Enerzine

Un nouvelle éolienne en mer plus performante pour Areva Wind

Partagez l'article

Le fabricant d’éoliennes offshore Areva Wind, filiale du géant français du nucléaire, a révélé mardi la nouvelle version de sa turbine M5000 dont l’atout principal réside dans le diamètre du rotor : 135 mètres.

Avec 10 mètres de plus que le précédent modèle (M5000-116) et ses pales souples de 66 mètres de longueur, la M5000-135 touchera une surface de 14.326 mètres-carrés, soit un accroissement supplémentaire de l’ordre de 35%. L’accent a également été mis sur la maintenance et la fiabilité des aérogénérateurs comme la redondance des systèmes de surveillance.

"La fiabilité et la disponibilité élevées de la M5000 ont déjà été démontrées, notamment sur le site pilote du parc alpha ventus, situé au large des côtes allemandes, en Mer du Nord", a explicité la société. Son Directeur Jean Huby, estime pour sa part que la M5000-135 participera à la réduction du prix de revient de l’électricité générée par l’éolien en milieu marin.

La production en série du nouveau modèle est prévue au cours du second semestre 2014.

Areva Wind basé à Hamburg (Allemagne) dispose d’un site d’assemblage de nacelle à Bremerhaven regroupant l’ingénierie, un banc d’essai à pleine puissance, le centre de surveillance des éoliennes en mer, les équipes projet et le centre d’information clients. Par ailleurs, la division de fabrication des pales d’éoliennes est située à Stade, près de Bremerhaven.

L’éolienne M5000 est l’une des premières turbines à être spécifiquement conçue pour les conditions de la haute mer. Elle a déjà été sélectionnée pour les fermes d’éoliennes en mer alpha ventus, Borkum West II et Global Tech I, au large des côtes allemandes.

Par ailleurs, Areva a annoncé lundi la nomination de Julian Brown, en tant que directeur d’Areva Wind au Royaume-Uni, en charge de l’ensemble des activités de la Business Unit éolien du groupe.

Julian Brown qui a plus de 10 ans d’expérience dans l’industrie éolienne a notamment dirigé le développement des activités de fabrication de pales pour les turbines éoliennes sur l’ile de Wight et cofondé le cabinet de conseil BVG, expert des énergies marines.

« Nous sommes ravis d’accueillir Julian au sein de l’équipe d’AREVA Wind. Julian apporte sa longue expérience de l’industrie éolienne et aura pour principale mission le développement de nos activités au Royaume-Uni dans le cadre de notre participation au 3ème round du développement de l’éolien en mer. AREVA dispose d’une formidable plateforme technologique avec sa turbine offshore M5000 qui, nous en sommes convaincus, a toute sa place dans les futures fermes d’éoliennes en mer au large des côtes de GrandeBretagne » a ajouté Jean Huby.

Le nouveau directeur d’Areva Wind au Royaume-Uni aura pour mission la commercialisation de la turbine éolienne M5000 de 5MW sur le marché britannique. Un nouveau bureau Areva Wind sera ouvert en support du développement des activités afin de soutenir la direction des projets, la sécurisation de la chaine d’approvisionnement et l’industrialisation.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Un nouvelle éolienne en mer plus performante pour Areva Wind"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Don
    Invité

    c’est génial Areva, lorque leur EPR de merde coute le double ou le triple du devis initial, c’est l’état francais qui paye la ralonge (à cout de dette public) en revanche, les eoliens qui sont fabriqués en Allemagne… C’est grave

    Ds
    Invité

    Les éoliennes de merde qui coutent 4 fois plus que notre bel EPR et vont rouiller en mer du Nord. Affolant ce langage vert.

    Pastilleverte
    Invité

    c’est parce que c’est Areva ou parce qu’elles sont techniquement peu pertinentes, ces « nouvelles » éoliennes ???

    Bobvert
    Invité

    Je ne comprends pas comment on peut être contre le nucléaire, et contre les éoliennes, et contre tout ce qui bouge … Pourquoi crier au scandale lorsque des éoliennes sont fabriquées en Allemagne, alors que jusqu’à maintenant le marché est en Allemagne … ?

    wpDiscuz