Un chercheur conçoit une éolienne lenticulaire extrêmement performante

Le professeur Yuji Ohya et son équipe de l’Université de Kyushu travaillent depuis plusieurs années sur l’optimisation d’une éolienne genre qui serait en mesure de produire 2 à 3 fois plus d’énergie que sa cousine tri pales.

La structure fonctionne de façon similaire à une lentille optique qui concentre la lumière du soleil, sauf qu’il s’agit là, de l’écoulement du vent. En effet, le carénage cylindrique entourant les pales va créer une dépression à l’arrière de la turbine qui aura pour effet d’accélérer le flux d’air.

De plus, comparées aux éoliennes classiques, celles à « lentille » seraient également compétitives avec des vitesses de vent assez faibles.

Un chercheur conçoit une éolienne lenticulaire extrêmement performante

Pour protéger cette innovation, des brevets ont été déposés par l’Université de Kyushu (ici) et (ici)

Dans un premier temps, 2 turbines lenticulaires (‘Wind Lens’) ont été construites sur le campus de l’université de Kyushu. Chaque turbine d’une puissance unitaire de 100 kW possède un rotor de 12,8 mètres de diamètre pour un carénage cylindrique de 15,4 mètres. L’ensemble de la structure a été élèvé à une hauteur de 34 mètres au dessus du sol.

Un chercheur conçoit une éolienne lenticulaire extrêmement performante

Dans une seconde phase, une série d’expériences en bassin a été réalisée en vue de construire un prototype de parc éolien offshore érigé sur une structure flottante située dans la baie de Hakata. L’alvéole flottante de 18 mètres de diamètre comprendra deux turbines éoliennes de 100 kW, ainsi que des panneaux solaires photovoltaïques.

En décembre 2011, le chantier de la plateforme était lancé. Dès janvier 2012, des tests ont permis de vérifier que les batteries de stockage reliées à des panneaux solaires (HIT – Sanyo) avaient été alimentées correctement par les éoliennes.

Un chercheur conçoit une éolienne lenticulaire extrêmement performante

Le concepteur de la ‘Wind Lens’ veut maintenant passer à la vitesse supérieure pour développer un parc éolien d’une capacité installée de 500 MW.

L’université de Kyushu a créé un mini-site (anglais) dédié à cette innovation.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Un chercheur conçoit une éolienne lenticulaire extrêmement performante"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
irisyak
Invité

Ce n’est pas la première et l’inventeur aurait eu intérêt à se reporter aux expériences précédentes. La prise au vent est très importante. La résistance aux vents violents pose problème. Les seules éoliennes qui vont dans le bon sens ce sont celles qui sont légères avec peu de masses en mouvement et qui envoient leur pales aussi haut que possible. Avec des éoliennes lenticulaires ceci devient impossible. Peu de choses à en atendre! http//greengrowing.over-blog.com

Strene
Invité

Au niveau de l’acceptation par les populations locales, déjà que ce n’était pas évident, avec ça ça va être coton…

traonvouez
Invité

Je n’y connais rien, mais l’idée de produire 2 ou 3 fois plus en adaptant un grosse rondelle me parait sympa; pourquoi pas une rondelle légère en plastique gonflé à l’air comme pour les cerfs-volants des windsurf?

mamouth
Invité
Effectivement, cette idée a déjà été testée par le passé .. et abandonnée. Le carénage a pour effet principal d’augmenter la surface de capatage du vent. Toutefois, il suffit de faire des pales plus longues pour en faire autant, et cela utilise moins de matière. La résistance lors des conditions de vents extêmes pose effectivement problème. Un effet secondaire qui peut être intéressant est celui d’avoir une accélération du vent, ce qui permet de faire fonctionner une éolienne avec une gamme de vents plus bas. Toutefois, ce n’est pas sûr que cela fonctionne mieux que simplement concevoir le couple pales-générateur… Lire plus »
Samivel51
Invité
Effectivement, il n’est pas le premier a avoir eu cette idee, loin de la. Si aucun des grands fabricants d’eolienne n’a retenu ce concept ancien et bien connu, c’est qu’il doit y avoir de bonnes raisons. Cela dit, le probleme de l’acceptaion paysagere sera moindre en offshore loin des cotes (mer du Nord, offshore flottant..). Quant a la resistance aux tempetes, il y a peut-etre moyen de trouver une solution, avec une structure qui pourrait changer de forme et se mettre en drapeau comme les pales. A-t-on pense, par ailleurs, a canaliser le vent qui passe au centre de l’eolienne?… Lire plus »
Thierry456
Invité

