Un projet géothermique de 166 MW en Nouvelle-Zélande

SNC-Lavalin** a annoncé avoir obtenu un contrat d’ingénierie, d’appro- visionnement et de construction (IAC) pour l’exécution du projet géothermique Te Mihi de 166 MW, en Nouvelle-Zélande.

Deux nouvelles unités géothermiques de 83 MW chacune seront construites près de la centrale géothermique Wairakei, au nord-ouest de Taupo, en Nouvelle-Zélande.

Une partie de la centrale actuelle, d’une puissance d’environ 45 MW, sera mise hors service une fois ces travaux terminés, lesquels résulteront en une augmentation nette de 114 MW de la production combinée des centrales Te Mihi et Wairakei.

"Nous sommes heureux d’acquérir une expérience encore plus vaste du marché international des énergies renouvelables et de travailler avec un chef de file en énergie verte comme Contact Energy", a déclaré Patrick Lamarre, vice-président directeur du Groupe SNC-Lavalin. "L’énergie géothermique joue un rôle grandissant dans l’industrie et ce mandat qui nous est confié prouve notre capacité à mener à bien des projets complexes dans le monde entier."

"Nous prévoyons que ces 114 MW supplémentaires deviendront indispensables à l’économie d’ici 2013, avec la reprise de la croissance économique, et aideront à réduire le coût de production moyen de Contact Energy", a indiqué l’administrateur délégué de Contact Energy, David Baldwin.

** Coentreprise McConnell Dowell/SNC-Lavalin/Parsons Brinkerhoff

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz