Un bus à hydrogène qui utilise l’énergie de freinage

Dans les deux types de bus, les piles à combustible transforment en électricité l’énergie du moteur produite par la combustion de l’hydrogène. Cela permet à l’électromoteur d’actionner les roues. Dans les bus hybrides à PAC cependant, les électromoteurs deviennent générateurs d’électricité quand le bus freine. L’énergie est stockée et pourra être utilisée ultérieurement. Grâce à son système économe et à une augmentation de la pression dans le réservoir d’hydrogène, le bus hybride à PAC a une plus grande autonomie. Elle peut atteindre 500 km tandis que celle des bus à PAC est de seulement 250 km. Mais ce projet du bus hybride à PAC n’est pas encore complètement terminé. L’électricité peut être stockée dans une batterie à l’aide de condensateurs ou d’un volant d’inertie. Et il n’a pas encore été décidé si le bus va avoir un seul moteur électrique central ou un moteur pour les deux roues arrière.

Pour l’entreprise de transport, la mise en place de ce projet à Amsterdam a été dés à présent très positive. Les piles à combustible tiennent plus longtemps que prévu : en deux ans, seulement six des 5.760 piles ont dû être remplacées à cause d’un mauvais fonctionnement.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Un bus à hydrogène qui utilise l’énergie de freinage"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dribounette
Invité

ce son les piles qui marchent a l’eau

wpDiscuz