Un pas vers une Union Européenne de l’énergie

La France, l’Allemagne et les 3 pays du Bénélux ont signé mercredi 6 juin un protocole d’accord en vue d’unir leurs marchés énergétiques dès janvier 2009.

Le Commissaire européen à l’Energie, Andris Piegals, s’est réjoui de ce qui constitue une première étape vers "un marché commun de l’énergie en Europe."

"Cela permettra de proposer des prix plus bas aux consommateurs, d’augmenter la sécurité de l’approvisionnement, et d’attirer les investissements vers de nouvelles générations d’infrastructures de capacité et de transmission."

Ce protocole d’accord signé entre les Etats membres, les régulateurs, les gestionnaires de réseaux de transport, les producteurs et les responsables des marchés boursiers, permet à l’Allemagne et au Luxembourg de rejoindre le marché déjà couplé de la France, de la Belgique et des Pays Bas.

Ce couplage a notamment déjà permis une plus grande efficacité dans l’utilisation des interconnecteurs, et réduit les écarts de prix entre les 3 pays.

Au 1er janvier 2009, il ne devrait plus y avoir qu’un seul système d’adjudication du courant pour les cinq pays. Seront également mis en place le partage des prévisions entre producteurs ainsi qu’une harmonisation de la gestion des incidents par les gestionnaires des réseaux.

A terme, l’union des marchés devrait s’étendre en direction du nord de l’Europe, ainsi que vers la péninsule ibérique. Elle devrait permettre une meilleure intégration des pays de l’Est, ainsi que des pays les plus distants, tels que les pays baltes.

La Commission considère le développement de marchés régionaux comme un premier jalon vers la constitution d’un marché intégré de l’énergie.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz