UE : vers des objectifs contraignants sur l’efficacité énergétique

La commission énergie du Parlement Européen a envoyé mardi, deux signaux forts portant, l’un sur l’efficacité énergétique avec des objectifs contraignants de réduction de la consommation d’énergie, et l’autre sur la sécurité de l’approvisionnement énergétique.

Le rapport adopté par la commission ITRE qui devrait permettre à l’Union européenne d’être en phase avec ses objectifs climatiques et énergétiques de long terme semble satisfaire le groupe des Verts / ALE.

Pour Yannick Jadot, député européen Europe Ecologie – les Verts et membre de la commission chargé des questions énergétiques : "avec le vote sur le rapport de Claude Turmes sur le projet de Directive européenne sur l’efficacité énergétique et les économies d’énergie (1), on retrouve une série de mesures fortes pour réduire la consommation d’énergie en Europe."

"En rendant contraignant l’objectif de 20% de réduction de la consommation d’énergie d’ici 2020 (alors qu’il ne reposait que sur la bonne volonté des Etats depuis 5 ans) et en le dotant d’une série de mesures et d’objectifs nationaux permettant sa réalisation, les députés de la commission parlementaire ITRE envoient un premier signal fort."

Dans le rapport figurent également des obligations pour les compagnies énergétiques de réaliser 1,5% d’économie d’énergie par an, et la demande aux Etats membres de rénover 2.5% des bâtiments occupés ou détenus par le public. L’objectif est d’économiser 80% de l’énergie dans le secteur du bâtiment d’ici 2050, ce qui permettra à l’UE de relancer son activité économique, réduire sa dépendance énergétique envers des pays souvent politiquement instables, et créer des millions d’emplois non délocalisables.

Le vote soutenant la mise en place de compteurs intelligents pour les ménages et d’instruments financiers pour permettre la concrétisation des objectifs montre que le Parlement veut se donner les moyens de son succès, tout en assurant la meilleure transparence pour les consommateurs. Les députés de la commission ITRE ont donc affirmé mardi qu’une politique d’efficacité énergétique sera gagnante pour les Etats membres, gagnante pour les entreprises européennes, et gagnante pour les ménages. (2)

Dans un autre vote portant sur un mécanisme d’échange d’information sur accords énergétiques intergouvernementaux (3), les députés ont largement soutenu la proposition de la Commission. Ils ont demandé davantage de cohérence sur l’approvisionnement énergétique de l’Europe en lien avec nos objectifs de long terme en matière d’énergie et de climat, et de vérifier que ces accords sont conformes aux règles européennes.

Selon le groupe des Verts / ALE, la politique énergétique de l’UE sort donc renforcée de ces deux votes, qui donnent un mandat fort au Parlement européen pour ses négociations avec le Conseil sur les législations finales dans ce domaine.

(1) La commission ITRE a adopté le rapport du rapporteur Vert/ALE Claude Turmes sur la révision de la directive sur l’efficacité énergétique dans le cadre du processus législatif de co-décision

(2) Pour plus de détails consultez le briefing: http://tinyurl.com/EEDbriefing-committee