Les lois de la physique sont ce qu’elles sont la limite de Betz ne pourras pas être dépassée (. Je ne vois pas comment ces éolienne pourraient faire 3x mieux que les actuelles, il faudrai qu’on m’explique…

trimtab
Invité
Comme le fait remarquer les uns et les autres….cela c’est du déjà vu: Pour chercheurs de vérité, sur tous qui est ‘éolien’, ce site de Paul Gipe, qui passe ne revu TOUS qui s’est fait en ‘vent’ nous rapelle que les ‘fantasistes’ de l’éolienne n’ont peur de rien, même pas le ridicule ! On a à peu prèt TOUS vu en ‘moulin à vent’….. Mais, comme le fait remarquer Samivel51: “…..Si aucun des grands fabricants d’eolienne n’a retenu ce concept ancien et bien connu c’est qu’il doit y avoir de bonnes raisons…..” Ils étaient tous ‘révolutionnaires’ et allaient ‘changer le… Lire plus »
Pas naif
Invité

car il est évident qu’il coûte dix fois moins cher de prolonger de 20% la longueur de trois pales ordinaires plutôt que de fabriquer, monter et arrimer cette rondelle légère qui partira au premier coup de vent. Une vraie bête à cornes. Et de plus cela fait un aspect hideux: ça suffisait déjà avec 3 pales…. Effet d’annonce pour gogos: ça n’a pas raté !

jpdebangui
Invité
Parfois, on réinvente la roue… Au début les avions étaient à hélice. Puis est venu le réacteur. Un génie a eu l’idée d’entraîner l’hélice avec le réacteur… Le turbopropulseur était né… Mais cette hélice générait des vibrations et du bruit… On a encore augmenté le rendement en carènant l’hélice, et ce sont nos turboréacteurs d’aujourd’hui, avec des taux de dilution variable selon le besoin. Le carènage de l’héolienne va dans le même sens… L’augmentation de la nuisance paysagère doit être compensée par une réduction de la nuisance sonore. Pour les faibles vitesses d’eau on utilise le moulin à eau… Pouquoi… Lire plus »
meneux
Invité
loin de la débilité sans fonds, voila au moins des scientifiques qui cherchent à ameliorer sérieusement la grande médiocrité des eoliennes tripales la ressource vent est sous estimée et sous exploitée car on se bloque en france en tous cas sur ces eoliennes tripales,on se bloque aussi(pour une minorité ) sur l’aspect soit disant esthetique des eoliennes,alors que rien n’est dit sur l’aspect esthetique des centrales nucléaires ou des chateauxd’eau ou des silos a grains etc.. il faut apprendre a maitriser le vent, pour produire l’electricité nécessaire au progrès (avec de l’electricite a profusion, on peut presque tout faire (y… Lire plus »
yp
Invité

Mercedes qui vont etre content ! sinon on écris soit english, soit anglais, mais englais, c’est plutôt laid 😉

Stephsea
Invité
Je lis ci-dessus “…..Si aucun des grands fabricants d’eolienne n’a retenu ce concept ancien et bien connu c’est qu’il doit y avoir de bonnes raisons…..” Quel idée ridicule ! La vérité finale et définitive est donc déjà écrite sur tous les principes et machines ENR industrialisables? Je retourne cette sentence : Si des chercheurs japonnais se donnent la peine d’arriver au stade du démonstrateur, financements à l’appui, c’est qu’ils on de bonne raisons de penser qu’ils vont vers des rendements significativement améliorés. Les condamner ainsi avant toute expertise sérieuse est RIDICULE. S’appuyer sur les échecs précédents de trés nombreux “inventeurs”… Lire plus »
En passant
Invité

avez vous compris le graphique ? vitesse de vent fixe 8m/s ou pour une plage de vent ? augmentation de vitesse de rotation et baisse de puissance ?

Pastilleverte
Invité

une centrale nucléaire c’est pas beau. une éolienne pas trop non plus, et 1000 éoliennes bien réparties pour remplacer une centrale ???

O. tographe
Invité

“englais” si je ne m’abuse il y a une faute de frappe.

Fac
Invité

tout a fait d ‘accord

Fac
Invité

tout a fait d ‘accord

Ced91
Invité
Avez vous remarqué que pour une vitesse de vent testée de 8m/sec le système expérimental testé par ces chercheurs developpe uniquement 10W au maximum sans rondelle ? avec la rondelle on arrive à 30W ce qui permet d’allumer une ampoule basse consomation … La démontsration scientifique est donc parfaitement valide pour des rendement de l’odre de la 10aine de Watt dans les conditions de la mesure (probableent en laboratoire) … toute extrapolation à des éoliennes plus puissante est hasardeuse et doit donc être prouvée scientifiquement (ce que le Japonais semble vouloir faire d’ailleur) … Il ne faut pas blamer ces… Lire plus »
Poip
Invité

Quel est le taux de survie des oiseaux avec ce type de turbine par rapport à une conventionnelle?

Winner
Invité

Moi je pense qu’au lieu porter toutes ces critiques négatives il faut mieux chercher à en savoir plus. Jusqu’à un passé recent il y a des choses qu’on disait impossible et qui avec la modernisation des outils de recherche ont été possible. Le texte nous dit qu’ils y sont depuis plusieurs années. Prenons plutôt le temps de vérifier sur le site et de croiser les infos sur leur recherche.

wpDiscuz