Un nouveau complexe de biomasse transformée en liquide en Finlande

Technip annonce avoir remporté un contrat pour l’ingénierie d’avant-projet détaillé (FEED) d’un nouveau complexe de deuxième génération de biomasse transformée en liquide (BTL) auprès de Forest BtL Oy qui sera construit sur l’île d’Ajos (Finlande).

Biomass-to-liquid ou BTL est un biocarburant de nouvelle génération. Il consiste en un procédé de production de biocarburants à partir de la biomasse comprenant plusieurs étapes principales : préparation de la charge, gazéification, conversion en gaz de synthèse et synthèse de Fischer-Tropsch.

Cette unité produira environ 140.000 tonnes de biodiesel et de naphta à partir de bois et de produits dérivés de l’industrie de transformation du bois. Selon Technip, les avantages de cette matière première sont nombreux : "elle n’entre pas dans l’alimentation humaine, elle ne menace pas la biomasse locale existante et son empreinte carbone est faible."

Technip réalisera les études de base de l’unité de production d’hydrogène du complexe grâce à sa technologie propriétaire de four à vapeur et préparera le FEED pour les unités de production d’hydrogène, de synthèse de Fischer-Tropsch et de raffinage.

Le centre opérationnel de Technip à Lyon (France) ainsi que le centre d’expertise en hydrogène du Groupe à Zoetermeer (Pays-Bas) réaliseront le contrat, qui devrait s’achever au premier semestre 2014.

Le projet Ajos BtL est soutenu par le programme de financement européen NER300 de technologies innovantes en faveur des énergies renouvelables.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Un nouveau complexe de biomasse transformée en liquide en Finlande"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

Le meilleur moyen d’éviter que les forêt méditéranéennes ne flambent tous les étés c’est de les exploiter de façon responsable. Chemins forestiers , débroussaillage avec recyclage des résidus , coupe de bois destiné à la transformation en biocarburants plastiques issus des déchêts ou des bois de mauvaise qualité habituellement inexploitables . Tous cela ne peut que favoriser l’entretient des fôrêts et diminuer les risques d’incendie. La france possède une immense domaine forestier quasi inexploité.

Tech
Invité

d’accord avec michel123, mais en utilisation de moyennes (pour la gestion des rejets/individuel) unités locales, le remplacement du charbon dans les usines EON par exemple, c’ est du traffic de camions lourds qui vont encombrer poumons et routes françaises

wpDiscuz