Enerzine

Un projet pilote de « Réseau de distribution intelligent »

Partagez l'article

À Eberstalzell, dans la région de Haute-Autriche, un réseau de distribution d’électricité intelligent (Smart Grid) sera installé en complément de la plus grande centrale photovoltaïque autrichienne.

D’ici fin 2015, 6.000 nouvelles installations solaires vont être couplées au réseau. Des réseaux électriques, "puissants et intelligents", doivent être prêts à répondre à cette arrivée massive.

Le projet pilote à Eberstalzell concerne un concept de régulation pour un réseau basse tension actif. Une portion de réseau déterminée, dans laquelle existent environ 70 installations photovoltaïques, servira de champ de test. Un onduleur (modèle Fronius IG Plus) sera installé dans chacune de ces installations photovoltaïques. Ils apporteront une contribution active à un fonctionnement sécurisé du réseau.

« Dans ce réseau test, il sera possible de piloter les appareils intégrés. Les fonctions de régulation existant dans l’onduleur pourront être modifiées et optimisées directement par une régulation de réseau supérieure. Ce réseau basse tension deviendra ainsi un réseau de distribution d’électricité intelligent » a précisé Martin Heidl de Fronius Technique Système. L’objectif est d’injecter, sans perte de puissance, plus de courant produit de manière décentralisée qu’il ne serait possible de le faire sans les mesures du réseau de distribution intelligent.

Grâce à la régulation de la puissance réactive mise à disposition par l’onduleur, la tension du réseau demeure dans les limites souhaitées. La communication directe avec le réseau de distribution intelligent permet des interventions télécommandées sur les algorithmes de régulation dans l’onduleur Fronius. À l’aide des données fournies par le Smart Meter, le contrôleur du Smart Grid pilote le transformateur ainsi que l’onduleur. Concernant la stabilisation de la tension, ce type de régulation permettra d’optimiser l’injection maximale et les faibles pertes sur l’ensemble du réseau.

Ce projet de recherche, sous la direction de l’AIT (Austrian Institute of Technology) est réalisé conjointement par les sociétés Energie AG Oberösterreich Netz, Siemens AG Österreich, Linz Strom Netz, Salzburg Netz et BEWAG Netz. Les installations démarreront en janvier 2012. Le projet global est prévu pour une durée de trois ans.

** La centrale de recherche photovoltaïque à Eberstalzell affiche des rendements supérieurs de 10% aux prévisions. Le millionième kilowatt/heure a été injecté dans le réseau de la société Energie AG le 16 avril dernier.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Un projet pilote de « Réseau de distribution intelligent »"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    zelectron
    Invité

    réseau communicant, réactif, mais pas intelligent

    Reivilo
    Invité

    Mais c’est vrai que le terme d’intelligence est inadapté. Un million de kWh ça paraît gros comme ça mais ça ne fait qu’un très modeste 1/60 000 ème de la consommation du pays si je calcule bien. S’agit-il de la plus grosse centrale PV du pays comme indiqué au début de l’article ou d’une centrale « de recherche » comme il est dit à la fin ?

    Lionel_fr
    Invité
    Moi je le trouve déjà pas stupide ce réseau quoique l’article soit bien voporeux sur les détails. On perle ici du réseau comme un ensemble de lignes avec leur caractéristique (tension) mais le réseau c’est avant tout un ensemble de noeuds. Et c’est là que se trouve l’intelligence , s’il en est.. En particulier, les noeuds terminaux (appareils consommateurs), sont-ils capables de répondre aux messages : 1. Production abondante 2. production tendue 3. production insuffisante 4. arrèt d’urgence. Dans tous les cas de production insuffisante , il faut négocier un planning de redémarrage afin d’éviter que tous les ballons d’eau… Lire plus »
    an391
    Invité

    Tout à fait d’accord, et une des urgences de notre époque est vraiment d’arrêter ce charlatanisme se permettant de « chier » sur le dictionnaire à tout bout de champ, avec termes détournés dans l’esprit « positif gentillé » horriblement fatiguant …

    wpDiscuz