Enerzine

Un coup de pouce pour les infrastructures de recharge aux Pays-bas

Partagez l'article

La Commission européenne a autorisé le projet des Pays-Bas de fournir un financement public de près de 33 millions d’euros en faveur de l’installation et de l’exploitation de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Ce financement doit permette d’assurer le déploiement des infrastructures nécessaires pour faire des voitures électriques une option viable aux Pays-Bas. Selon Bruxelles, il contribuera également à promouvoir le transport durable et à améliorer la qualité de l’air sans fausser indûment le jeu de la concurrence au sein du marché unique.

"Les voitures électriques peuvent apporter de vrais avantages à l’ensemble de la société en réduisant les émissions de C02 ainsi que la pollution et le bruit. Le régime de soutien public néerlandais autorisé ce jour contribuera à faire des voitures électriques une option viable aux Pays-Bas, en fournissant les infrastructures nécessaires tout en maîtrisant les coûts, conformément aux règles de l’UE relatives aux aides d’État" a déclaré à cet égard Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de la concurrence.

En vertu du régime «Green Deal» instauré par les Pays-Bas en faveur des infrastructures de recharge accessibles à tous, les autorités locales peuvent décider de participer au régime de soutien et choisir, parmi plusieurs types de bornes de recharge, celui qui convient le mieux à leur population locale. Le financement public de l’installation et de l’exploitation des bornes de recharge électrique est assuré, dans chaque région, par les autorités locales concernées et complété par le gouvernement central. Par ailleurs, le régime exige des autorités locales qu’elles attirent des investissements privés si elles veulent pouvoir bénéficier du soutien de l’État.

Les exploitants des bornes seront sélectionnés au moyen d’appels d’offres. Ce régime aura une durée de trois ans et expirera le 1er juillet 2018.

La mesure néerlandaise a donc un objectif clairement environnemental tout en limitant les distorsions de concurrence, raison pour laquelle elle est compatible avec les règles de l’UE relatives aux d’aides d’État, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. La procédure d’appel d’offres devrait permettre de limiter le montant de l’aide au minimum nécessaire.

Par ailleurs, le régime sera réexaminé chaque année afin de veiller à ce que l’aide octroyée soit fonction des coûts réels d’installation et d’exploitation des bornes de recharge.

** En 2014, l’UE a adopté la directive sur le déploiement d’infrastructures de transport alimentées par l’énergie électrique ou par d’autres carburants alternatifs (autres que fossiles), qui établit un cadre européen commun pour le déploiement de ces infrastructures sur la base de cadres d’action nationaux et d’exigences européennes minimales. La législation précise explicitement que le déploiement de ces infrastructures doit respecter les règles de l’UE en matière d’aides d’État.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Un coup de pouce pour les infrastructures de recharge aux Pays-bas"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    b api
    Invité

    Un programme de bornes de recharge rapide sur les autoroutes ??????? Il y a des stations d’essence tous les 50 km, et des aires de détente en plus. Comment forcer les concessionnaires autoroutiers de passer à l’électrique ? Ils avaient récupéré un an de concession contre un programme soi-disant durable. Ils pourraient se rattraper en installant des bornes rapides tous les 50 km.

    49tom
    Invité

    Vous connaissez beaucoup de voitures électrique qui peuvent rouler sur l’autoroute ?

    seb
    Invité

    moi je vois quand même tous les hybrides rechargeables qui arrivent sur le marché… Et même en zoé on peut très bien rouler sur autoroute, surtout si on est sur de pouvoir récupérer une batterie chargée à 80 % le temps d’une pause d’une demie heure … Et on nous annonce une procaine génération avec une autonomie doublée. En bref il me semble que si on veut développer la voiture électrique un réseau de bornes sur les aires d’autoroutes sera indispensable!

    J-m
    Invité

    à 49tom Toutes les voitures électriques peuvent rouler sur autoroute, à part les voiturettes de golf!!!!!

    wpDiscuz