Enerzine

UE : Tests de résistance des centrales, d’autres visites prévues

Partagez l'article

Le commissaire européen à l’énergie et le président de l’ENSREG (le Groupe des régulateurs européens dans le domaine de la sûreté nucléaire), ont salué le 26 avril dernier l’adoption du rapport sur les tests de résistance (Stress Tests) ainsi qu’un accord examinant certains aspects de la sûreté en profondeur et la préparation d’un suivi dans les prochains mois.

" … Ce rapport détaillé constitue un élément majeur dans nos tests de résistance. Maintenant, nous allons réaliser des visites additionnelles dans les centrales nucléaires et analyser certains éléments de sûreté d’une manière plus précise. Les citoyens européens sont en droit de connaître et de comprendre comment est assurée la sûreté des centrales nucléaires, surtout pour ceux qui vivent à proximité. La santé est plus importante que le calendrier" a déclaré le Commissaire européen à l’énergie Günther Oettinger.

Pour le président de l’ENSREG, Andrej Stritar : "Les conclusions du rapport indiquent que tous les pays ont pris des mesures importantes pour améliorer la sûreté de leurs installations. Il a aussi démontré les avantages à partager les résultats des Stress Tests et des idées entre les régulateurs nationaux afin de renforcer la sûreté et la robustesse des centrales… "

Pour compléter l’analyse, l’ENSREG et la Commission européenne ont convenu de poursuivre les améliorations de sûreté des centrales nucléaires et de réaliser un suivi pour couvrir les aspects de sûreté supplémentaires. Cela comprend :

— Des visites supplémentaires dans les centrales nucléaires,
— La mise en œuvre de la recommandation du rapport de l’ENSREG,
— La mise en œuvre du plan d’action de l’AIEA,
— La présentation des résultats de la réunion extraordinaire de la Convention sur la sûreté nucléaire,
— La présentation des informations sur chaque centrale nucléaire sera disponible sur le site internet.

La Commission européenne indique également qu’elle présentera le rapport de l’ENSREG au Conseil Européen en juin prochain.

Le rapport de l’ENSREG identifie 4 domaines principaux d’amélioration à prendre en considération au niveau européen, parmi lesquels on trouve le manque de cohérence dans l’évaluation des risques naturels, la nécessité d’évaluation régulière et l’application des mesures de sûreté connues, ainsi qu’une amélioration des moyens de prévention contre les risques naturels extrêmes concernant les équipements mobiles, les centres d’intervention d’urgence et de décontamination, les équipes de secours, etc…

Sur les 147 réacteurs nucléaires que compte l’Union Européenne, 38 réacteurs nucléaires ont fait l’objet de visites par des experts en mars 2012.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "UE : Tests de résistance des centrales, d’autres visites prévues"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Tech
    Invité

    Est-ce que le stress test de l’ULM (ou plus gros!) fait partie de la batterie de tests? ;o)

    Dan1
    Invité
    Regardez bien la vidéo de l’amateur de paramoteur : Cela commence bien et aurait pu se finir très mal dans l’aérologie tourmentée d’une centrale nucléaire. Disons le tout haut : le nucléaire peut être très dangereux… notamment quand on veut virevolter autour des bâtiments au mépris des principes simples de sécurité de la troisième dimension. Manifestement, il a du y avoir du stress à ce moment là sur la centrale et peut être aussi pour celui qui était au bout de la voile. Test de stress réussi donc ! Greenpeace vient de faire la preuve qu’ils peuvent encore progresser dans… Lire plus »
    Tech
    Invité

    je pense que vous plaisanteriez moins si au lieu de fumigène ce velimotoriste avait largué des explosifs ou autres produits destructeurs. prenez-donc au sérieux cet évènement (ceci n’est aucunement une menace!) et tout le monde vous en sera reconnaissant. peut être que le chapitre sur la protection (anti)aérienne, doit être revu en prenant en compte les nouveaux équipements qui n’existaient pas il y a une trentaine d’année, à la construction des centrales. aujourd’hui un simple drone (équipé de camera (ou autre!) peut être commandé par n’importe quel téléphone wifi !

    Dan1
    Invité

    C’est d’actualité ! Je pense qu’il faut plus qu’un paramoteur avec pilote inexpérimenté pour transporter ce qu’il faut d’explosif pour entamer sérieusement l’enceinte de confinement. Qu’est-ce qu’il aurait pu raisonnablement larguer ? Il a eu la vie sauve et c’est déjà pas mal avec l’approche pas académique du tout qu’il a amorcé. Pour les drones, si vous avez des idées d’appareils efficaces à un prix raisonnable, faites en part à ceux qui développent ce genre de matériel, ça leur fera gagner du temps.

    Deut
    Invité

    Oh oui, donnez vite les technologies des drones, à l’armée ca permettrait d’éviter des dépsenses monstres! Puis il faut s’appliquer, même avec une centaine de kilogramme d’explosif pour entamer le béton armé de la 3ème barrière d’un EPR… Tech, vous diriez quoi, si en moyen de protection, chaque intrusion se terminait par la mort du bonhomme. Vous seriez le premier à mettre en avant la finalité de se système qui vous déplairait. Rien n’est parfait. Mais c’est pas mal, l’absence de cohérence de certains m’amène au rire, ceux là même qui croient en l’utopisme.

    wpDiscuz