Un concentrateur solaire hybride acrylique / verre

Un nouveau type de concentrateur solaire à base d’acrylique et appelé "Light-Guide Solar Optic" (LSO) pourrait diminuer de manière significative le coût de production d’électricité à partir du soleil.

Contrairement aux modèles existants, il n’est pas nécessaire d’utiliser des miroirs, des optiques complexes ou autres produits chimiques à manipuler pour piéger la lumière. "C’est de la pure optique géométrique", a indiqué Nicolas Morgan, le directeur du développement des affaires à Toronto.

L’optique de haute précision – une partie en acrylique et une autre en verre – est moulée de telle sorte que la lumière piégée rebondit en son centre. Un deuxième verre optique concentre la lumière de 1 000 soleils et la dirige vers un petite cellule solaire à haut rendement. La conception permet de réduire à la fois le coût de fabrication et de transport.

Contrairement à d’autres concentrateurs, la lumière ne quitte pas l’optique avant d’atteindre la cellule solaire. "C’est une question de contrôle de l’angle critique, une fois que la lumière pénètre dans la première optique", explique Nicolas Morgan.

La conception profite d’un phénomène appelé "complète réflexion interne", à partir d’un angle duquel un faisceau de lumière entrant dans un matériau optique se réfléchit plutôt que d’être absorbé.

Mais comme d’autres concentrateurs PV, la technologie solaire de Morgan a encore besoin d’un système de suivi (Tracker) pour faire face au soleil en permanence.

Le chercheur espère que la société sera en mesure de construire un système pour moins de 1 $ par watt à partir de 2011. Cela conduirait à un produit  d’une efficacité d’environ 30 %, à des coûts compétitifs par rapport à la technologie du solaire à couche mince.

[Credit: Morgan Solar]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Un concentrateur solaire hybride acrylique / verre"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
zelectron
Invité

Pourquoi le nom de Fresnel n’est pas une seule fois cité dans cet article ?

Phi
Invité

acrylique, verre… quand est-il de l’énergie grise de ce produit !,

Solaros
Invité

Une efficacité d’environ 30 %, à des coûts compétitifs par rapport à la technologie du solaire à couche mince;ça devient vraiment intêressant . En plus , pour moins d’un dollar/watt à partir de 2011 , ça fait environ 0.78€ ou 0.79 € . C’est vraiment bien .

bmd
Invité

En quoi cette méthode augmente-t-elle la quantité d’énergie solaire récupérable, alors que la quantité reçue par m2 n’en est pas changée, que je sache?

Stnley
Invité

C’est le cout qui est interessant bmd. parce qu’une celulle à tres haut rendement c’est vraiment cher.

Barleau
Invité

C’est vrai qu’avec des coûts pareils, ça va pouvoir démarer sur les chapeaux de roues du point de vue industriel .

wpDiscuz