Un centre de stockage havrais valorise son biogaz

Etares, la société d’exploitation du centre de stockage des déchets non-dangereux, situé sur la zone portuaire du Havre a sélectionné Frey Méthanergy** pour valoriser le biogaz et produire 1 MW électrique supplémentaire.

A partir de fin 2009, le biogaz brulé jusqu’ici en torchère sera utilisé comme combustible pour produire de l´électricité et de la chaleur à partir d´un moteur fonctionnant au biogaz. Ce moteur produira 1 MW de puissance électrique, soit la consommation électrique de plus de 5 000 habitants par an. L’électricité produite sera revendue au réseau de distribution électrique national.

Par ailleurs, la chaleur émanant de ce nouveau moteur sera également valorisée en totalité pour être utilisée dans le traitement des eaux usées du centre de stockage des déchets (traitement des lixiviats).

"La valorisation du biogaz s’inscrit véritablement dans notre démarche de développement durable" explique Thierry Toubhans, Directeur Général d’Etares. Et d’ajouter, "nous avons choisi de réaliser ce projet avec Frey Methanergy pour les compétences et l’engagement qu’elle nous apporte".

Quelques chiffres clés :

  • Puissance électrique installée : 1 MW
  • Investissement : 1,3 millions d’euros
  • Durée du contrat : 15 ans

** Frey Méthanergy constitue la branche spécialisée dans la valorisation du biogaz de Frey Nouvelles Energies, développeur, investisseur et producteur d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables.

[Credit image : Frey Méthanergy]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Un centre de stockage havrais valorise son biogaz"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité
Voila exactement ou et quand et comment se CONCRETISENT les solutions a ce probleme de CH4 degazant pendant des annees des decharges d’ordures : En Occident … et en particulier en France ( n’en deplaise a des pessimistes inveteres qui adorent ne surtout pas voir les avancees de leur propre Pays ds. une flopee de domaines , en particulier ds. les EnR  ! ….. ) . Dommage pour le 1/3 monde gros pourvoyeur de ” merdes ” en ts. genres , gros demandeur d’energie de ttes. provenances …. mais tres faiblement dote en pognon indigene …. et en elites intelligentes… Lire plus »
Biomassik
Invité
Oui, vous avez raison .D’autre part, concernant le pognon indigene : Des narcotrafiquants d’amerique du sud pourrait blanchir efficassement du pognon dont ils ne savent plus que faire en investissant dans des usines de biomasse et autres énergies renouvellables (solaire,éolien);plutot que de les mettre dans les bourses mondiales (par le biais des paradis fiscaux)et en perdre bêtement la plus grande partie dans des crises financières comme actuellement. Mais ils sont trop ignorants pour avoir de si bonnes idées .Dommage parceque le narcotrafique dégage des profits si gigantesques qu’ils pourraient permettre à ces pays du tiers monde de résoudre leurs problèmes énergétiques et déboucher… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour ce qui est du traitement intelligent des ordures en décomposition, je propose de commencer par l’Italie à Naples. C’est chez nous, dans un grand pays industriel, noyau dur de la communauté européenne et néanmoins pour partie gangréné par les activités mafieuses et leurs effets que l’on se plairait à décrire en parlant d’un pays d’Afrique. Si les italiens trouvent la solution (surtout à la mafia), ils pourront toujours l’exporter en Colombie, voire en Russie.  

Biomassik
Invité

Il est vrai que l’investissement d’une partie des profits de la Camora pourraient permettre le traitement intelligent des ordures en décomposition à Naples avec  la fabrication d’usine à biogaz produisant de l’énergie (façon efficace de blanchir de l’argent) . Ils pourraient aussi investir dans les autres EnR (toujours pour blanchir)mais leurs dirigeants sont souvent très archaiques au niveau des mentalités et beaucoup trop “ploucs” pour y penser .

Momo
Invité
OK , mais vs. oubliez un parametre autrement + important que l’archaisme des modes de pensee des ” ploucs mafieux ” : le taux de rentabilite de leurs activites ” classiques ” ( y compris le trafic d’armes ) est infiniment + eleve que la rentabilite finale de la production d’energies alternatives , meme si celles-ci sont + utiles pour la Planete ( ce dont ils se contre-fichent absolument et irremediablement ! ….. )C’est surtout ce fait-la qui les maintient  sur du ” classique ” … et soyez sur que eux n’ont RIEN perdu ds. les manipulations permanentes entre ” paradis… Lire plus »
Biomassik
Invité
Oui,vous avez raison, pour les activités “classiques” des mafias qui doivent se soucier d’avoir un taux de rentabilité très élevé. Par contre la phase de blanchiment qui consiste à donner un “aspect honnête” à de l’argent sale (de provenance clandestine évidement),nécessite un sacrifice sur la rentabilité qui est d’autant plus accepté par les mafieux qu’ils en ont (de l’argent noir)à ne plus savoir qu’en faire.Sans oublier qu’ils peuvent moduler la quantité d’argent à blanchir (la fraction qu’ils veulent sortir de la clandestinité) en provenance des activités classiques à rendement élevés .C’est dans cette phase (le blanchiment) qu’ils pourraient investir dans des usines de biomasse,biogaz et autres… Lire plus »
wpDiscuz