Un Tracteur à l’huile de Colza

La loi leur en a attribué le droit pour leurs matériels d’exploitation en passant à l’occasion sur le niveau des émissions de leurs moteurs ou sur les difficultés de fonctionnement dans certains conditions.

Une marque de tracteur, l’italo-allemand Same Deutz-Fahr vient de présenter à l’occasion du salon de l’agriculture, le premier tracteur qui puisse fonctionner avec de l’huile de colza non raffinée telle qu’elle peut être fabriquée dans une ferme, c’est à dire de qualité très variable. Il a fallu pour cela revoir le fonctionnement du moteur, prévoir de réchauffer l’huile de colza pour pourvoir faire fonctionner le moteur à froid et satisfaire aux normes légales d’émissions.

Au total cette solution bicarburant coutera à l’agriculteur 10% de plus que le même tracteur équipé avec sa motorisation normale. La preuve est faite qu’effectivement un moteur peut fonctionner avec de l’huile de colza non raffinée, – ce que tous les motoristes savaient -, mais à condition de modifier substantiellement le moteur et ses accessoires pour continuer à respecter les normes française d’émissions et pouvoir fonctionner dans toutes les conditions. Il n’était pas très difficile à nos journalistes de se renseigner un minimum pour le savoir et ne pas laisser croire aux français que c’était possible dans n’importe quelles conditions.

Ah ! un détail. Si l’on voulait étendre cette pratique à l’ensemble des voitures diesels françaises, il faudrait trouver comment compenser les taxes qui comportent la plus grosse part du prix public du gazole. Il faudrait aussi répondre aux doutes qui se répandent sur le gain énergétique global qui en résulte et sur l’utilisation des pesticides en quantité pour les produire.

Curieusement, on ne nous en parle plus dans nos journaux télé …

[ Archive ] – Cet article a été écrit par Caderange

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz