Enerzine

UE : L’immatriculation de voitures neuves plongent en juin

Partagez l'article

Pour le deuxième mois les immatriculations de véhicules neuf affichent une plongée assez nette sur le Vieux Continent. Seuls les marchés allemands et français ont résisté tandis que la Russie devient le premier marché automobile en Europe.

Selon l’Association des constructeurs automobile européens (ACEA), les immatriculations de voitures neuves sur le Vieux continent ont chuté de 7,9% en juin après déjà 7,8% en mai.

Une chute d’ampleur très variée selon les marchés nationaux puisque en juin l’Espagne accuse ainsi -30,8%, l’Italie -19,5%, et la Grande-Bretagne qui commence aussi à décrocher -6,1%. Seuls les marchés allemand (+1%) et français (=1,5%) résistent encore mais peut-être plus pour longtemps. Récemment Carlos Ghosn le PDG de Renault disait s’attendre à une rentrée difficile dans l’Hexagone.

Parmi les nouveaux pays membres, la Pologne se distingue avec une croissance de 6,9% en juin, tandis que la Hongrie accuse une baisse de 2,2%, l’Estonie de 11,2% et le Lettonie de 33,2%.

L’ACEA estime que "l’inflation élevée et la flambée des prix des carburants ont été parmi les principaux facteurs qui ont pesé sur les nouvelles immatriculations de voitures" en Europe.

Fait nouveau l’Allemagne se trouve désormais reléguée au deuxième rang des marchés en Europe par la Russie dans les ventes de voitures ont progressé de 40% en volume et de 64% en valeur au cours du premier semestre de l’année. Selon les experts, d’ici à 2015, la Russie devrait représenter à elle seule 12% de la croissance du marché automobile mondial.

[Article parus sur le site Fenêtre sur l’Europe, sous licence Creative Commons (cc)]


Partagez l'article

 



          

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz