Un groupe de travail sur l’effacement de consommation

La taxation de l’opérateur Voltalis, sur décision de la CRE, provoque de nombreuses réactions. Hier, le gouvernement a déclaré que l’effacement de la consommation électrique ferait l’objet des discussions au sein d’un groupe de travail, mis en place dans le cadre du Grenelle.

La semaine dernière, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) donnait raison à EDF, qui demandait une indemnisation pour l’électricité non consommée grâce à l’utilisation des boîtiers conçus par Voltalis. « La loi du 10 février 2000 impose, dans le cadre du mécanisme d’ajustement, que l’opérateur d’effacements* diffus rémunère les fournisseurs dont les clients se sont effacés pour l’énergie injectée par ces fournisseurs et valorisée par l’opérateur d’effacements diffus ».

Face aux nombreuses critiques de cette décision, le ministère de l’Ecologie a souhaité préciser sa position.

Le 3 juin dernier, jean-Louis Borloo a annoncé la mise en place d’un groupe de travail consacré aux économies d’énergie. L’un des objectifs de ce groupe consiste à favoriser les offres d’effacement en période de pointe, souligne le MEEDDM.

Selon le ministère, cette décision "met en évidence l’existence d’obstacles juridiques et financiers au développement d’offres innovantes d’économies d’énergie". Il demandera donc au groupe de travail de proposer les évolutions nécessaires au cadre légal et réglementaire et aux règles du mécanisme d’ajustement, avec pour objectif prioritaire de favoriser les économies d’énergie et dans le respect des intérêts de chacune des parties prenantes.

Les conclusions de ce groupe de travail, qui est en cours de constitution, devront être remises avant la fin de l’année 2009.

Par la mise en place des mesures du Grenelle, le MEEDDM table sur une réduction de la consommation d’énergie finale de 35 Mtep par rapport à un scénario sans mesures. La consommation devrait se monter à 167 Mtep en 2020, contre 177 Mtep aujourd’hui.

(*) effacement : limitation de la consommation d’électricité, à l’initiative du consommateur ou par l’intermédiaire d’un opérateur au moyen d’un dispositif de pilotage à distance.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Un groupe de travail sur l’effacement de consommation"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Electro
Invité

Il faut surtout remarquer que, dans cette affaire, il y a tout de même peu de personnes qui maîtrisent réellement le sujet … et qu’il est facile de faire croire qu’avec une boiboite dans son salon, on va arrêter une centrale (nucléaire ou éolienne) à l’autre bout de la France. A quand un vrai dossier sur le sujet ?

Dan1
Invité
Et avec une boîte Voltalis, on peut aussi sortir du charbon-lignite en Pologne, Grèce, Espagne, Allemagne… ?? Soyons sérieux, l’effacement des extrèmes pointes concerne un petit nombre d’heure dans l’année et des moyens de productions particuliers. D’ailleurs en France, vu le mix et sa gestion, on va effacer parfois ou souvent de l’hydraulique de barrage (en plus des turbines à gaz) si le système Voltalis est très efficace. On ne va pas modifier l’équilibre des gros moyens de production en base (nucléaire en France et charbon-lignite en Allemagne). Au contraire, leur proportion dans le mix pourrait augmenter par un effet… Lire plus »
L'electricien
Invité
Dire, comme le dit Dan 1, que l’effacement de pointe peut aboutir à, la baisse de l’usage de l’énergie hydro-électrique, est un réflexe peu réfléchi, excusez, jeune homme. Bien sûr, en chambre, concentré sur les habitudes techniques habituelles, peu soucieux du monde qui s’annonce, et engoncé dans “ce qu’on a toujours fait”, cela aboutirait à ce type de réflexe; Mais heureusement, il y a le coût du certificat CO². On verra bien quand son prix remontera (c’est à dire après Copenhague, quand il y aura de la visibilité)… On verra bien si même Suez n’arrêtera pas ses centrales au gaz… Lire plus »
L'electricien
Invité
Dire, comme le dit Dan 1, que l’effacement de pointe peut aboutir à, la baisse de l’usage de l’énergie hydro-électrique, est un réflexe peu réfléchi, excusez, jeune homme. Bien sûr, en chambre, concentré sur les habitudes techniques habituelles, peu soucieux du monde qui s’annonce, et engoncé dans “ce qu’on a toujours fait”, cela aboutirait à ce type de réflexe; Mais heureusement, il y a le coût du certificat CO². On verra bien quand son prix remontera (c’est à dire après Copenhague, quand il y aura de la visibilité)… On verra bien si même Suez n’arrêtera pas ses centrales au gaz… Lire plus »
christian
Invité

