Un robot grimpeur pour inspecter les éoliennes

Les matériaux des éoliennes doivent résister à des forces intenses. Comment détecter les faiblesses et les dommages survenus sur les pales ? Grâce à un robot de surveillance, mis au point par l’Institut allemand Fraunhofer.

Ce robot, baptisé RIWEA, se hisse tout seul le long de cordes, pour atteindre le rotor. Avant de commencer son inspection : chaque centimètre de la surface des pales est examiné en détail, et le moindre dommagé repéré, même sous la surface de la pale. La position exacte du défaut est ensuite transmise.

Jusqu’à aujourd’hui, l’inspection humaine des pales d’éoliennes était une tâche délicate, en particulier en mer :  une pale pouvant mesurer jusqu’à 60 mètres de longueur.

"Notre robot n’est pas qu’un bon grimpeur", souligne Norbert Elkmann, gestionnaire de projets auprès des experts en robotiques de l’Institut. "Il est équipé de systèmes de capteurs avancés. Cela lui permet d’inspecter les pales du rotor au plus près", explique-t-il.

Le système est constitué de trois éléments : un radiateur infrarouge propage de la chaleur à la surface des pales. Une caméra thermique à haute résolution enregistre la température, et perçoit ainsi les défauts dans le matériau.

Un système à ultrasons, et un appareil photo à haute résolution sont embarqués, qui détectent les dommages peu visibles à l’oeil nu.

Enfin, le robot d’inspection est secondé par un transporteur, qui veille à ce que le robot soit guidé et sécurisé lors de l’ascension.

Le Riwea peut s’adapter à n’importe quelle éolienne, petite ou grande, en mer comme au sol.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz