Un recul du charbon et produits pétroliers depuis 1993

Selon les derniers chiffres et statistiques publiés par le ministère du développement durable, la consommation brute d’énergie dans l’industrie a été relativement stable sur la période 1993-2008, avant de chuter de 14% en 2009 en raison de la récession économique, pour s’établir à 33,7 millions de tep (Mtep).

Le mix énergétique quant à lui a évolué depuis 1993 : la vapeur, l’électricité et le gaz ont progressé au détriment des produits pétroliers et du charbon.

La chimie est le premier secteur consommateur d’énergie de l’industrie, devant la sidérurgie, les industries agricoles et alimentaires et le papier-carton. À elles seules, ces activités représentent les deux tiers de la consommation brute de l’industrie, pour seulement 23% de la production industrielle.

Par ailleurs, l’industrie a progressé en matière d’efficacité énergétique. Sur la période 1993-2009, l’intensité énergétique, (rapport entre la consommation d’énergie hors usages en tant que matières premières et la production industrielle en volume), a reculé de -1,3% en moyenne par an, mais à un rythme inégal selon les périodes : -2,0% par an en moyenne entre 1993 et 2001, contre -0,2% entre 2001 et 2009. Cela provient notamment de la baisse de la production industrielle depuis 2001, après une forte hausse entre 1993 et 2001. En effet, les périodes de moindre activité, pendant lesquelles les capacités de production ne sont pas pleinement utilisées, sont peu propices à une utilisation optimum de l’énergie.

Un recul du charbon et produits pétroliers depuis 1993

Après avoir connu une croissance moyenne de l’ordre de 1 % par an entre 1993 et 2000, la consommation brute d’énergie dans l’industrie a été ensuite orientée à la baisse : – 0,8 % par an entre 2000 et 2007, puis – 2,0 % en 2008 et même – 13,8 % en 2009, en raison de la crise économique. En 2009, la consommation brute d’énergie dans l’industrie a atteint 33,7 Mtep.

Si on ne tient pas compte des combustibles introduits dans l’Enquête sur les consommations d’énergie dans l’industrie (EACEI) à partir de 2005 (méthodologie), le gaz représente 33,9 % du mix énergétique en 2009, ce qui en fait la première énergie utilisée dans l’industrie. Toutefois, quand on exclut les usages en tant que matières premières, c’est l’électricité qui est l’énergie la plus consommée.

Un recul du charbon et produits pétroliers depuis 1993

La part du gaz dans la consommation brute d’énergie, y compris usages matières premières, a gagné 2,8 points depuis 1993. Toutefois, en raison de la baisse de la consommation d’énergie dans l’industrie, la consommation de gaz a un peu diminué depuis 1993. En 2009, l’électricité représente 30,3 % du mix énergétique, en hausse de 4,5 points depuis 1993, même si la consommation de 2009 est juste au niveau de celle de 1993.

La progression relative de l’électricité et du gaz se fait au détriment des combustibles minéraux solides et des produits pétroliers. Les premiers ont vu leur part dans le mix énergétique tomber à 16,5 % en 2009, alors que les seconds pesaient 13,8 %. Cette tendance touche principalement le fioul lourd et le fioul domestique, dont les consommations ont baissé de 65 % au total sur la période considérée. Enfin, la vapeur a considérablement progressé : 5,4 % en 2009, contre 1,6 % en 1993. Cela est notamment dû au développement de la cogénération dans l’industrie au début des années 2000.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz