Un chauffe-eau solaire en thermosiphon : pourquoi pas ?

"Le chauffe-eau solaire en thermosiphon, à Nantes comme à Marseille, ça marche !", tel est l’argument imparable de la société Solairenvie née d’une volonté commune de deux convaincus de démocratiser le chauffe-eau solaire thermique en France.

D’un prix accessible, Solairenvie propose un chauffe-eau solaire à monter soi-même, permettant d’économiser jusqu’à 70% de l’énergie nécessaire à la production d’eau chaude.

D’après la société basée à Paris, son chauffe-eau est facile à installer (quelques notions de plomberie et outils suffisent à le monter), peut être installé en version monobloc ou désolidarisée, ne craint pas le gel et son capteur a une durée de vie supérieure à 20 ans.

Certifié Solar Keymark, il est fabriqué dans l’Union Européenne dans une usine ISO 9001, garant de qualité, fiabilité et performance.

L'installation d'un chauffe-eau solaire en thermosiphon


L'installation d'un chauffe-eau solaire en thermosiphonPrincipe de fonctionnement :
Un circuit rempli de liquide caloporteur (qui transmet la chaleur) relie les capteurs solaires au ballon de stockage placé au dessus de ceux-ci. Le soleil rayonnant sur les capteurs réchauffe le liquide qui, une fois chaud, monte naturellement vers le ballon de stockage et échange sa chaleur avec celle de l’eau. Quand il refroidit, le liquide redescend vers les capteurs pour être chauffé à nouveau. Cette eau chauffée naturellement peut être utilisée directement ou peut alimenter en préchauffage le ballon du foyer.

Coût : Contrairement à un chauffe-eau solaire en circulation forcée qui a besoin d’électricité pour la pompe et le régulateur, le chauffe-eau solaire en thermosiphon est le plus accessible tant au niveau du coût du matériel que de la main d’œuvre.

Sans oublier que les chauffe-eau solaires en thermosiphon distribués par Solairenvie sont éligibles au crédit d’impôt dans le cas d’une installation par un professionnel !

Fiabilité
: Les systèmes en thermosiphon fonctionnant de manière naturelle sans électronique, ils sont particulièrement fiables et sont garantis 5 ans.

L'installation d'un chauffe-eau solaire en thermosiphon

Tous les panneaux solaires thermiques Calpak sont certifiés Solar Keymark, certains d’entre eux disposent même d’un avis technique du CSTB (GIGA GS et VTN), la norme de référence en France.

L'installation d'un chauffe-eau solaire en thermosiphon

Modularité : Une multitude de possibilités tant au niveau de l’installation que du branchement vous permettront de l’intégrer au mieux à votre habitation.

L'installation d'un chauffe-eau solaire en thermosiphon

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Un chauffe-eau solaire en thermosiphon : pourquoi pas ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

ID sympathique et accessible ! ”…..peut être installé en version monobloc ou désolidarisée, ne craint pas le gel et son capteur a une durée de vie supérieure à 20 ans.” Faut qd même que le ballon-échangeur soit à l’intérieur dans les zônes de France où le gel est possible ! Qu’en est-il de la ”surchauffe” en plein été, en période de vacances et non-présence, sans utilisation de l’eau chaude? A+ Salutations Guydegif(91)

Gegeti
Invité

J’ai vu des thermo-siphons dans le nord de la Chine qui par -30 l’eau ateint tout de meme + de 30 degres (quand il y’a du soleil bien sur !). Pour la surchauffe j’imagine qu’il y’a une soupape de securite, cela ne pose pas de pb puisqu’il n’y a pas de fluide caloporteur.

Berber
Invité

Bonne idée, doit être fiable grace à l’absence de pompe. Cela doit se ressentir sur la fiabilité. Quid de la puissance installée ? Par contre Gegeti, tu dis qu’il n’y a pas de fluide caloporteur ? Revois tes basiques :”Un fluide caloporteur est un fluide chargé de transporter la chaleur entre deux ou plusieurs sources de température”  (wikipedia)

indianagrenoble
Invité

Dans les payas “pauvres” où l’accès à l’énergie est difficile voir impossible, ces outils bons marchés ont été installé avec succés depuis 3 décénies… Pourquoi pas chez nous ? On en voit un peu partout fleurir sur les toits des maisons certes, mais pourquoi pas il y a 20 ans comme dans ces pays du sud ? Aujourd’hui c’est le début de la Course aux économies ! Il va falloir repenser un société nouvelle où l’économie du peu d’énergie accessible facilement sera en voie de disparition !

