Enerzine

Un « Gigaton Award » pour Schneider Electric à Durban

Partagez l'article

En marge de la Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique de Durban, l’industriel français Schneider Electric a obtenu de la part du "Carbon War Room (CWR)", un Gigaton Award 2011 pour son engagement en matière de réduction des émissions de carbone, aux côtés de Suntech, Tesco, Phillips, Swisscom, et Centrica, le 3 décembre dernier à Durban (Afrique du Sud).

Les Gigaton Awards ont été créés pour encourager les entreprises à gérer leurs activités de la manière la plus efficace en émissions carbone.

« Nous saluons Schneider Electric, lauréat des Gigaton Awards 2011, pour ses efforts remarquables qui constitueront une référence industrielle en matière de réduction d’émissions carbone et de développement durable, a déclaré Jigar Shah, Président, Carbon War Room. La Carbon War Room s’attend à ce que les initiatives des entreprises distinguées aux Gigaton Awards génèrent un effet d’entraînement auprès d’autres parties prenantes. »

Schneider Electric a été distingué d’un Gigaton Award 2011 pour son rôle leader en matière d’efficacité énergétique et de développement de la smart grid.

« Le carbone ne constitue pas uniquement un problème environnemental, c’est également un impératif business. En tant que spécialiste mondial de la gestion de l’énergie, Schneider Electric encourage ses clients à s’engager dans l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de carbone et montre l’exemple en utilisant ses solutions sur ses propres sites, a expliqué Gilles Vermot Desroches, Directeur du Développement Durable de Schneider Electric. C’est une bonne chose pour la planète mais aussi une formidable opportunité business. Nous sommes honorés que le jury des Gigaton Awards récompense l’implication de Schneider Electric en matière de développement durable.»

Pour Schneider Electric, il existe deux solutions clés pour relever le défi énergétique :

– Premièrement, l’efficacité énergétique est aujourd’hui mondialement reconnue comme l’approche la plus rapide, la plus efficace et la plus économique pour réduire les émissions de CO2 et ralentir la hausse des besoins en énergie. Des produits, systèmes et services permettant d’améliorer l’efficacité énergétique de nos maisons, des bâtiments, des sites industriels existent aujourd’hui – et d’autres sont développés pour préparer demain ;

– Deuxièmement, le réseau électrique doit faire face à de nombreuses contraintes : une demande en énergie en constante augmentation, des infrastructures vieillissantes ou manquant de capacité, des installations qui doivent être plus propres, des sources d’énergies renouvelables en expansion mais intermittentes et dispersées…

Le réseau doit donc évoluer vers une infrastructure électrique performante combinée à une infrastructure informatique intelligente. C’est précisément ce réseau intelligent, ou smart grid, qui nous permettra de maintenir l’équilibre entre la production d’énergie et sa consommation dans un environnement plus complexe.

Du côté de la consommation, les citoyens et les entreprises deviennent plus énergie efficaces ; tandis que du côté de l’offre, les opérateurs de réseau (transmission et distribution) développent actuellement des systèmes d’automatisation et de contrôle et entre les deux, de nouveaux mécanismes de demand-response se mettent en place : effacement, gestion optimisée des sources d’énergie renouvelable, réduction de la pointe notamment carbonée, valorisation financière de la modification des comportements d’utilisation etc.

Vingt-cinq entreprises ont été nommées et évaluées sur leurs performances selon une large gamme de critères, incluant la publication des résultats carbone et les réductions effectives dans le volume et l’intensité des émissions au cours de la dernière année.

Les données évaluées proviennent du Global Carbon Disclosure Project 500 Report, qui évalue les mesures de réduction de carbone mise en place part les plus grandes entreprises mondiales.

Les informations ont ensuite été analysées par le CWR et son partenaire, Greenstar, sur la base de critères qualitatifs et quantitatifs spécifiques au secteur de chacune des entreprises.

Les Gigaton Awards 2011 ont été mis en place par la Carbon War Room, le Carbon Disclosure Project et Greenstar et présenté par le Gigaton Throwdown, le World Climat Summit, Greenbiz, et sponsorisé par Siemens, Ernst & Young et Nedbank.

Les lauréats ont été sélectionnés par un collège de 21 jurés indépendants – comprenant notamment Yvo de Boer, ancien Directeur général de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) ; le Dr Rajendra Pachauri, Président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ; Sir Richard Branson, Président de Virgin ; Kevin Conrad, Délégué spécial et Ambassadeur aux Changements environnementaux et climatiques de la Papouasie-Nouvelle-Guinée ; et le Professeur Jacqueline McGlade, Directeur exécutif de l’Agence européenne pour l’environnement, ainsi que des responsables de grandes sociétés multinationales, des hommes politiques et des représentants d’ ONG.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz