Un photorécepteur aux UV-B identifié chez les plantes

Une équipe européenne de l’Université de Freiburg, Allemagne a découvert la protéine qu’utilisent les plantes pour détecter le rayonnement UV-B.

La lumière solaire est critique pour les plantes aussi bien en tant qu’apport énergétique qu’information influençant tout leur cycle de vie. La manière dont les plantes répondent à la lumière est finement réglée par des récepteurs spécifiques de certaines longueurs d’onde. Des scientifiques ont identifié plusieurs familles de photorécepteurs chez les plantes correspondant à une gamme de longueurs d’onde mais jusqu’à présent celui réagissant au rayonnement des UV-B leur échappait.

Le professeur Luca Rizzini et ses collègues montrent que la protéine d’Arabidopsis UVR8 fonctionne en tant que récepteur de la lumière dans l’ultraviolet.

Les UV-B provoquent la dissociation du dimère d’UVR8, les molécules isolées d’UVR8 agissant alors dans le noyau pour déclencher la réponse à la lumière UV.

« Perception of UV-B by the Arabidopsis UVR8 Protein » par L. Rizzini, J.-J. Favory, E. Schefer, R. Ulm, D. Faggionato, R. Baumeister de l’Université de Freiburg à Freiburg, Allemagne ; C. Cloix, A. OíHara, E. Kaiserli, G.I. Jenkins de l’Université de Glasgow à Glasgow, Royaume-Uni ; F. Nagy du Biological Research Centre à Szeged, Hongrie et de l’Université d’Édimbourg à Édimbourg, Royaume-Uni ; R. Ulm de l’Université de Genève à Genève, Suisse ; E. Kaiserli du The Salk Institute for Biological Studies à La Jolla, CA.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz