Un français sur trois a des difficultés pour payer sa facture d’énergie

Dans une étude menée par 60 millions de consommateur en partenariat avec la société Médiaprism, on apprend que plus d’un français sur trois a déjà rencontré des difficultés pour payer sa facture d’énergie.

Pour une grande majorité des personnes interrogées (84%), l’énergie est devenue le poste de dépense qui a augmenté le plus ces 3 dernières années, devant ceux de l’alimentation, de la santé, et du logement.

Par ailleurs, un tiers des français reconnait avoir eu des difficultés à payer leur facture d’énergie au cours des 3 dernières années. Elle semble plus marquée pour les locataires (43%) et les personnes aux revenus modestes (52% des personnes vivant dans des foyers avec moins de 1.500 euros par mois et 43% des CSP).

A la question, diriez-vous que le Gouvernement français est concerné par les difficultés que rencontrent certains foyers face à leurs dépenses énergétiques ? Près des deux tiers des Français estiment que le Gouvernement n’est pas concerné par les difficultés rencontrées par certains foyers pour payer leurs factures d’énergie. Plus d’un quart estime même qu’il n’est pas du tout concerné.

Pour les 12 prochains mois, l’ensemble des Français prévoit de continuer à faire attention à ses dépenses d’énergie. Les deux tiers envisagent de faire autant attention et un tiers encore plus attention.

La motivation des Français à réduire leur consommation d’énergie est essentiellement d’ordre financier (94%) et dans un second temps seulement d’ordre environnemental (50%). Pour les personnes qui se chauffent principalement au fioul ou à l’électricité – soit 2 énergies particulièrement onéreuses, la prédominance de l’objectif financier est renforcée.

Pour réduire leur facture, les répondants ont pris des mesures très « classiques » en termes d’économie d’énergie. En effet, la quasi-totalité (94%) déclare éteindre les pièces lorsqu’ils les quittent. Les trois quarts achètent des ampoules basse consommation ou privilégient les douches aux bains. Même si, depuis 2007, les Français ont la possibilité de changer de fournisseur d’énergie, seuls 6% ont franchi le pas.

Moins d’un Français sur deux a déjà réalisé des travaux pour faire des économies d’énergie. Ce sont principalement les Français aisés (hauts revenus, propriétaires) ou ceux vivant dans des logements réputés pour être énergivores (maison, logement ancien) qui se sont lancés dans la réalisation de tels travaux.

La majorité des Français (61%) n’envisage pas de faire ce type de travaux dans les deux prochaines années. Par contre une minorité envisage de changer ses fenêtres ou de se lancer dans des travaux d’isolation thermique.

Le changement des fenêtres ou l’isolation des parois vitrées font partie des travaux les plus réalisés par les Français (81% des répondants ayant effectué des travaux). Le changement des appareils de chauffage ou l’isolation thermique du toit, des façades arrivent ensuite. 6 répondants sur 10 ont procédé à ces travaux.

A la question, avez-vous bénéficié d’une aide fiscale de la part de l’Etat pour la réalisation de ces travaux, un répondant sur deux a reçu une aide fiscale de l’Etat.

Plus d’un quart des répondants (29%) ne se souvient plus du montant de l’aide fiscale touchée dans le cadre de la réalisation de ces travaux. Pour les autres, l’aide s’élèverait à 1.000 euros en moyenne. 21% des répondants ont même touché plus de 2.000 euros.

L’aide financière n’est pas la principale motivation à réaliser les travaux. En effet, deux tiers des répondants déclarent qu’ils auraient réalisé ces travaux même s’ils n’avaient pas touché cette aide fiscale. Plus d’un quart (28%) en est même certain. La quasi-totalité des répondants (94%) est satisfaite de ces investissements. 4 répondants sur 10 en sont même totalement satisfaits.

Grâce à ces travaux, les trois quarts des répondants ont remarqué une diminution de leur facture en matière d’énergie. Plus d’un quart (29%) a même remarqué une baisse significative et près de la moitié une légère baisse seulement.

Enfin, le statut d’occupation du logement influence beaucoup sur la décision de réaliser des travaux. Ainsi, près de 50% des répondants ne se lancent pas dans des travaux parce qu’ils sont locataires de leur logement. Les coûts trop élevés arrivent seulement après. Un tiers les ont mentionnés. Les locataires sont partagés quant à la prise en charge financière des travaux.

Même si un tiers des locataires serait prêt à participer au financement des travaux, 37% refuseraient. De leur côté, les propriétaires sont principalement freinés par les coûts onéreux des travaux.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Un français sur trois a des difficultés pour payer sa facture d’énergie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité
Encore une fois un titre et sondage ‘mal intitulé’, qui parle que d’énergie ‘domestique’. Et notre ‘énergie mobilité ?’ On le balais sous le tapis ? Car comme nous rapelle le bref de ce jour sur la ‘contribution climat’ l’energie c’est un ensemble: “……..Prenons l’exemple d’un ménage de 4 personnes, vivant dans un logement de 100m2, qui a recours au gaz pour le chauffage et à la voiture pour la majorité de ses déplacements. Notre ménage dépense en moyenne 3300 € chaque année pour ses dépenses énergétiques dans son logement et ses déplacements…..” Et pour ma part, nos ‘deux carosses’,… Lire plus »
Archibald
Invité

Grâce aux khmers verts et aux socialistes le coût de l’énergie électrique va beaucoup augmenter ! Il faut bien rémunurer les capitaux investis par les spéculateurs de l’éolien et du photovoltaïque. On a les élus qu’on mérite, payez, pleurez, votez encore socioverts !

cezorb
Invité

Archibald, arrête de dire des bêtises. Aux Etats-Unis, où les khmers verts sont peu nombreux, les propriétaires réduisent leur facture d’électricité en posant des panneaux solaires sur leur toit. Car l’énergie est chère partout, même au pays du gaz de schiste.

Bizou
Invité

Pourquoi y a pas de panneau solaire thermique dans lequel on chaufferait directement une mince couche de liquide noire derrière la vitre. plutot que d’utiliser un capteur métallique peint sur lequel serpente un tuyau dans lequel est chauffé le fameux liquide ?

Bachoubouzouc
Invité

“les propriétaires réduisent leur facture d’électricité en posant des panneaux solaires sur leur toit.” C’est bien là tout l’objet de ce sondage : Le problème n’est pas les ménages aisés qui peuvent réaliser des investissements pour faire baisser une facture d’électricité qu’ils n’ont de toute façon pas de mal à payer. Le problème, c’est les ménages modestes et les locataires. Et oui, les ENR ont leur part de responsabilités dans l’augmentation de la facture d’électricité. Cela ne sert à rien de le nier. Et de toute façon les français, dans leur très grande majorité, les ont voulu, ces ENR !

wpDiscuz