens de quelques conversations avec des indus….. Dèjà EDF était un peu l’ennemi……… Mecamidi un des rares survivants du round-up dans la petite hydro!

Herve
Invité

@ Dan1 Sans contester le contenu du document que vous avez cité, faut tout de même se rappeler que le plus gros adherant de Francehydro, c’est il me semble EDF… Pas sur que ce syndicat se défonce pour la sauvegarde des toutes petites installations, (celles qui n’interessent ni EDF, ni les gros industriels du domaine)…

Dan1
Invité

A Hervé Pour EDF, ça me saute pas aux yeux, en revanche GDF-Suez, c’est possible :

sunny
Invité

Vous me faites penser à un poisson rouge hors de l’eau! pico-hydro!

sunny
Invité

explication Merci à EDF qui achète le courant!

sunny
Invité

“Ils vont toujours par paire… Les chevaliers pronuke se sont retrouvés, encore une fois, et c’est grâce à moi, mais pas un mot de remerciement!” Vous faisiez allusion aux scythes! 🙂

Herve
Invité

@ Dan 1 Concernant la part d’EDF, je n’en suis pas sur moi non plus, mais France Hydro est de toute façon le syndicat des gros producteurs. Les trés petits (

Herve
Invité

Même s’il est vrai qu’EDF / ERDF ne font pas de cadeaux, les difficultées principales sont d’ordre réglementaires, reglement en bonne partie dictés par l’état. Aprés je comprends trés bien que EDF ou ERDF n’aient pas envie car ça nuit a leur résultats ou leur donne du tacas, mais si les réglement ne leurs donnaient pas tant de batons a nous mettre dans les roues (comme c’est le cas pour le solaire par exemple) ça irait mieux.

sunny
Invité

Et de la directive sur la qualité des eaux, les débits reservés etc…. je connais un petit peu. Politiquement, pas grand chose a été fait pour lever les barrlères réglementaires. Surement plus à cause du lobby des pécheurs même si EDF n’a pas aidé. Bon un nouvel arrêté est en préparation. C’est quand même dommage que le savoir faire français (les rois de la Pelton) parte à l’étranger même sur se segment où nous étions leaders. Çà me fait penser qu’Alstom hydro va passer sous giron américain, espérons qu’ils n’ambitionnent pas de délocaliser à terme.

stephsea0
Invité
Ce fait est établi : il y a eu actions des lobbies contre les barrages et le pico hydraulique en particulier, avec pour effet des réglements complètement délirants, et des destructions de sites – incrits aux BF. Pêcheurs, écolos délocalisés (les parisiens ne savent même qu’il y a des petits cours d’eau en province et des barrages dessus), EDF? Je vois bien qui est le plus puissant dans ce tryptique. Je vois bien aussi comment EDF aurait pu utiliser sa puissance POUR le pico hydraulique et ne l’a pas fait, pas du tout. Je vsoi comment EDF se bat contre… Lire plus »
Herve
Invité
Il est certain qu’il n’est pas dans l’interêt d’EDF de favoriser la microhydraulique, ce serait un peu comme demander à renault de favoriser peugeot… Par contre l’action d’EDF contre la picohydraulique? Le seul cas dont j’ai entendu parler, c’est quand il y a eu un conflit sur une chute ou ils ont une centrale en amont. Ils avaient fait capoter un projet privé assez important car ça leur faisait perdre quelques cm de chute quelques jours dans l’année… mais c’est le seul cas à ma conaissance, y en a certainement d’autres) Comme le dit Sunny, le principal obstacle c’est l’état… Lire plus »
Dan1
Invité
EDF a toujours tout les torts, donc rien de nouveau. Sauf qu’il y a des faits. EDF à fait une vance de trésorerie de Milliards d’euros aux EnR, en permettant les subventions sans compensation immédiate (déaclage de plusieurs années). Ce “mécénat” a largement profité au photovoltaïque notamment. Quel était l’intérêt d’EDF d’avancer 5 milliards d’Euros, sauf à y être contraint ? EDF a été contraint de vendre de l’éctricité à coût de revient à la concurrence via l’ARENH. Par rapport à ces volumes énormes, quel peut bien être l’intérêt d’EDF de saboter la picohydraulique qui fait encore beaucoup moins que… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
“EDF ne s’intéresse aux ENR que de manière spéculative. POINT!”. C’est peut-être vrai, mais ça ne parait pas spécialement être le fait d’EDF. A minima, ils vont,sans employer le terme “spéculatif” et son coté péjoratif vouloir gagner de l’argent, ce qui est quand même un incontournable pour une entreprise commerciale. Ca me parait être également le cas pour l’ensemble des entreprises qui travaillent dans le secteur du développement des projets renouvelables. Et “mon voisin” qui a intallé 3kW sur son toit, il a quand même le plus souvent fait un calcul qui lui démontre (que ce soit vrai ou faux)… Lire plus »
sunny
Invité

