Un parc éolien de 18 MW en Haute Corse

La société Eco Delta Développement (EDD) a obtenu le permis de construire pour un parc éolien de 18 MW sur les communes de Méria et Morsiglia, en Haute-Corse.

Les 21 éoliennes de ce parc culmineront à 91 mètres, afin, selon le développeur, de limiter les impacts paysagers. Implantées sur des terrains communaux, elles produiront l’équivalent de la consommation de 10 000 foyers courant 2011.

Eco Delta Développement (EDD), développeur et exploitant indépendant de sites de production éolienne et solaire créera une société dédiée avec le syndicat intercommunal SIEGNNE regroupant 140 communes. EDD a obtenu une concession de 25 ans et son permis de construire est aujourd’hui libre de tout recours.

Ronald Knoche, président du directoire d’EDD, s’est félicité de "la réussite de ce partenariat emblématique public-privé entre EDD et 140 communes de Haute-Corse. Et nous remercions les élus qui nous ont fait confiance pour intégrer ce projet, respectueux du paysage et de l’environnement du Cap Corse, dans le développement économique local"

Développeur et exploitant indépendant, Eco Delta Développement (EDD) s’est fixé un objectif de production de 300 MW en France et à l’international d’ici 2012. Son portefeuille de projets représente actuellement 1 000 MW, et il dispose de permis pour construire des installations totalisant une puissance de 96 MW dans le Sud et le Centre de la France.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Un parc éolien de 18 MW en Haute Corse"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

Privilégier les terrains communaux plutôt que privés, quand c’est possible, pour maximiser les retombées locales et mettre en place des partenariats type SEM ou autre pour favoriser la transparence et l’emploi local. Tout bon pour ce projet!

Zl
Invité

et allons y au gaspillage et à la destruction de l’économie touristique de l’Ile et tout cela avec l’aval des élus on aimerait bien avoir l’écho des habitants.  

Nature
Invité

21 machines de (seulement !) 91 m. de haut constituent ,non pas un “parc” mais une centrale électrique industrielle Cet usage de termes empruntés à un univers bucolique n’est certes pas innocent,Mais il n’abuse personne.    

renewable
Invité
Quel conservatisme, quelle attitude affligeante sur un projet exemplaire (ou les horribles promoteurs partagent le “gateau” avec les collectivités), qui se limite volontairement sur l’aspect paysage (91m au lieu des 150m possibles) dans une région ou les 2 seules alternatives à l’éolien en terme de production de masse sont l’hydraulique géant (très contesté là-bas et surtout le termique!! Que proposez-vous à la place? Le pédalo électrique? La bougie? Le charbon? Même les touristes ont besoin d’électricité messieurs, vouloir sacrifier tout développement local sur le saint autel du tourisme des paysages purs et immuables de la france éternelle est démagogue au… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour comprendre le enjeux et les ordres de grandeur, voici une synthèse “buvable” et une proposition de mix plausible : http://www.ent-montecristo.org/ingeco/index.php?preaction=joint&id_joint=1122 Manifestement, le thermique a encore de beau jour devant lui, avec moins de CO2 (et autres déchets) quand même.

Pasbon
Invité
En janvier dernier j”étais à la centrale de Lucciana… pour la nouvelle TAC40 Mwatts (14 mCubes de fioul par heure) la situation thermique évolue puisque il ne subsite que 4 des 8 groupes électrogènes de l’origine, à côté plusieurs TAC pouvant fonctionner au fioul ou au gaz (quand il sera là…) sont là pour moderniser et réduire les rejets… une extension d’ailleur et en phase de réalisation pour arrêter les derniers vieux groupes… choses qui devraient elles aussi se produire dans les prochaines années sur Ajaccio , globalement même si la ressource reste encore le fioul les rejets sont et… Lire plus »
wpDiscuz