(3) La commission ITRE a adopté le rapport du rapporteur PPE Krisjanis Karins dans le cadre du processus législatif de co-décision . Yannick Jadot est chargé du dossier pour le groupe des Verts / ALE.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "UE : vers des objectifs contraignants sur l’efficacité énergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité
On peut compter sur la droite européenne alliée traditionnelle des grands énergéticiens pour freiner et édulcorer cet engagement… EDF et la France en tête luttent contre cette volonté de réduction de nos consommations, notre modèle du tout nucléaire étant dépendant de ces conso excessives (chauffage électrique, appareils électro ménagers aux normes très basses, isloations du parc bâti de mauvaise qualité moyenne…) qui fait de nous les plus grands consommateurs d’électricité d’Europe rapporté à notre population et à notre climat. Mais bon, il n’est jamais trop tard pour changer, et l’augmentation programmée du prix de l’électricité va peut-être pousser les citoyens… Lire plus »
gp
Invité
je ne suis pas sûr que le modèle du tout nucléaire français soit forcément synonyme de plus de gaspillage que chez les autres, le jour où les français paieront le vrai prix de l’électricité qu’ils consomment. La où le parc de centrale atomique est une hérésie pure, C lorsqu’il envoie chaque année plus de 500 TWh de vapeur à l’atmosphère et pratiquement autant dans les fleuves et les océans pour refroidir le secondaire. Ca ça greffe de bcp l’efficacité énergétique de la France. Les pro-nuk rétorqueront comme tjrs qu’il en est de mm avec n’importe quelle centrale thermique. à Ceci… Lire plus »
gp
Invité
je ne suis pas sûr que le modèle du tout nucléaire français soit forcément synonyme de plus de gaspillage que chez les autres, le jour où les français paieront le vrai prix de l’électricité qu’ils consomment. La où le parc de centrale atomique est une hérésie pure, C lorsqu’il envoie chaque année plus de 500 TWh de vapeur à l’atmosphère et pratiquement autant dans les fleuves et les océans pour refroidir le secondaire. Ca ça greffe de bcp l’efficacité énergétique de la France. Les pro-nuk rétorqueront comme tjrs qu’il en est de mm avec n’importe quelle centrale thermique. à Ceci… Lire plus »
gp
Invité
je ne suis pas sûr que le modèle du tout nucléaire français soit forcément synonyme de plus de gaspillage que chez les autres, le jour où les français paieront le vrai prix de l’électricité qu’ils consomment. La où le parc de centrale atomique est une hérésie pure, C lorsqu’il envoie chaque année plus de 500 TWh de vapeur à l’atmosphère et pratiquement autant dans les fleuves et les océans pour refroidir le secondaire. Ca ça greffe de bcp l’efficacité énergétique de la France. Les pro-nuk rétorqueront comme tjrs qu’il en est de mm avec n’importe quelle centrale thermique. à Ceci… Lire plus »
Dan1
Invité

La gabegie énergétique est une antienne antinucléaire éculée et improuvable. Le tout nucléaire en matière d’énergie n’existe que dans la tête des antinucléaires, car dans un pays aussi affreux que la France, le nucléaire représente seulement 20% du mix énergétique. Le hic c’est que c’est 20% là sont le terrain de chasse exclusif des nouvelles EnR phares qui sont exclusivement électrogènes. C’est dommage car si les nouvelles EnR avait pu remplacer au pied levé le pétrole et le gaz, en France, elles aurait pu remplacer 65 % du mix !

Dan1
Invité

“La où le parc de centrale atomique est une hérésie pure, C lorsqu’il envoie chaque année plus de 500 TWh de vapeur à l’atmosphère et pratiquement autant dans les fleuves et les océans pour refroidir le secondaire.” Ah bon, l’eau chaude est l’apanage des centrales atomiques ? Pouvez-vous m’expliquez comment sont refroidies les condenseurs des centrales à lignite allemandes ? Pouvez-vous me dire combien l’Allemagne possède de grandes tours aéroréfrigérantes qui fonctionnent en ce moment-même ? Une question pour la route : Pouvez-vous m’indiquer quel est l’autoconsomation électrique d’un réacteur nucléaire ?

Tonys
Invité

Que faire d’autre de la ressource naturelle constituée par l’uranium?

Dan1
Invité

“Que faire d’autre de la ressource naturelle constituée par l’uranium?” Là, j’ai une réponse pas forcément intelligente : Rien. Parce que, nous n’en avons plus besoin, vu que dans le combustible usé il reste 95% de combustible et que nous avons des quantités pléthoriques d’uranium issu de l’enrichissement qui ne demande qu’à alimenter la génération 4.

gp
Invité
en français dans le txt : comme bcp d’autres hélas. c pas pr rien si j’ai pris le temps de le préciser dès le départ… tant que l’homme moderne s’acharnera à produire de l’électricité en produisant au préalable de la vapeur pour alimenter une turbine comme cela était la norme au siècle passé on fera du sur place (sauf en cas de co voire tri génération naturellement). y a pourtant comme une forme d’ évidence à admettre que pour gagner en EE il faudra impérativement apprendre à domestiquer les energies primaires (et renouvelables) de façon + intelligente que ce que… Lire plus »
Dan1
Invité

Ben oui YAKA. Sauf que personne ne l’a fait parmi les pays industrialisés et que les pionniers verts en sont toujours à des MIX énergétiques à 90% FOSSILE. Parce qu’il n’y pas que l’électricité dans la vie. Les Allemands comme les autres …. ils font de la vapeur !

wpDiscuz