@ Dan 1 Le mécénat d’EDF envers les ENR :-))))))))) Continuer à intervenir le plus souvent possible sur Enerzine! Votre crédibilité et votre absence de parti pris n’a jamais été aussi élevé.

sunny
Invité

A l’étranger, EDF EN en fait quand même pas mal des ENR et pour rassurer Dan1, ce n’est pas du mécénat, il gagne de l’argent!. C’est juste une demande du marché mondial. Bon, ils sont déjà à près de 10 GW (9,5 GW), dont une toute pette partie en France (16 %). On se demande pourquoi ils ne sont pas plus actifs en France? Juste bon à tuer la concurrence sur place pour ne pas être trop emmerdé.

Sicetaitsimple
Invité

Vous souhaiteriez qu’EDF EN soit plus actif en France? C’est quand même marrant, quand EDF ait du renouvelable en France ( PV et éolien, mettons l’hydro à part), c’est le diable! Pourtant à ma connaissance ils bénéficient des même tarifs d’achat? C’est quoi le problème?

sunny
Invité

Pour contrôler un marché, prendre le marché, éliminer la conccurrence, éliminer les acteurs susceptibles de grossir. Le système d’appel d’offre est très bien pour ça! Cà sent pas toujours très bon!

Dan1
Invité
A sunny “EDF à fait une avance de trésorerie de Milliards d’euros aux EnR, en permettant les subventions sans compensation immédiate (décalage de plusieurs années).” Ceci est un fait démontré, je suis donc crédible… à moins que vous ne me démontriez le contraire. “Mécénat était entre guillemets, car c’est du mécénat temporaire… qui dure. La définition Larousse de mécénat est “Personne qui aide financièrement, par goût des arts, un artiste, un réalisateur, un savant, un organisme de recherche, etc.” Ben, en l’occurence EDF a bien aidé financièrement les EnR en avançant une bonne partie des subventions promises. Mais là où… Lire plus »
Herve
Invité

@ Dan1 Si on considére qu’une tranche nucléaire de 1000MW est une “centrale”, cela veut dire qu’une millicentrale fait 1MW et une microcentrale fait 1KW (soit à peu prés la plus petite machine de turbiwatt). La picocentrale fait 0.001W, soit en gros le panneau solaire d’une calculette sous une source de lumière faible…. La qualification de picocentrale est une sémantique fausse utilisée par l’administration pour discréditer la petite hydraulique. Merci de ne plus utiliser ce terme à l’avenir…

sunny
Invité

“Pourtant à ma connaissance ils bénéficient des même tarifs d’achat?” Pour les grandes installations PV (le plus gros du marché), cela passe par des appels d’offre, il me semble….. Les tarifs d’achat ne sont donc pas les mêmes et dépendent des caractéristique de la centrale. Bientôt le système pour les grandes centrales va changer, ce sera prix du marché, plus prime.

Dan1
Invité

A Hervé “Si on considére qu’une tranche nucléaire de 1000MW est une “centrale…La picocentrale fait 0.001W… Merci de ne plus utiliser ce terme à l’avenir…” Ben non, ce terme de picohydraulique ne désigne pas une centrale de 0,001 W dans la sémantique administrative puisque c’est une centrale hydraulique dont la puissance est inférieure à 20 kW. La sémantique est donc plus généreuse que l’application stricte des préfixes du système international d’unités. Le pico 10^-12 de la physique est devenu 10^-5 pour l’administration… et les exploitants.

Herve
Invité

En conservant cette logique, les installation PV idividuellles sont des femtocentrales…

stephsea0
Invité

A lire absolument : Probablement la meilleure synthèse actuelle. Source trouvée grâce à France Inter aujourd’hui, voir Carnets de Campagne (merci!)

wpDiscuz