Un récepteur solaire belge équipera la plus haute tour solaire du monde à Dubaï

Après son succès commercial en Chine pour la conception et la fourniture d’un récepteur solaire thermique à Haixi, le belge CMI vient de remporter un nouveau contrat d’ingénierie et de fourniture d’un récepteur pour le parc solaire Mohammed bin Rashid al Maktoum (Dubaï).

Ce vaste projet de centrale thermo-solaire à concentration (CSP) fait partie de l’ambitieux projet de Dubaï d’atteindre 75% d’énergie renouvelable en 2050. En 2030, le parc solaire aura une puissance installée de 5 000 MW sur un investissement de 50 milliards de dirhams (environ 12 milliards d’euros). Lancées en 2013, les trois premières phases du parc solaire sont consacrées à la production d’énergie photovoltaïque (PV).

La phase 4, mieux connue sous le nom de projet DEWA, du nom de la Dubai Electricity and Water Authority, l’autorité de Dubaï au centre de ce projet, devrait coûter plus de 14 milliards de dirhams (plus de 3,3 milliards d’euros).

ACWA Power, l’un des plus grands développeurs mondiaux de projets CSP, a remporté le contrat de développement de la phase 4. ACWA Power a sélectionné comme ensemblier la société chinoise Shanghai Electric, qui a confié le design de récepteur solaire à CMI Energy en octobre 2018.

La phase 4 comprend une tour solaire de 100 MW. Des milliers de miroirs solaires s’étaleront sur plusieurs kilomètres carrés autour d’une tour de 260 mètres de haut. Ils concentreront l’énergie solaire sur un récepteur CMI de 30 mètres de haut installé au sommet de la tour et qui chauffera les sels fondus à plus de 560°C. Ils pourront ensuite être envoyés dans des réservoirs de stockage d’énergie pour une utilisation ultérieure, ou être utilisés immédiatement pour produire de la vapeur à haute température passant par une turbine pour produire de l’électricité.

De l’électricité 24 heures sur 24

La centrale thermo-solaire à concentration (CSP) et l’utilisation de sels fondus présentent deux avantages majeurs par rapport aux projets éoliens et photovoltaïques. Premièrement, les sels fondus à haute température permettent le stockage d’énergie de sorte que l’électricité peut être produite 24 heures sur 24. Deuxièmement, la production d’électricité d’une centrale CSP peut être contrôlée pour répondre à la demande du réseau, contrairement aux systèmes éoliens et solaires conventionnels.

À propos de Cockerill Maintenance & Ingénierie

CMI, Cockerill Maintenance & Ingénierie, est basé en Belgique. Fort de ses 200 ans d’expérience, il conçoit, intègre, modernise et entretient des équipements pour l’énergie, la défense, la sidérurgie, l’environnement et l’industrie en général. CMI Energy est fournisseur international de chaudières de récupération de chaleur, chaudières industrielles et générateurs de vapeur pour centrales CSP avec stockage thermique.
Partagez l'article
  • 3
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
Me notifier des