Un ministère fédéral allemand préfère le diesel

Le Ministère fédéral de l’environnement (BMU) procède progressivement au remplacement de sa flotte de véhicules de service, afin de réduire leurs émissions polluantes.

Les 4 véhicules diesel nouvellement acquis (modèles VW Passat BlueMotion) ne consomment en moyenne que 5,1 litres au 100 km et n’émettent que 136 grammes de CO2 par km. Ils font ainsi partie des modèles allemands les plus économes disponibles sur le marché dans cette catégorie.

L’objectif est d’atteindre progressivement la valeur moyenne exigée par la Commission Européenne d’ici 2012, soit 120 grammes par km, et de montrer ainsi un bon exemple de protection climatique aux citoyens allemands.

‘Des émissions de CO2 réduites de 8%’

A la base du concept de la Passat BlueMotion se trouve un moteur 1.9 TDI 105 ch à injecteurs-pompe avec filtre à particules Diesel DPF, sans additif ni entretien. Charge du turbocompresseur, phase d’injection et taux de recyclage des gaz d’échappement optimisés ont permis de diminuer les émissions nocives de gaz d’échappement. Résultat, une valeur de 136 g/km soit une réduction de 8% des émissions de CO2.

La Passat BlueMotion se contente de 5,1 litres de gazole aux 100 km. Avec un réservoir de 70 litres, l’autonomie atteint la valeur record de 1370 km. Jusqu’ici, seuls des véhicules d’un segment inférieur permettaient d’atteindre des consommations similaires.

 
BE Allemagne numéro 363 (28/11/2007) – volkswagen
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
nono
Invité
nono

Grace à ces braves gens on importera encore plus de gazole (que l’on arrive plus à produire en quantité suffisante) des quatres coins du monde, pour exporter de l’essence parallèlement… Résultat : une explosion des émissions de CO2, dues au transport des carburants !

Gilles Monette
Invité
Gilles Monette
Pascal
Invité
Pascal

Le monde entier utilise des voitures à essence, sauf l’Europe. Cela est du au fait que l’Europe surtaxe l’essence par rapport au diesel. Pourquoi sinon acheter des voitures à moteur diesel plus chères, plus lourdes, moins puissantes, plus lentes? Résultat, bien que nos rafineries produisent surtout de l’essence, nous consommons surtout du diesel. Nous achetons à prix d’or du diesel en Russie et nous bradons notre essence aux USA. Nous aggravons notre dépendance envers la Russie. Nous créons une vaste économie parasitaire qui ne crée aucune richesse mais dont l’unique raison d’être est l’évasion fiscale. Nous baladons des carburants de… Lire plus »

GuydeGif(91)
Invité
GuydeGif(91)

Nono et Pascal ci-devant ont sans doute raison. Il est grand temps de faire un Grenelle du Diesel/Essence avec tous les Experts UE (1er temps, puis monde)en comparant OBJECTIVEMENT sans lobbying ni biaisage tous les avantages et nuisances, efficacité de motricité, confort de conduite, quantité de CO2 en g/km, quantité de NOx, quantité de particules, coûts, nocivités autres,…Let’s do it ! j’en appelle au Président Sarkozy. Bon courage. A+ GuydeGif(91)

pierrot
Invité
pierrot

Surtout que l’argument de CO2 est un leurre : le litre de gazole renferme plus de carbone que le litre d’essence. Le litre de gazole a d’ailleurs un pouvoir calorifique supérieur : autre aberration : le produit le plus énegétique (le gazole) est vendu le moins cher…Un fiscalité incitant aux économies d’énergie ne devrait pas procéder de la sorte !

Sidney65
Invité
Sidney65

Sauf si l’on produit et utilise dans nos moteurs diesel de l’huile végétale pure produit à partir du tournesol ou colza voir d’algue marine.Mais total et autre compagnie pétrolière veront d’un mauvais oeil une partie de leur bénéfice tomber dans les poches des producteurs locaux;et notre cher président ne veux pas libéraliser se type de  » marché « .Tant qu’il y a des C… pour payer;la polution,c’est pas leurs problèmes et la profondeur de leurs portefeuilles pas le meme que le notre !