Enerzine

Un nouveau type de concentrateur plus économique

Partagez l'article

Une petite société d’Albuquerque spécialisée dans l’énergie solaire a développé un concentrateur solaire thermique ayant la particularité d’être 30% moins cher que la concurrence.

En partenariat avec des scientifiques du Laboratoire National des Energies Renouvelables (NREL), SkyFuel a mis au point des films de polymère d’argent qui ont pour objectif de remplacer les volumineux miroirs en verre.

"Le verre est très résistant, mais il est lourd et difficile à façonner, sans coût supplémentaire", précise Gary Jorgensen, chercheur au NREL. "Une fois que l’industrie verra les avantages du polymère d’argent et sera convaincue que le produit est résistant à un environnement extérieur, seul le ciel deviendra une limite."

Un nouveau type de concentrateur plus économique Le film à haute réflectivité (ReflecTech) aurait les mêmes performances que le miroir en verre épais, mais à un coût et à un poids beaucoup plus réduit. Il serait aussi beaucoup plus facile à déployer et à installer. Le film utilise plusieurs couches de polymère dont une couche intérieure en argent pur.

Les chercheurs ont vite compris l’avantage de la forme parabolique, provoquant une distorsion des rayons du soleil et concentrant la chaleur sur un tube rempli de fluide caloporteur amenant à des températures élevées – jusqu’à 400 degrés. Ils ont également constaté que l’argent avait un grand potentiel de réflexion, mais que ce métal se décollait et se corrodait trop facilement. C’est en définitive la combinaison du métal et des films polymères qui protège l’argent et le rend commercialement viable.

Un système – SkyTrough – de 115 mètres de long et de 6 mètres de haut serait en mesure de produire suffisamment d’électricité pour au moins 50 maisons.

[Image : SkyFuels-Randy Gee (gauche) et NREL-Gary Jorgensen]


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Un nouveau type de concentrateur plus économique"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Thomas087
    Invité

    savez vous si existe-t-il des études, dans le cas d’implantation d’une telle centrale dans un pays désertique, au sujet de l’abrasation du sable (lors de vents de sable) sur les miroirs (verre ou ceux ci) et l’impact induit sur l’efficacité de concentration au foyer au cours du temps? MErci

    yp
    Invité

    ils vont vite se les faire tirer ça va pas faire un pli

    Guydegif(91)
    Invité
    Encore un contributeur au fameux Bouquet de Solutions ! 30% moins cher, flexible, efficace tout en permettant de remplir le contrat de Concentration solaire. Devrait être parfait en sud-europe, sud des Alpes, sud de l’Espagne, Portugal, Italie, DOM-TOM, etc…et évidemment pays du Maghreb, Moyen-Orient, Amérique Centrale et Sud, Asie du Sud, Australie, N-Z, etc…. Reste le pb des vents de sable si dans le désert…et les pbs de fauche partout où il y a des gens faibles et truands…. ! Faudra rester discret sur cette fameuse teneur en Ag et mettre une clôture avec un rouleau de barbelé + gardiennage….de toute… Lire plus »
    marcob12
    Invité
    Après une petite enquête le film complet fait moins d’un dizième de mm. La quantité d’argent est donc infime (épaisseur probable de dizaines de microns) et ne semble pas représenter un butin aisément récupérable… Plus sérieusement le film a été testé plus de 5 ans en pleine nature sans évoluer  significativement (une perte de réflectivité inférieure à 1%, qui si on l’imputait aux agressions par les vents de sable, situerait l’ampleur du problème (faible)) et n’a pas plus évolué en dix ans (simulés). A partir du moment où la couche extérieure est « synthétique » on peut lui donner les caractéristiques de… Lire plus »
    christian
    Invité
    n’y fait rien. Par exemple, en travaux pratiques d’électrochimie, nous sommes obligés d’avertir les étudiants que c’est inutile de voler les électrodes en argent ou en platine… dans le temps, il y avait toujours un ou deux imbéciles pour en voler. Pareil pour les lames de platine utilisées pour mesurer des tensions superficielles, ou les mousses catalytiques… Et puis je vous rappelle qu’en France, il s’est trouvé l’année dernière des fous pour voler des caténaires SNCF sous tension, vu que le prix du cuivre avait explosé pour cause de spéculation généralisée sur les matières premières. Mais faut pas désespérer, ni… Lire plus »
    wpDiscuz