meminick
Invité

J’aimerais en savoir un peu plus sur la déclaration consistant à dire que le chauffe eau ne craint pas le gel. à  0 C l’eau gelle . Dans certains endroits le soleil peut être absent pendant plusieurs jours avec des températures très inférieures à 0 C. c’est d’ailleurs à ma conaissance ce qui a empêché le développement de cette solution (dans nos régions) alors qu’ellle est d’une très grande simplicité avec ses corollaires, le prix et la fiabilité. La solution consiste t’elle en une utilisation répondant à des critères particuliers? surveillance de la température avec purge?

Babase
Invité

bonjour, a priori c’est un capteur avec circuit fermé de fluide caloporteur, donc surement un fluide antigel, avec échangeur dans le ballon et resistance élect. Ce qui élimine le risque de gel, sauf pour les conduites d’eau, mais pose le pb des surchauffes estivales, quid de l’expansion du fluide ?.

Ae67
Invité

Ce systeme existe depuis bien longtemps et est très répandu en Grèce. Il a déjà du faire ses preuves…..

airsol
Invité

Qui a un lien en rendement comparé thermosiphon /cesi? pour les zones sans elec le choix est vite fait il faut un antigel en zone gelive  ou alors une super isolation des capteurs genre tube sous vide.. et encore…pas trop de froid le ballon en extrerieur c’est bon pour les pays chauds, trop de deper

fredo
Invité
le discours d’Airsol sur le rendement me fait sourire, tellement français! Même si il y a déperdition d’une énergie gratuite et qu’il reste 60% de rendement au lieu de 80%, c’est quand même toujours ça de moins à chauffer avec du gaz, de l’électricité ou du fioul ! Plus le prix de ces énergies va augmenter (et ça traïne pas), plus le retour sur investissement du solaire thermique sera rapide. En thermosiphon, j’ai en tête à la louche 1m² de capteur plan avec ballon/50% de l’eau chaude par personne/ investissement en kit 1000 euros par m², c’est juste des ordres… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

S’il est orienté au Sud dans le jardin, on peut même visiblement caser une chaise longue sous l’ensemble pour faire une petite sieste l’été..Mais est-ce qu’on risque en plein milieu ( de la sieste) de se faire asperger d’eau glycolée par une soupape anti-surpression? Et est-ce qu’il faut “chauffer” par résistance la nuit en hiver?

airsol
Invité

Tant mieux si je vous fait sourire c’est un bienfait Si vous avez en plus une petite info de rendement comparé (si c’est pas tabou) Je n’ai rien contre le thermosiphon puique ça permet l’eau chaude sans elec, mais un comparatif de rendement est un element de choix.

fredo
Invité

un lien simple et illustré pour en savoir plus sur avantages et contraintes du thermosiphon par rapport à circulation forcée avec pompe: sur la question du rendement, elle concerne sans doute les déperditions d’une installation monobloc (présentée sur la photo) par rapport à celle à éléments séparés. Une installation à thermosiphon peut aussi être à éléments séparés (en toiture) , le lien le montre, le rendement est le même qu’avec une circulation forcée, la consommation d’électricité en moins et la fiabilité en plus.

meminick
Invité
Je pense avoir les réponses à mes questions. 1- nécessité d’avoir un fluide non gélif pour circuler dans le capteur, 2 – une certaine surveillance du système à priori on ne peut guère le laisser se débrouiller  complètement tout seul ( mais cela dépend effectivement de la conception) Remarque il ne me semble pas inutile de parler de rendement ou d’efficacité. car la solution miracle n’existe pas. Chaque solution doit être évaluée dans son contexte. Juste un exemple sur le thermosyphon qui effectivement était couremment utilisé dans les installations de chauffage central d’il y a 60 ans. cettes solution permettait… Lire plus »
yanndix1
Invité

Bonjour, Avec le plan de financement du dernier gouvernement, les aides fiscales et les aides au financement aux travaux et équipements en énergies renouvelables font l’objet de changements. Notamment en ce qui concerne les éco-prêt et les crédit d’impot sur les installations de chauffe-eau solaire. Bonne lecture

Urbain
Invité

Bonjour Je cherche au acheter deux collecteur de 2 m² chacun pour thermosiphon. A+ Urbain

wpDiscuz