Enerzine

Un stockage solide d’hydrogène pour le nouvel aéroport de Berlin

Pour la première fois McPhy, le spécialiste du stockage d’énergie stationnaire, va livrer en Allemagne un système industriel capable de stocker une quantité importante d’hydrogène en toute sécurité sur un volume réduit.

Dans le cadre de ce projet phare, le Ministre-Président du Brandebourg – Matthias Platzeck a posé la première pierre du complexe – hydrogène énergie – du nouvel aéroport de Berlin (Schönefeld), où, près de 10 millions d’euros auront été investis.

McPhy Energy est associé à la transition énergétique allemande à travers le consortium constitué de Enertrag, Total & Linde. Aux côtés de la société 2G, MCPhy Energie entend ainsi démontrer "la pertinence, le potentiel et la flexibilité" de l’hydrogène solide pour valoriser les flux d’énergie.

Présentation du Modèle :

L’énergie renouvelable provenant d’un parc éolien proche de l’aéroport sera converti en hydrogène par un électrolyseur d’Enertrag qui lissera les fluctuations et surplus d’énergie éolienne. L’hydrogène ainsi générée servira comme carburant pour une mobilité ‘zéro émission’.

Total et Linde construiront l’infrastructure nécessaire pour distribuer ce carburant à des bus et automobiles à piles à combustible. De son côté, McPhy Energy construira un stockage solide d’hydrogène de nouvelle génération qui permettra à la centrale d’énergie de 2G de fournir, à la demande, et de manière flexible, de l’électricité à partir du stockage.

"L’hydrogène est un élément important de la transition énergétique et nous sommes heureux que de tels partenaires industriels s’associent dans un projet pionnier comme celui-ci", a déclaré Matthias Platzeck Ministre-Président du Brandebourg.

"Ce projet innovant va bien au-delà d’une simple démonstration technologique. Il accrédite et certifie nos futurs systèmes énergiques européens et ouvre pour McPhy Energy un rôle clé dans la transition vers une ère post énergie fossile" a souligné Pascal Mauberger Président du Directoire de Mcphy Energy.

"Contribuer à ce projet pilote allemand est pour McPhy Energy l’opportunité de démontrer le potentiel unique de notre technologie et d’être parmi les pionniers à valoriser et mettre en œuvre des moyens de transport sans énergie fossile" a expliqué Roland Kaeppner Président Directeur Général de McPhy Energy Allemagne

[ Vidéo sur l’hydrogène – Carburant du futur ]



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    14 Commentaires sur "Un stockage solide d’hydrogène pour le nouvel aéroport de Berlin"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pas naif
    Invité

    pas un chiffre: pas moyen de savoir l’ampleur de cette installation! Servira-t-ell que pour fournir du H² à un seul chariot élévateur à un coût exorbitant? Je m’en doûte car dès que la moindre installation EnR produit des KW alors la presse s’étend longuement sur « … fournira l’électricité à xxx milliers de familles..; » bla-bla. Je commence à penser que toute la propagande allemande (bue yeux fermés par notre pensée unique à la française) n’est que poudre aux yeux pour justifier leur ato-proclamation de « pays le plus vertueux du monde » et cacher son virement massif au lignite…

    Ambiel
    Invité

    Bonjour Lionel, des infos sur ce projet? Du nouveau au niveau technique sur le chiffrage des capacités de ce site?

    dehp
    Invité

    Pour une fois qu’on parle de l’hydrogène pourquoi ces réactions négatives ?! Parce que ça vient d’Allemagne et non de France ? Quel est le problème ? Plus d’informations OK mais pourquoi dénigrer a priori ?

    fredo
    Invité

    quelle nervosité ! on parle ici d’un site pilote d’hydrogène carburant, et c’est pas un sujet nouveau, en revanche la techno de Mc Phy offre des possibilités nouvelles (meilleur rendement restitué, moindre coût que hydrures) pour l’instant on parle d’alimenter voitures et bus à piles à combustible, en même temps c’est un aéroport et des projets d’avion hydrogène comme celui d’EADS devront bien trouver un aéroport équipé en hydrogène…

    jpdebangui
    Invité

    Quantités ? Technologie de stockage ? Solide ? Par adsorption ? Rendement et durée de vie du système de stockage ? Beaucoup de vide ou simple publicité

