Un projet solaire CPV – 1 MW – bientôt en test à Fort Irwin (USA)

La société Soitec a annoncé mercredi avoir signé un contrat avec le département américain de la Défense dans le cadre de son programme de certification de technologies propices à la préservation de l’environnement ESTCP (U.S. Department of Defense’s Environmental Security Technology Certification Program).

Ce contrat porte sur un projet solaire de 1 MWc à Fort Irwin, en Californie.

Le département américain de la Défense mène des tests, dans des installations militaires, de nouvelles technologies de production d’énergie et de préservation de ressource en eau (Installation Energy Test Bed). Au terme du processus de sélection, 22 projets ont selon lui été retenus sur les 468 proposés. Cette initiative teste et évalue les technologies innovantes capables d’améliorer la sécurité énergétique et les coûts de fonctionnement des installations du Département tout en lui permettant d’atteindre ses objectifs en matière d’énergie renouvelable.

La centrale de démonstration du camp miliaire de Fort Irwin produira de l’électricité pour alimenter le centre national de formation (National Training Center) localisé sur place et dont la population journalière est d’environ 25.000 personnes. Cette centrale photovoltaïque à concentration (CPV) pilote compensera l’émission de près de 1.850 tonnes de dioxyde de carbone chaque année. La planification du projet est en cours et la construction devrait être achevée en 2014.

"L’équipe de Fort Irwin Energy est très enthousiaste et impatiente à l’idée de participer à ce projet de démonstration dans le cadre du programme ESTCP. Il permettra non seulement de démontrer l’efficacité de la technologie CPV pour la production d’énergie renouvelable, mais ouvrira également la voie à la sécurité énergétique de Fort Irwin" a précisé le directeur des Travaux publics de Fort Irwin, Muhammad Bari.

"Ce projet de centrale pilote permettra au Ministère de la Défense de présenter les atouts de la technologie CPV de Soitec, démontrant que de futures applications du gouvernement sont cohérentes avec les objectifs d’amélioration de la sécurité énergétique et du développement accru des énergies renouvelables", a déclaré Clark Crawford, vice-président des ventes et du développement de Soitec aux États-Unis. "Notre technologie est parfaitement adaptée pour les sites désertiques, car elle ne présente quasiment aucun signe de détérioration, même dans des conditions environnementales très difficiles."

L’énergie sera produite par des systèmes basés sur la technologie de Concentrix de Soitec formés de ‘trackers‘ à deux axes de 5ème génération comportant 480 modules solaires CPV produits dans la nouvelle usine nord-américaine de Soitec à San Diego. Le système CX- S530 a été conçu pour améliorer le coût moyen actualisé de la production d’électricité (LCOE) des grandes centrales solaires installées dans les régions les plus ensoleillées du monde.

Avec une surface totale de plus de 100 mètres carrés, un système CX- S530 a une capacité de production énergétique de près de 30 kilowatts crête. La taille du système permet d’optimiser les performances et réduire considérablement les coûts d’installation et de maintenance. Un système CX- S530 comporte ainsi 12 des grands modules appartenant à la 5ème génération de modules CPV de Soitec. Ces modules sont plus de deux fois plus efficaces que les modules photovoltaïques classiques. Dans un module, des lentilles de Fresnel concentrent la lumière du soleil sur 2 400 minuscules cellules solaires multi-jonctions.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Un projet solaire CPV – 1 MW – bientôt en test à Fort Irwin (USA)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Gus29
Invité

C’est amusant de voir ce genre de projet aux USA, quand on voit l’énorme gaspillage énergétique dans ce pays (je sais de quoi je parle pour y avoir été) . Il faudrait d’abord qu’ils songent à économiser l’énergie au lieu de maintenir ou d’augmenter les capacités de production avec du renouvelable.

Bob1
Invité

Ce qui ressort de l’article pour moi c’est que leur principale préoccupation c’est la sécurité en approvisionnement d’électricité. L’objectif semble pas etre les économies d’energies…

Thinkdifferenta
Invité

L’important c’est de se donner les moyens de pouvoir gaspiller sans que ca soit trop nuisible, tout en restant efficient. Et le CPV est parfait pour ca Ps: si vous ne voulez pas “gaspiller”, on peut aussi se remettre a rouler en velo ou a dos de cheval 😉

Gus29
Invité
Ps: si vous ne voulez pas “gaspiller”, on peut aussi se remettre a rouler en velo ou a dos de cheval 😉 Je ne comprends pas cet argument. C’est souvent ce que j’entends pour dénigrer des propos “écologiques”. Il ne s’agit pas de revenir un siècle en arrière, il s’agit seulement d’éviter de gaspiller inutilement de l’énergie. Par exemple on peut fermer les portes des magasins plutôt que de laisser la clim refroidir l’air extérieur, on peut éteindre les lumières quand il n’y a plus personne dans les bâtiments, etc etc. Les petits ruisseaux font les grandes rivières et au… Lire plus »
b api
Invité

C’est le pragmatisme américain qui finance même au fraçais Soitec un démonstrateur de 1 MWc. En France, on aime la recherche fondamentale et la recherche appliquée, mais beaucoup moins le développement à la charge des entreprises et encore moins les démonstrateurs. A quand une enveloppe ou des concours pour démonstrateurs innovants dans les ENR, ouverts internationalement ? On verrait peut-être des américains ou des chinois tenter des innovations en France ?

Pablo
Invité
il y a en France des financements pour des pilotes (ds le cadre des invest d’avenir je pense), et à priori le CPV en fait partie (Héliotrop a obtenu des financements sauf erreur, et ptêt aussi Soitec; – étonnant qu’on puisse penser avoir 2 acteurs sur ce créneau très spécifique qd même). Mais le “truc” est que les désert en France sont…limités (même en dehors de Paris…) et que donc il s’agira en phase de dvlpt commercial (si elle est se produit un jour), post pilotes donc, d’être capable de trouver des marchés à l’export, donc plus délicats à atteindre.… Lire plus »
Thinkdifferenta
Invité

@gus29 Je ne suis pas d’accord avec toi L’arret d’une centrale ou autre se fera naturellement si une autre technologie plus economique fait ces preuves. A partir de la, il n’y a pas besoin de prendre la tete, si quelque chose doit changer ce sera pour une histoire d’argent, suffit de laisser le temps faire sont affaire, si il y a reellement du pognon a se faire en changeant un truc il y aura toujours des gens pas trop con pour l’industrialiser! So dońt worry!

Thinkdifferenta
Invité

Je vais le dire autrement: L'”ecologie” ne veux rien dire, car c’est vu comme une sorte truc religieux alors qu’il ne s’agit juste que d’un problème d’argent. Chacun fait ce qu’il veut du moment qu’il paye le prix et respecte la loi. Si je veux chauffer les fenêtre ouverte car j’en ai les moyens, ou est le problème?

Adrien couzinie
Invité
@thinkdifferenta L’argent ne permet pas de recréer des ressources naturelles. Il permet de jauger la valeur économique entre différentes ressources/technologies/etc … mais il ne permet pas de créer quantitativement une ressource physique Le jour où nous serons en manque de ressource, l’argent ne permettra pas d’y remédier Je rappelle que éco-logie, veut dire “le savoir, le language de la maison” eco-nomie veut dire “les normes de la maison”. Mais il faut d’abord connaître comment marche sa “maison” avant d’en faire les lois qui la régissent. Actuellement, nous pensons que la maion n’a pas besoin d’être connue pour en faire les… Lire plus »
wpDiscuz