Un développement de parcs éoliens compatible avec la faune ?

Même si l’énergie éolienne contribue à atténuer les préoccupations environ- nementales liées aux combustibles fossiles, les parcs éoliens en tant que tels présentent des problèmes de conservation de la faune, comme la perte de l’habitat ou encore une mortalité accrue des oiseaux et des chauves-souris.

Cependant, selon une étude publiée dans l’édition en ligne "PLoS ONE" en date du 26 octobre, il est dit qu’avec une meilleure planification territoriale et un ajustement optimisé, la production d’énergie éolienne pourrait répondre aux préoccupations écologiques tout en atteignant les objectifs de développement de l’éolien.

Les travaux menés par "The Nature Conservancy" font une analyse des impacts sur la faune du Kansas, en décrivant comment le développement éolien pourrait s’étendre tout en respectant les objectifs de conservation de la faune.

Les chercheurs ont identifié des territoires qui devraient être "sanctifiés" afin de protéger certains habitats et populations fauniques (ex. les prairies hébergeant les volailles et les grues blanches). Ils ont également quantifié le niveau de «projets compensatoires» qui serait nécessaire pour accepter les effets écologiques sur les espaces restants. La proposition suggère qu’une superficie d’environ 10 millions d’hectares (soit environ 50% de l’Etat du Texas) pourrait être consacré au développement de l’énergie éolienne, ce qui amènerait à une capacité installée allant jusqu’à 478 gigawatts d’énergie, tout en respectant les objectifs de conservation environnementale.

Selon les auteurs, "l’énergie éolienne peut être développée d’une manière qui est compatible avec la faune. Même après avoir sauvegardé les habitats naturels critiques, il existe des dizaines de millions d’hectares appropriés au Texas pour la production d’énergie éolienne". Un développement "amicale" de l’éolien pourrait produire assez d’énergie pour dépasser de loin les objectifs de 20% du projet "Energie d’origine éolienne d’ici 2030" aux Etats-Unis.


Citation: Obermeyer B, Manes R, Kiesecker J, Fargione J, Sochi K (2011) Development by Design: Mitigating Wind Development’s Impacts on Wildlife in Kansas. PLoS ONE 6(10): e26698. doi:10.1371/journal.pone.0026698

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Un développement de parcs éoliens compatible avec la faune ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Kantexas des as
Invité

Pourquoi “50% de l’Etat du Texas” (avec carte à l’appui dans la photo) quand l’étude porte sur le Kansas ?

Wilfried
Invité
Une étude citée ici : montre que les plus grands tueurs d’oiseaux sont les immeubles vitrés (de grande hauteur sans doute), les lignes à haute tension (ce serait mieux de les enterrer, même si c’est plus cher), les chats (c’est meilleur que les boîtes de conserve), les véhicules automobiles, les pesticides et les tours de communication (télé, téléphone). En comparaison, les éoliennes causent une mortalité infime. Une autre étude de la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) indique que moins de 4.000 oiseaux sont tués par les éoliennes chaque année, mais entre cinq et dix millions par les lignes électriques.… Lire plus »
Nature
Invité

La peste n’est pas une excuse au choléra. Inutile d’ajouter une nuisance à celle qui existent.

wpDiscuz