Une aide de 3000 E pour des taxis parisiens hybrides

La ville de Paris a décidé d’aider les taxis et les centres de formation à faire l’acquisition de voitures hybrides électriques, par l’octroi d’une aide à l’achat de 3 000 euros.

Décidée en accord avec la Région Ile-de-France, cette mesure concernera les titulaires de licences et les centres de formation des taxis parisiens, qui choisiront de s’équiper de véhicules hybrides électriques.

Ceux-ci devront être de type berline ou monospace, et émettre moins de 120 g de CO2 au km parcouru, précise la mairie.

Les conditions d’attribution sont consultables en ligne sur le site internet de la ville de Paris :

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Une aide de 3000 E pour des taxis parisiens hybrides"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

OK, bonne idée de la VdP pour oeuvrer au DD et aider les taxis ! Mais tant qu’à faire, pourquoi ne pas pousser un peu plus loin et à côté d’une PARTIE en motorisation HYBRIDE (essence-élec. façon Prius, mais aussi biodiesel-élec. façon PSA-110-HDI-FAP, etc…), envisager une PARTIE en motorisation ELECTRIQUE (de la lignée Renault-Nissan prévue par Carlos Goshn prévus en Israël ou de la lignée Boloré-Pininfirina…), au vu du rayon d’action requis et possibilité de recharge (à prévoir!) à chaque tête de station-taxis. Pourquoi pas ? A réfléchir ! A+ Salutations Guydegif(91)

GP
Invité
voilà qui annonce clairement la couleur pour les constructeurs francais!! Le Diesel ne peut pas tout, surtout en ville!!! 11L/100km en moyenne pour les taxis parisiens, particules en sus, c’est bcp trop!!! à peine 5L pour une Prius bien conduite dans les mêmes conditions de trafic! Le hic, C que pour l’instant, les berlines hybrides à moins de 120gr. CO2/km ca ne courent pas les rues… La version hybride de la Honda Civic ressemblant plus à du Stop & Start qu’à une véritable hybride comme la Prius. Encore une très bonne initiative de Paris. Il va maintenant falloir faire évoluer… Lire plus »
Jerome
Invité

C’est très bien les aides mais il manque aussi l’indispensable : pénaliser par une taxe annuelle sur le CA et avec un minimum exigible, par exemple, les véhicules ne répondant pas au prochain objectif initial de l’UE (avant lobbying)de 140g en 2009.

wpDiscuz