Un véhicule de série roulant à l’algodiesel dévoilé vendredi

Le 7 décembre 2012, un véhicule de série roulant au biocarburant à base de microalgues, sans adaptation spécifique va être dévoilé par Fermentalg, une société de biotechnologie industrielle spécialisée dans la production de molécules à partir des microalgues.

Cette présentation sera faite à l’occasion de l’inauguration des nouvelles installations de Fermentalg à Libourne en présence notamment d’Alain Rousset, Président du Conseil régionale d’Aquitaine et Député de Gironde.

Fermentalg indique avoir déjà produit avec succès ses premiers litres de biodiesel. Le biocarburant de 3ème génération fabriqué par Fermentalg est conforme à la norme européenne EN 14214, qui permet sa commercialisation en France, et à la norme B7 qui le rend compatible avec l’ensemble du parc automobile en circulation sans aucune restriction. Ce respect des normes a été validé par un laboratoire d’analyse des produits pétroliers accrédité Cofrac.

Les premiers essais de son biodiesel ont été réalisés fin novembre avec un véhicule utilitaire de série de marque française et sous contrôle d’huissier.

Le biocarburant à base de microalgues est une 3ème génération très prometteuse qui offre de hauts rendements en lipides, un impact environnemental contrôlé et l’absence de pression sur les denrées alimentaires.

Selon Fermentalg, les microalgues cultivées avec sa technologie ont comme propriété de se nourrir de sous produits de l’industrie agroalimentaire ou chimique. Ainsi, produire ces biocarburants permettra de réduire la facture pétrolière tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

"Une nouvelle fois, Fermentalg se positionne comme un leader dans la production de molécules d’intérêt à partir des microalgues et comme un pionnier en Europe dans la production d’algocarburants. Ces premiers pas couronnés de succès dans le biodiesel confirment l’énorme potentiel des microalgues pour la production de biocarburants de 3ème génération" a déclaré Pierre Calleja, fondateur et PDG de Fermentalg.

[ CNRS ] – Des algues dans vos carburants ?

[ Ifremer ] – Les micro-algues, essence du futur ?

[ Partage ] – copier ce lien dai.ly/WZ0aDk

Fermentalg :

Créée en 2009 par Pierre Calleja, Fermentalg est une société de biotechnologie industrielle spécialisée dans la production de molécules à partir des microalgues que l’on retrouve dans les produits du quotidien. Cette technologie brevetée permet d’adresser des marchés mondiaux allant de la nutrition humaine aux biocarburants en passant par l’alimentation animale, la chimie de spécialité et les cosmétiques. Fermentalg a signé une 1ère joint-venture industrielle et commerciale dans le domaine des Omega 3 (EPA-DHA). Un modèle que la société va dupliquer avec d’autres industriels qui sont déjà engagés dans des programmes collaboratifs pilotés par Fermentalg.

Note :

Cofrac : Le Comité français d’accréditation a pour but d’accréditer en France des organismes privés ou des laboratoires dépendant de la puissance publique.
Norme européenne EN 14214 : Norme détaillant les exigences et les méthodes d’essai applicables aux EMAG commercialisés en tant que carburant diesel
Norme B7 : Carburant pour moteur Diesel composé à 7 % d’huile d’origine végétale

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Un véhicule de série roulant à l’algodiesel dévoilé vendredi"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Peuple2lherb
Invité
Encore un effet d’annonce mais cette fois ci, elle est française. L’année dernière déjà, BFS – BioFuelSystem (Espagne) nous avait vanté sa capacité à produire du biodiesel à pas cher et par autotrophie (lumière du soleil). Cette année, c’est Fermentalg qui se lance par mixotrophie à dominante hétérotrophe (vaste programme, cultiver des algues dans le noir en leur apportant des pulses lumineux le tout alimenté par du carbone organique) et promet un biodiesel là où tant d’autres ont échoué. Quid du rendement ? De l’utilisation d’une source carbonnée végétale pour alimenter les microalgues (même si il s’agit de déchet de… Lire plus »
fredo
Invité

chapeau, pour cette techno très innovante, c’était pas gagné! A suivre, en particulier la montée en production.

wpDiscuz