Une centrale de cogénération biomasse à Grand-couronne

Le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, a posé jeudi la première pierre de la centrale de cogénération biomasse conçue par Cofely pour Saipol et Diester Industrie, filiales du groupe Sofiprotéol, à Grand-Couronne (76).

A cette occasion, Bruno Le Maire a également inauguré la deuxième unité de production de biodiesel Diester du site Saipol – Diester Industrie de Grand-Couronne.

L’usine de cogénération biomasse, qui produira de l’électricité et de la vapeur à partir de bois-énergie, fait partie des projets retenus par le ministère de l’Environnement en 2008 dans le cadre du deuxième appel d’offres pour la production d’électricité « verte » (appel d’offres CRE2).

Des stratégies en faveur des énergies renouvelables

Pour le groupe Sofiprotéol, l’implantation de cette unité de cogénération biomasse est l’une des réponses à l’amélioration des performances énergétiques et environnementales de l’ensemble de la filière oléagineuse, mise en œuvre dans le cadre de sa stratégie d’« engagement durable ». Le groupe, au travers de ses filiales Saipol et Diester Industrie, est le leader en France dans la production de tourteaux, d’huiles et de biocarburant Diester à partir de colza et de tournesol.

Cofely, concepteur du projet technique, et Sofiprotéol ont créé une société qui en assure la réalisation puis prendra en charge l’exploitation du site pendant 20 ans. En effet, Sofiprotéol a pris une participation minoritaire dans la société. Déjà partenaires sur les sites Saipol – Diester Industrie de Sète (34) et Bassens (33), Cofely et le groupe Sofiprotéol renforcent ainsi leur collaboration avec ce projet biomasse à Grand-Couronne.

D’une puissance de 9 MW, cette nouvelle centrale biomasse, qui nécessitera 150 000 tonnes de bois chaque année, couvrira 62 % des besoins en vapeur du site Saipol – Diester Industrie, l’électricité produite étant injectée dans le réseau. Cofely, qui s’approvisionnera en bois-énergie dans un rayon maximum de 100 km, annonce une économie de 72 000 tonnes d’équivalent CO2.

Les travaux ont démarré à l’automne 2009 pour une mise en service de l’usine en mai 2011.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Une centrale de cogénération biomasse à Grand-couronne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Maurice.arnaud
Invité
“D’une puissance de 9 MW, cette nouvelle centrale biomasse, qui nécessitera 150 000 tonnes de bois chaque année…” Bravo à Enerzine et merci pour ces chiffres que je trouve très intéressants. En effet : 9 MW électriques correspondent donc à 150 000 tonnes de bois chaque année. Donc 18 000 MW électriques(18 GWe)produits par 2000 centrales de ce type,en France,demanderait une consommation annuelle de bois égale à : 2000*150 000(tonnes)= 300 000 000 de tonnes de bois !!! C’est sur qu’il faudrait importer tout ce bois et en très grande majorité de bon nombre de pays;pour ne pas dévaster la… Lire plus »
Alr
Invité
A quoi correspond ce chiffre de 18GWe ? Le parc français c’est plutot 100GWe. Le but de la biomasse n’est pas de remplacer tout le parc français mais de constituer une filière verte exploité à la haute de ses possibilités. Au niveau potentiel, il y a environ 100 Millions de tonnes produites naturellement par les forêts françaises, sans faire de forêts dédiées.  Question coût, la biomasse est au même niveau que l’éolien et très en dessous du photovoltaïque mais par contre ne présente aucun problème d’intermittence. L’import est limité à cause du coût qu’il représente, c’est pour cela que Cofely… Lire plus »
chelya
Invité

Rappel : on parle de cogénération… Donc on déplace à la fois 9 MW d’électricité et une dizaine de MW de chaleur… La France consomme plus de chaleur que d’électricité…

wpDiscuz