Une centrale solaire réhabilitée sur une ancienne mine d’extraction d’uranium

Avec plus de 35.000 panneaux solaires, la centrale solaire photovoltaïque au sol du Bosc et de Soumont, inauguré le 8 octobre dernier, est devenue le premier site de production d’électricité de La Compagnie du Vent dans l’Hérault.

D’une puissance totale de 9,2 MWc produira environ 13 millions de kilowattheures, soit la consommation électrique annuelle de plus de 7.000 personnes. Cette production permettra d’éviter le rejet de 10.000 tonnes de CO2 par an, par rapport à une centrale au fioul.

Située sur le site réhabilité d’une ancienne mine d’extraction d’uranium, la centrale du Bosc et de Soumont est équipée de panneaux solaires français, fabriqués par la société Bosch Solar Energy dont l’usine est située dans le Rhône.

Pour la construction, la Compagnie du Vent a également fait appel à des entreprises locales, afin de participer au développement industriel de la région : Baldare et Colas respectivement basées à St-Pierre-de-la-Fage et à Vendargues (terrassement généraux), Bouygues Energies Service basé à Saint-Gély-du-Fesc (réseaux électriques), l’APAVE (coordination de la sécurité et de la protection de la santé – SPS) et le Bureau Veritas de Montpellier (contrôle technique).

Cette centrale fait partie des 7 projets de la Compagnie du Vent retenus par l’Etat dans le cadre d’un appel d’offre lancé en 2011 : "d’ici 2015, l’ensemble de ces projets produira une puissance totale de 66 MWc par an, soit la consommation électrique d’environ 50.000 personnes."

Au total, GDF suez et ses filiales ont été retenus pour développer neuf projets, ce qui fait du Groupe le premier attributaire de cet appel d’offres avec 81,4 MWc (sur 520 MWc au total).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Une centrale solaire réhabilitée sur une ancienne mine d’extraction d’uranium"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
cezorb
Invité

“Pour la construction, la Compagnie du Vent a également fait appel à des entreprises locales” (…) Bouygues, Colas, Apave, Bureau Veritas… Ne pas persifler. Pour une fois que les modules sont fabriqués en France…

Nicias
Invité

ça sert a rien de dépenser des sous pour réhabiliter un site avec “retour à l’herbe” si c’est pour coller des panneaux pv dessus.

edc10
Invité

“d’ici 2015, l’ensemble de ces projets produira une puissance totale de 66 MWc par an”. Et oui, décidémment, au bout de toutes ces années, les phrases sont toujours aussi absconses. Toujours cette même volonté de tenter de faire croire que puissance et énergie relève des problématiques. Bref, toujours cette même volonté des promotteurs de laver les cerveaux de ces naïfs citoyens qui les financent grassement sans le savoir … … c’est fou, ça, quand même …

wpDiscuz