Un réseau de vapeur alimente Les Papeteries du Rhin à Illzach (68)

La mise en service d’un nouveau réseau de vapeur destiné à alimenter les Papeteries du Rhin en énergie "verte" pour une durée de 10 ans a été inaugurée la semaine dernière par Les Papeteries du Rhin, le SIVOM de la Région Mulhousienne, Cofely Services (Groupe ENGIE) et SUEZ.

Cette solution d’énergie locale et renouvelable va permettre au papetier de réduire de plus de 70% ses émissions de CO2.

Avec l’unité de valorisation énergétique du SIVOM à Sausheim (68), SUEZ produit de nouvelles ressources énergétiques locales et renouvelables pour les Papeteries du Rhin à partir des déchets ménagers non recyclables issus de l’agglomération de Mulhouse.

Cofely Services a conçu et réalisé l’ensemble des installations assurant la connexion entre l’Unité de Valorisation Energétique du SIVOM et les Papeteries du Rhin grâce à un réseau de plus d’1 km. Ce réseau exploité par Cofely Services permet d’acheminer l’énergie verte pour alimenter les lignes de fabrication du papetier.

La récupération de la vapeur produite sur l’unité de valorisation énergétique du SIVOM et acheminée par Cofely Services, permet une réduction significative de la consommation du papetier en énergies fossiles. Elle renforce également son indépendance énergétique tout en valorisant les ressources locales. L’interconnexion du réseau permettra aux Papeteries du Rhin de bénéficier de près de 52 GWh d’énergie thermique par an pour couvrir 80% de ses besoins en vapeur tout en réduisant ses émissions de CO2 de 10 600 tonnes par an.

A travers ce partenariat le SIVOM augmente le rendement énergétique de son unité de Sausheim pour atteindre à termes 60%. Avec près de 160.000 tonnes de déchets ménagers issues de l’agglomération mulhousienne valorisées, l’usine du SIVOM produit 40.000 MWh d’électricité par an et 58.000 MWh de chaleur verte par an, soit l’équivalent de la consommation en chauffage de plus de 5000 équivalents logements.

Ce projet représente un investissement local de plus de 3 millions d’euros subventionné par l’ADEME à hauteur de 1,16 million d’euros grâce au Fonds Chaleur.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz