Ukraine : 600 ME pour assurer la sécurité de son parc nucléaire

Dans le cadre d’un programme global de modernisation de ses centrales nucléaires, l’Ukraine va recevoir de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement un prêt de 300 millions d’euros.

Hormis le prêt de la BERD, la Communauté européenne de l’énergie atomique (Euratom) devrait également financer ce projet à hauteur de 300 autres millions d’euros.

Le programme global comprend un ensemble de mesures qui permettront de mettre les réacteurs nucléaires actuellement en fonctionnement en Ukraine en conformité avec les normes internationales et les réglementations locales. Le coût global de la modernisation a été estimé à 1,4 milliard d’euros et l’opération devrait être achevée fin 2017.

"Il est essentiel que les réacteurs nucléaires répondent aux normes internationalement admises les plus strictes car la sécurité nucléaire est sans conteste un problème qui dépasse les frontières. Les 15 réacteurs nucléaires de l’Ukraine sont du même type (VVER 1000 et VVER 440/213) que ceux installés dans certains autres pays membres de l’UE et il est parfaitement possible de porter leur niveau de sécurité à hauteur des normes approuvées internationalement" a indiqué la BERD dans un communiqué.

L’octroi du prêt fait suite à une coopération bien établie entre la BERD, Euratom et l’Ukraine en vue de renforcer la sécurité des centrales nucléaires de Khmelnitsky (2) et de Rivne (4) construites entre 2004 et 2009. Le programme global élargi, partiellement financé par la BERD et Euratom, vise à porter les autres réacteurs au niveau de sécurité désiré.

"Il incombe à une organisation comme la nôtre de veiller à ce que l’électricité fournie ait un coût modéré mais soit également produite de la manière la plus sûre possible. Nous savons tous qu’en matière d’énergie nucléaire nous ne pouvons pas nous permettre la moindre erreur", a fait remarquer Riccardo Puliti, directeur général de la BERD, en charge de l’Énergie et des Ressources naturelles, à propos de l’engagement de la banque dans le programme ukrainien.

Le gouvernement ukrainien avait précédemment approuvé le fait qu’Energoatom [société nationale ukrainienne de production d’énergie nucléaire] accepte un prêt de 600 millions d’euros de la BERD et d’Euratom pour mettre en place un programme complet dans le domaine de la sécurité nucléaire. « Nous avons contrôlé au préalable la capacité d’Energoatom à mettre en œuvre le projet au bon moment. Et nous avons obtenu entière satisfaction… Bien, entendu les vérifications vont se poursuivre », a indiqué Riccardo Puliti.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz