Un “Green New Deal” coûterait 1% du PIB mondial

Un New Deal vert destiné à revitaliser l’économie mondiale tout en luttant contre le changement climatique nécessitera au minimum un investissement d’1% du produit intérieur brut (PIB) mondial, soit environ 750 milliards de dollars, dans cinq secteurs différents, estimait jeudi le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Ces cinq secteurs sont la création de bâtiments efficaces en énergie, l’énergie renouvelable, le transport durable, l’eau douce et l’infrastructure écologique, et l’agriculture durable.

« En conjonction avec d’autres mesures, ces cinq secteurs pourraient jouer un rôle important pour revitaliser l’économie mondiale, relancer l’emploi et accélérer la lutte contre le changement climatique, la dégradation environnementale et la pauvreté », affirme un communiqué du PNUE.

Le Programme onusien publie ces conclusions dans la perspective de la réunion du G20 qui aura lieu à Londres début avril et portera sur la crise économique et financière. Elles appuient également le message du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui rappelle que le sauvetage de l’économie mondiale ne doit pas laisser de côté l’agenda du développement et la nécessité de protéger les plus vulnérables.

Le rapport décrit les multiples bénéfices économiques, environnementaux et sociaux d’un investissement substantiel pris sur le plan de relance de l’économie de 3.000 milliards de dollars.

Il s’agit tout d’abord d’améliorer l’efficacité énergétique des nouveaux comme des anciens bâtiments. La construction est en effet responsable de 30 à 40% des émissions de gaz à effet de serre. 100 milliards investis sur quatre ans dans ce domaine aux Etats-Unis devraient générer deux millions d’emplois, selon le rapport. Dans le monde, cela pourrait créer ou rendre plus verts 110 millions d’emplois.

Il faut en second lieu investir dans l’énergie renouvelable. Il faudra quelque 45 milliards de dollars d’ici à 2025 pour répondre aux besoins énergétiques tout en luttant contre le changement climatique. Si l’on investissait 630 milliards de dollars d’ici à 2030 on créerait 20 millions d’emplois supplémentaires dont deux millions dans l’énergie éolienne, 6,3 millions dans le solaire et 12 millions dans les biocarburants.

Le transport durable est une nécessité alors que la flotte mondiale de voitures doit tripler d’ici à 2050, à 90% dans des pays qui ne font pas partie de l’OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économique). Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (IPCC) recommande d’améliorer le rendement énergétique de 50%. L’accélération des investissements dans les technologies hybrides pourrait en outre créer 4 millions d’emplois dans le monde et 19 millions dans la vente et la réparation.

Mais il faut aussi investir dans le train à grande vitesse, souligne le rapport. Ainsi un investissement de 10 ans aux Etats-Unis pourrait créer 250.000 emplois.

Quatrième point, l‘infrastructure écologique et hydrologique. Un investissement de 15 milliards de dollars pour réaliser l’un des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), celui de diminuer de moitié le nombre de personnes qui n’ont pas d’accès durable à l’eau potable et à l’assainissement, pourrait générer des bénéfices mondiaux de 38 milliards de dollars dont 15 milliards rien qu’en Afrique sub-saharienne.

Enfin l’agriculture durable permettra non seulement de réduire la pauvreté mais aussi améliorer la sécurité alimentaire, réduire la pression sur les écosystèmes et le climat.

A cet égard, l’agriculture bio est en plein essor et les ventes de produits organiques s’élèvaient à 46 milliards de dollars en 2007, note le PNUE.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Un “Green New Deal” coûterait 1% du PIB mondial"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité

1% du PIB mondial est ‘peanuts’. On peut faire beaucoup mieux. Voir mon article participative “From weaponary to Livingry”.(signé jpt mais c’est bien moi trimtab) trimtab

marcob12
Invité
La mise de fonds proposé semble dérisoire et l’est comparé aux seules dépenses militaires annuelles des USA (> à 500G$/an). En réalité elle serait largement remboursée sur quelques dizaines d’années. Songer qu’au cours du pétrole en 2008 les seuls USA ont dû débourser plus de 500 milliards de $ pour leurs achats d’hydrocarbures et que nous nous rapprochons du “peak oil” peu synonyme de pétrole bon marché. Tout le monde en parle en ce moment de Gore à Stiglitz, pour éviter un choc pétrolier dramatique en sortie de crise, pour sortir de la crise (les emplois et l’argent injecté dans… Lire plus »
marcob12
Invité

Si cela intéresse le rapport est ici en version pdf et fait 155 pages (anglais). Pour une nuit d’insomnie cela semble parfait…

wpDiscuz