Enerzine

Un réseau de chaleur biomasse à Aix-les-Bains dès 2015

Partagez l'article

Aix-les-Bains a retenu Idex pour concevoir, financer, construire et exploiter son futur réseau de chaleur biomasse, en signant un contrat d’une durée de 25 ans avec la ville thermale.

90% d’énergie biomasse

La création de ce réseau de chaleur s’inscrit dans le cadre d’un ambitieux programme de rénovation urbaine et de la politique de Développement Durable de la Ville. Ce projet vise à contribuer de manière active aux objectifs dictés par le Protocole de Kyoto et du Plan Climat, en limitant au maximum les émissions de gaz à effet de serre. La Ville entend ainsi utiliser au mieux les ressources vertes produites localement et de garantir aux habitants une maîtrise de leurs charges par l’utilisation d’une énergie renouvelable dont le prix est relativement stable.

A la clé : un réseau qui chauffera ses abonnés grâce à 90 % d’énergie biomasse, issus de l’utilisation de 10.000 tonnes de bois par an grâce à un approvisionnement de proximité*, dans un rayon maximum de 100 kilomètres, majoritairement en plaquettes forestières. L’utilisation de ces énergies renouvelables contribuera à économiser 5.000 tonnes de CO2 par an.

Des investissements optimisés

Les travaux destinés à construire le réseau débuteront mi-2014. L’installation comportera 5.4 kilomètres de réseau, alimentés par une chaufferie bois d’une capacité de production de 5 MW. Afin de concilier les objectifs de développement durable et la nécessaire réduction des émissions de particule, la chaufferie sera équipée de filtres très performants.

Le réseau est destiné à chauffer, à compter de mi-2015, près de 2.000 équivalents logements (dont une grande partie de bâtiments publics).

La solution proposée par l’opérateur de réseau de chaleur permettra d’optimiser les investissements à réaliser puisqu’elle comporte la réutilisation de deux chaufferies gaz existantes – celles de l’hôpital et de l’OPAC 73. Leurs capacités de production de 7,2 MW s’intègre au dispositif comme appoint et/ou secours de la chaufferie biomasse.

L’investissement global à réaliser s’élève à près de 7 millions d’euros. Le montant attendu des subventions, Ademe et Conseil Régional, devraient contribuer au financement du projet à hauteur de 35 %.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Un réseau de chaleur biomasse à Aix-les-Bains dès 2015"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Energie+
    Invité
    Le principe des réseaux de chaleur est excellent et demande à être développé en France où il y a un net retard. De manière optimale bien entendu. Reste que les chaufferies devraient être systématiquement à cogénération et diversifier leurs sources d’énergies même si parfois çà coûte plus cher au départ (solaire thermique, thermosolaire, biogaz, géothermie etc) car on commence à prendre la mauvaise habitude facile de trop prélever sur le bois. Les particuliers qui bénéficient de ces réseaux de chaleur devraient être en contrepartie des économies réalisées plus incités/obligés que les autres à mieux isoler leur logement et à optimiser… Lire plus »
    Energie+
    Invité
    Le principe des réseaux de chaleur est excellent et demande à être développé en France où il y a un net retard. De manière optimale bien entendu. Reste que les chaufferies devraient être systématiquement à cogénération et diversifier leurs sources d’énergies même si parfois çà coûte plus cher au départ (solaire thermique, thermosolaire, biogaz, géothermie etc) car on commence à prendre la mauvaise habitude facile de trop prélever sur le bois. Les particuliers qui bénéficient de ces réseaux de chaleur devraient être en contrepartie des économies réalisées plus incités/obligés que les autres à mieux isoler leur logement et à optimiser… Lire plus »
    Tech
    Invité

    encore une fois la biomasse devrait être beaucoup plus locale. pas beaucoup de site possibles avec un rayon de récolte de 100 kM combien de camions pour transporter ces 10 000 tonnes? et quel coût pour refaire les routes après leurs passages répétés? les rendements des nouvelles chaudières individuelles sont aujourd’hui suffisament bon pour alimenter localement en biomasse

    Sicetaitsimple
    Invité

    « Reste que les chaufferies devraient être systématiquement à cogénération ». Ah bon, et pourquoi donc? Les particuliers qui bénéficient de ces réseaux de chaleur devraient être en contrepartie des économies réalisées plus incités/obligés que les autres à mieux isoler leur logement et à optimiser leur efficience énergétique notamment. Vous avez des chiffres prouvant que les particuliers alimentés par des réseaux de chaleur « biomasse » en « bénéficient » sur le plan de leur facture?

    wpDiscuz