Un projet d’eco-habitation à Chypre

L’architecte italien Massimo Iosa Ghini travaille sur un projet d’eco-habitation permettant à la future structure d’assumer un bilan carbone à minima pour ses habitants.

Le concept devrait être matérialisé dans un nouveau quartier résidentiel près de Nicosie, à Chypre.

"La cliente voulait réaliser une maison familiale haut de gamme de formes organiques". Iosa Ghini a donc conçu quatre unités intégrés dans un ensemble de quatre modules d’hébergement, où chacun garde ses propres caractéristiques morphologiques.

Voici quelques unes des technologies employées :

  • du vitrage "low Emission"
  • des panneaux solaires photovoltaïques ajustables
  • un système de récupération d’eau de pluie
  • un système de stockage et de restitution de chaleur

Projet d'eco-habitation à Chypre

Tous les murs extérieurs sont traités avec du béton photocatalytique.

Grâce aux propriétés du ciment, les particules de saleté comme les salissures graisseuses, les bactéries et les moisissures s’incrustent moins vite en surface. De plus, avec l’aide du soleil et de la pluie, les nanocristaux de dioxyde de titane se chargent de nettoyer naturellement le béton et de transformer les polluants organiques et inorganiques en composés inoffensifs.

Projet d'eco-habitation à Chypre

Projet d'eco-habitation à Chypre

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz