Une centrale électrique sicilienne remise à niveau

General Electric (GE) a annoncé son intention de moderniser 2 turbines à gaz 9B vieilles de 30 ans afin de réduire les émissions et d’en améliorer l’efficacité, la fiabilité et la production d’une centrale électrique à Trapani détenue par E.ON Produzione.

Cette usine joue actuellement un rôle clé dans la stabilisation du réseau électrique entre la Sicile et l’Italie continentale.

GE mettra ainsi à niveau les deux trains de turbine à gaz de Trapani de 85 et 89 mégawatts respectivement à 107,8 mégawatts par unité. D’après le conglomérat américain, la mise à niveau inclura des augmentations de température d’allumage, des caractéristiques d’étanchéité de pointe, de nouveaux rotors d’unités et aubes de stator de compresseur, de nouveaux générateurs ventilés à l’air libre et l’installation d’un système de combustion DLN **.

« Ce projet va réaménager les deux centrales au gaz de Trapani en améliorant et en remplaçant partiellement certains équipements de turbines primaires », a déclaré Carlo Enas, directeur des achats de E.ON Italie. « Une fois terminée, la mise à niveau permettra à notre site de bénéficier d’une capacité accrue et d’une plus grande efficacité, mais aussi de réduire l’impact sur l’environnement ».

Le Vice-Président et directeur de l’Industrie, de l’Artisanat et de la Coopération de la Région de Lombardie, Andrea Gibelli, a souligné l’importance pour les fournisseurs d’énergie de travailler en conformité avec les exigences environnementales de plus en plus rigoureuses de la région : « La région de Lombardie considère la recherche et le développement dans la production d’énergie comme essentiels à l’avancée du développement durable et à une meilleure compétitivité de son écosystème industriel. La Lombardie s’est engagée, dans le cadre du projet TREND, à soutenir les initiatives qui ciblent les économies d’énergie et la production d’électricité via des sources d’énergie innovantes. Nous apprécions l’engagement de GE visant à investir dans des technologies souples et efficaces qui permettent aux fournisseurs d’énergie de notre région de réduire leur empreinte d’émissions. »

La technologie DLN** permet aux opérateurs de centrales électriques de respecter ou de dépasser les exigences réglementaires émergentes en Europe. Ces solutions permettent également un fonctionnement à faibles charges pendant les périodes hors pointe, consommant ainsi moins de carburant et contribuant à réduire les coûts de fonctionnement de l’usine.

Le projet débutera au troisième trimestre de 2012 et devrait être achevé en 2013.

Partagez l'article

 



Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Pastilleverte
Invité
Pastilleverte

mais sympa quand mêmem d’arriver à « recycler » les vieux machins en jeunes trucs plus corrects écologiquement parlant (sauver la Planète, pour nos enfants et petits-enfants et bla bla bla)