    Lionel_fr
    Invité
    Non, je n’ai pas plus d’info que ce qu’on peut trouver sur le net à propos de mcPhy… C’est effectivement une annonce très markettée, je ne vois pas vraiment l’intéret mais cla ne signifie pas que ça n’en a pas, ça signifie que le mec qui a écrit cet article n’en savait pas plus que nous ! Mcphy multiplie les annonces fracassantes mais reste un pau à part dans le milieu. L’hydrogène va vraisemblablement se développer à grande échelle en stockage sous pression dans des réservoirs composites : comprendre : Réservoirs en résine-fibre avec sans doute quelques couches de sécurité… Lire plus »
    Lionel_fr
    Invité
    Puisque McPhy veut jouer les électrons libres , je lui ferais plutôt le suggestion suivante : En réduisant le stockage d’un facteur 25 soit 200g d’h2 stocké, on peut installer ça dans des diesels pour les dépolluer et je crois que ça aurait du succès notamment pour les gros camions ou les utilitaires. Ainsi le réservoir ne couterait pas cher à produire car très petit et la majorité du travail consisterait à nouer des partenariats avec des fabricants de systèmes HHO d’une part , et des constructeurs automobile d’autre part. Comme MPhy semble avoir un service marketing très développé et… Lire plus »
    Tech
    Invité
    pourquoi bla blater sans savoir ? essayer tout du moins de se renseigner avant d’écrire. de ce dont je me souviens, la technlogie de McPhy est une technologie hydrure principal avantage, stockage en volume meilleur que dans des réservoirs (bouteilles)sous pression, même à 700 bars. inconvénient: le poids, donc pas intéressant pour la mobilité! ou alors pour des camions monstrueux! c’est simple et clair pour du stockage sur site c’est donc très bien (surtout pour de l’aléatoire eolien et solaire). ensuite l’utilisation en régulation production ou remplissage de réservoir, c’est selon les applications du site. réduire les hydrocarbures brulés sur… Lire plus »
    Lionel_fr
    Invité
    Depuis que mcPhy nous rebat les oreilles avec ses hydrures et propose effectivement des solutions matures sur cette base , je n’ai jamais rien vu de décisif. Cela dit , je ne doute pas que leur solutioon soit plus rassurante que la compression mais je crains que son potentiel de baisse de prix soit proche de 0 alors que le stockage à 700bar est devenu un standard sur véhicules (GM, Toyota, Hyundai, Honda, Ford, BMW Volkswagen, Mercedes… et plein d’autres.) Vu l’avantage supposé des hydrures , je me demande bien pourquoi aucun constructeur ne travaille dessus ! Bon , je… Lire plus »
    fredo
    Invité
    il semble que l’Adminsitration Française ait décidé que l’hydrogène ne ferait pas parti du mix. Preuve en est les sites de CETH ou McPHy très tournés vers Japon, puis vers Allemagne. Pour CETH, pionnier de l’hydrogène en France, il est disponible aussi en russe, en néerlandais, mais plus en français ! Un point n’a pas été mentionné: il s’agit de la température de fonctionnement pour le bon rendement du système, au moins 200° si je me rappele bien. N’oublions pas qu’il s’agit à la base d’un système adiabatique avec récupération de la chaleur, donc bien adapté au stationnaire, marché prioritaire… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    5kg d’H2 à 700bar unitaire, honnêtement vous me décevez, ça manque un peu de souffle. Un coup de blues, ou juste l’effet bien naturel des jours d’hiver ou effectivement le PV ne brille pas de ses feux les plus ardents? Vous allez désepérer Areva St Marcel…et Landivisiau.

    Lionel_fr
    Invité
    5Kg à 700bar est le standard pour les limousines, pour le stationnaire , le volume n’est pas limité mais la pression devrait plutôt culminer à 350 bar avec un gros buffer à 100 bar pour les raisons que nous avons déjà évoqué de longue date 6ct .. La compression à 100bar ne consomme pas un fifrelin d’énergie, rien , nada Okay ce marché est complètement plombé par le secret industriel actuellement , le seul qui n’a pas grand chose à espérer (mcPhy) parle pour faire du vent à des gogos qui applaudissent mais le seul challenge de l’H2 se déroule… Lire plus »
    Tech
    Invité
    vous semblez avoir un problème psy avec les « petits » de l’hydrogène ;o)) McPhy (dont je ne suis ni actionnaire, ni employé, nidirigeant!) est une petite société qui essaye de faire son trou et comme toute techno « nouvelle » qui entre dans la phase industrielle se heurte aux pratiques de FUD ( Fear, Uncertainty and Doubt) des compétiteurs Leur produit n’est pas la panacée pout tout et ne veut certainement pas remplacer les bouteilles ou autres récipients sous pression, mais pourquoi lui reprocher de ne pas être bon en mobilité (sur le vecteur mobile!), quand ce ne sont pas les applications visées?… Lire plus »
    Soufi
    Invité
    Bonjour à tous, J’ai entendu parler d’autres applications mobiles en France fonctionnant également grâce au stockage solide à hydrogène. L’entreprise Mahytec, également spécialisée dans le stockage d’hydrogène, dans le Jura avait l’année dernière inauguré une tondeuse autoportée alimentée à l’hydrogène stocké dans 5 réservoirs (200g d’H2 par réservoirs). De plus, le projet Mobypost a également pour objectif de fournir 10 petits véhicules pour les postiers. Il me semble que c’est également la PME Mahytec qui fournit dans ce consortium les solutions de stockage qui fonctionnent à température ambiante, contrairement à la solution McPhy qui nécessite un apport de chaleur de… Lire plus »
    wpDiscuz