UE : 2 Mds pour des projets énergétiques à faible intensité de carbone

Des projets de démonstration ‘innovateurs’ mis en œuvre dans les domaines des énergies renouvelables et du captage de carbone dans toute l’Europe vont pouvoir bénéficier au total d’une enveloppe de financement de plus de 2 milliards d’euros, constituée par la vente de 300 millions de crédits d’émission.

La Banque européenne d’investissement a ainsi clôturé avec succès le processus de vente de quotas d’émission dans le cadre de l’initiative RNE 300, l’un des plus grands programmes d’investissement en faveur de projets de démonstration axés sur le captage et le stockage du CO2 ainsi que de technologies innovantes liées aux énergies renouvelables. Au total, 548 millions d’euros ont été levés pendant la seconde phase de la procédure de vente.

"La Banque européenne d’investissement se félicite de pouvoir soutenir l’investissement futur dans des projets de démonstration à faible intensité de carbone. La monétisation réussie des quotas d’émission dans le cadre de l’initiative RNE 300 aidera des projets de captage et de stockage du CO2 ainsi que des projets d’énergies renouvelables innovants mis en œuvre dans toute l’Europe à atteindre une échelle commerciale. La BEI continuera à collaborer étroitement avec la Commission européenne pour s’assurer que les fonds levés grâce à l’initiative novatrice RNE 300 seront alloués aux meilleurs candidats" a déclaré Jonathan Taylor, vice-président de la Banque européenne d’investissement.

"Le programme RNE 300 repose sur une nouvelle orientation adoptée il y a quelques années à l’appui de projets de démonstration de grande dimension. Nous allons devoir recourir davantage à ce type de soutien à l’innovation au cours de la transition vers une économie sobre en carbone. Je me réjouis que la Banque européenne d’investissement ait participé avec la Commission à la mise en œuvre de cette initiative innovatrice et je la félicite pour l’excellent travail qu’elle a accompli en matière de monétisation des crédits d’émission", a ajouté Jos Delbeke, directeur général de la DG Action pour le climat de la Commission européenne.

Le 5 décembre 2011, la BEI a commencé à vendre la première tranche de 200 millions de quotas d’émission européens au titre du programme RNE 300. Plus de 1,5 milliard d’euros ont ainsi été levés au cours de la première période de vente qui s’est clôturée en septembre 2012. Sur ce total, 1,2 milliard d’euros ont été affectés au financement de 23 projets sur 79 demandes examinées.

Pour la deuxième phase, la Banque européenne d’investissement avait reçu au total 33 propositions de projets à fin juillet 2013. Ces propositions ont depuis lors fait l’objet d’un examen approfondi. Plus tard dans l’année, la Commission européenne devrait communiquer des informations détaillées sur les contributions en faveur des projets retenus.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "UE : 2 Mds pour des projets énergétiques à faible intensité de carbone"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Verdarie
Invité

Qui depuis 2011 était au courant de ce processus ? C’est quand même dommage que personne n’est relayé cette information notamment l’administration qui se réserve sans doute le droit de pouvoir s’en servir sans avoir à en informer les éventuels bénéficaires .Il est néanmoins évident que les grandes entreprises elles, étaient au courrant..

Pastilleverte
Invité

Et que sont-ce ces idylliques ” projets énergétiques à faible intensité de carbone” (et renouvelbales, propres, verts, et polis avec ça ? PS pas “zéro carbone” tout de même, car “zéro carbone” c’est un désert de sable (silices) sans aucune vie animale ni végétale, paysage certe sublime et “profond”, et idéal pour la méditation métaphysique, mais assez peu habitable.

wpDiscuz