L’article indique que le Ministre JL Borloo veut mettre en place un groupe de travail sur l’effacement, dans le cadre du Grenelle. Or si j’en crois l’avis rendu par la CRE, c’est justement le blocage des discussions dans le cadre de ce groupe de travail que les parties prenantes ont fini par demander une intervention de la CRE. Voir les premières lignes de l’introduction de l’avis, je cite : Qui comprend ?

Guydegif(91)
Invité
La notion ”d’effacement” a comme intérêt essentiel ”d’optimiser” càd d’écrêter, d’étaler et donc d’optimiser les ressources de pic à mettre en oeuvre, avec comme impact d’optimiser la pollution engendrée et les coûts de ces kwh aux heures de pic…. Même si on peut se baser sur un historique de conso électrique, il ne me parait pas réaliste de garantir en absolu ce que chaque client va consommer à l’instant t. Tant qu’il n’y avait qu’un seul producteur EDF les choses étaient simples: les conso de chacun étaient facturées par EDF, au tarif des heures creuses ou heures pleines selon les formules. Simple !… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour Guydegif : bien d’accord pourquoi fait-on compliqué ? Réponse : parce que dans un environnement de marché ouvert l’intérêt général ne peut être garanti seulement par la somme des intérêt particuliers. Chaque acteur et ils seront de plus en plus nombreux, joue son jeu pour maximiser ses avantages et la somme des “égoïsmes” devrait tendre vers l’optimum ! C’est beau mais très très imparfait, d’où la nécessaire régulation. Ce sera donc forcément compliqué.   

bigbluejlr
Invité
bonjour à tous, je repose ma remarque sur ce sujet plus récent Je vois que ce sujet déchaine les passions, et c’est certainement par ce qu’il présente les enjeux des reseaux de demain. Nous n’en sommes qu’au début et on voit déjà que ca coince. Pourtant l’avenir c’est la généralisation des compteurs intelligents communicants et de la voiture électrique qui va bientôt être produite en masse. elle permettra de stocker de l’énergie au travers de ses batteries. C’est également la démultiplication de la production décentralisée qu’il va falloir intégrer et réguler ( tous les petits producteurs individuels et les parcs… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Dan a dit: ”…marché ouvert…chacun son jeu…la somme des “égoïsmes” devrait tendre vers l’optimum ! C’est beau mais très très imparfait, d’où la nécessaire régulation.” Désolé Dan, mais je ne sais pas si c’est beau ce que vous décrivez, mais la nature humaine étant ce qu’elle est, il va falloir ”canaliser, réglementer et contrôler” les soifs et égoïsmes de tous ceux, qui, à défaut, tomberaient dans la tentation des abus… Les attitudes ”colonialisantes” de certains exploiteurs, voire celles de familles de tyrans-despotes ou exploiteurs africains, asiatiques et autres,(des exemples à la pelle!), au détriment et aux frais de leurs peuples respectifs,… Lire plus »
christian
Invité
Grand merci pour ce lien fort instructif. Juste un petit commentaire : vous dites “Les plus grand électriciens européens viennent de terminer une expérimentation de plusieurs années sur les ressources distribués”. C’est inexact, EDF et E-On sont absents de ce programme… mais tous les autres y sont ! Comme vous, je croyais dur comme fer que la génération distribuée (DER), le vehicule-to-grid (V2G) c’était techniquement facile et bien parti. Je ne prétends pas en quelques heures avoir tout lu et tout compris, surtout que les résultats sont dispensés sous forme très digérée : j’aurais bien aimé plus de publications scientifiques… Lire plus »
Dan1
Invité
Pour Guydegif : nous sommes d’accord Quand je dis “la somme des égoïsmes…, c’est beau”, cela ne veut pas dire que j’adhère à la théorie. Je fais référence à la célèbre phrase d’Adam Smith : “Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu’ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité mais à leur égoïsme”. Fin de citation. J’écris simplement qu’une certaine école de pensée a théorisé le marché comme une fin qui devrait autoorganiser la société. Il suffit de… Lire plus »
wpDiscuz